Comment les citoyens britanniques peuvent-ils obtenir le droit de résidence dans l’UE …

“Il faut reconnaître que tous les termes du nouvel accord du Royaume-Uni avec l’UE (et plus particulièrement avec l’Espagne) n’ont pas été négociés, et encore moins acceptés”, a-t-il déclaré.

&#13 ;
&#13 ;

Vacances et propriétaires de résidences secondaires

&#13 ;
&#13 ;

Les vacances en Espagne avec des séjours de moins de 90 jours sur une période de 180 jours ne seront pas affectées par le départ du Royaume-Uni de l’UE, souligne Woolley.

&#13 ;
&#13 ;

“Cela représente donc la grande majorité des vacances, et aussi une majorité de propriétaires de maisons de vacances en Espagne qui utilisent leur propriété au soleil comme résidence secondaire. En fait, très peu d’entre eux utilisent leur propriété à l’étranger pendant plus de trois mois”.

&#13 ;
&#13 ;

Les complications commencent à surgir, admet-il, dès que les visiteurs en Espagne veulent rester pendant des périodes prolongées de plus de 90 jours par période de 180 jours.

&#13 ;
&#13 ;

“En ces premiers temps des arrangements post-Brexit, à part la réglementation Covid, il n’y a aucune preuve de comptage, de tamponnement de passeport ou d’enregistrement des visiteurs étrangers en Espagne. On s’attend à ce qu’il y ait des discussions entre les autorités britanniques et espagnoles à l’avenir sur cette question, mais pour l’instant, et c’est compréhensible, ce n’est une priorité pour aucun des deux gouvernements”, déclare M. Woolley.

&#13 ;
&#13 ;

“Il est intéressant de noter que les citoyens de Suisse et de Norvège, deux pays qui ne sont PAS membres de l’UE, sont libres de venir en Espagne quand ils le souhaitent. En effet, ces citoyens jouissent de la libre circulation”.

&#13 ;
&#13 ;

Cela est-il également probable pour les citoyens britanniques ? “Nous ne le savons pas, mais il semblerait qu’il soit dans l’intérêt de l’Espagne et du Royaume-Uni de parvenir à un arrangement similaire dans un avenir proche. La grande majorité des émigrants des deux pays contribuent financièrement à l’économie de l’autre. Nous ne parlons pas ici d’une vague de réfugiés se déplaçant entre Londres et Madrid, avec tous les débats politiques et socio-économiques qui y sont associés”.

&#13 ;
&#13 ;

Résidence permanente

&#13 ;
&#13 ;

Le 31 décembre 2020 à minuit, les citoyens britanniques ont perdu leur droit de résidence automatique dans les pays de l’UE lorsque la période de transition de Brexit s’est brutalement arrêtée. À moins que quelqu’un ne soit déjà dans le système de demande ou ne puisse désormais prouver rétroactivement sa “résidence” en Espagne avant cette date, il semblerait qu’il soit bloqué.

&#13 ;
&#13 ;

Ou le sont-ils ? Wooley pose. “La semaine dernière, j’ai eu une longue discussion avec un éminent avocat espagnol, Miguel Manzanares, qui m’a confirmé que les citoyens britanniques peuvent toujours obtenir la résidence espagnole leur permettant d’accéder à plein temps à l’Espagne tant qu’ils peuvent prouver qu’ils peuvent subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille, en fournissant par exemple les coordonnées d’un dépôt bancaire, une assurance maladie, les titres de propriété d’une propriété qu’ils possèdent ou même une maison à louer à long terme”.

&#13 ;
&#13 ;

Il ajoute : “Cela conviendrait généralement aux retraités qui souhaitent simplement s’installer en Espagne pour bénéficier d’un meilleur mode de vie, mais qui n’ont pas l’intention de s’en remettre au système d’État espagnol. Toutefois, ce type de résidence nécessite un engagement à rester en Espagne plus de 183 jours par an. Dans le cas contraire, l’arrangement actuel, non négocié et sans visa, de séjours de 90 jours au cours d’une période de 180 jours serait probablement plus approprié”.

&#13 ;
&#13 ;

En attendant, les personnes qui souhaitent venir en Espagne et créer une entreprise sont toujours parfaitement autorisées à le faire, mais des “conditions similaires” s’appliquent dans la mesure où elles devront prouver leurs moyens financiers et leur indépendance, ainsi que présenter un plan d’entreprise réalisable afin que les autorités soient assurées de la légitimité de leur demande.

&#13 ;
&#13 ;

Visa d’or

&#13 ;
&#13 ;

Une autre voie d’accès à la résidence espagnole pour les citoyens britanniques pourrait être recherchée par le biais du système du visa d’or, conseille Woolley.

&#13 ;
&#13 ;

Il s’agit d’un système mal nommé qui fournit en fait une “résidence” plutôt qu’un “visa”, et qui offre des avantages intéressants à de nombreuses personnes”, dit-il.

&#13 ;
&#13 ;

“Ce régime a été introduit en 2013 pour inciter les investisseurs non européens qui pouvaient demander le visa d’or à investir un montant minimum de 500 000 euros en espèces dans des actions, des obligations d’État ou des biens immobiliers (achevés) en Espagne”.

&#13 ;
&#13 ;

Bien que le régime exclue les personnes ayant un investissement inférieur à 500 000 euros, M. Woolley affirme qu’il offre plusieurs avantages importants, notamment pour les personnes qui résident normalement dans des juridictions à faible taux d’imposition.

&#13 ;
&#13 ;

“Tout d’abord, elle donne à l’investisseur (ainsi qu’à son conjoint et à ses enfants financièrement à charge) le droit de résider en Espagne et de voyager librement dans tout pays faisant partie de la convention de Schengen”, explique M. Woolley.

&#13 ;
&#13 ;

“Deuxièmement, l’investisseur n’a besoin de passer qu’un jour par an en Espagne pour maintenir sa résidence en Espagne. Si vous choisissez de ne venir en Espagne que pour moins de 183 jours, vous n’avez pas besoin de devenir résident “fiscal” en Espagne, ce qui signifie que vous pouvez continuer à gérer vos affaires financières et fiscales dans votre pays d’origine, ce qui peut être un avantage très lucratif pour de nombreux investisseurs non européens”.

&#13 ;
&#13 ;

Troisièmement, poursuit M. Woolley, la demande de visa d’or peut être appliquée rétroactivement. Si une personne peut prouver qu’elle a investi au moins 500 000 euros après septembre 2013, date à laquelle le système a été introduit, elle peut alors faire une demande de visa d’or.

&#13 ;
&#13 ;

“La procédure de demande est très simple et l’approbation est normalement donnée dans les 14 jours”, explique M. Woolley. “Vous êtes libre d’acheter et de vendre des propriétés ou des actions/obligations admissibles pendant cette période, mais au moment de la demande et de tout renouvellement ultérieur, vous devez prouver que vous avez encore un montant minimum investi de 500 000 euros dans ces actifs”.

&#13 ;
&#13 ;

Le visa d’or doit être renouvelé après les douze premiers mois, puis après deux ans.

&#13 ;
&#13 ;

Les options restent ouvertes

&#13 ;
&#13 ;

Il existe encore des moyens pour les citoyens britanniques d’obtenir la résidence en Espagne, mais les portes semblent se fermer aux candidats qui ne peuvent pas prouver leur indépendance financière ou qui ne sont pas en mesure d’investir un minimum de 500 000 euros.

&#13 ;
&#13 ;

“Les personnes particulièrement touchées sont celles qui souhaitent simplement changer de mode de vie en quittant le Royaume-Uni pour s’installer en Espagne, mais qui doivent compter sur un salaire régulier dans leur pays d’adoption. La question des “visas de travail” n’a pas encore été abordée ni négociée”, déclare M. Woolley.

&#13 ;
&#13 ;

“Je m’attends à ce que l’une des deux choses suivantes se produise pour aider ceux qui sont dans cette situation. Soit les citoyens britanniques seront libres d’aller et venir comme ils l’entendent comme leurs homologues suisses et norvégiens, soit un système de visa sera mis en place pour permettre aux citoyens britanniques d’être employés ici en Espagne, mais peut-être dans un premier temps pour une durée limitée”.

&#13 ;
&#13 ;

Woolley, le fondateur et directeur de l’agence immobilière Cloud Nine Spain, qui est désormais connu comme “le docteur de la propriété” dans son pays d’adoption, ajoute : “Je m’attends en outre à ce que 2021 soit une année de flux alors que le monde tente de relever d’autres défis qui nous attendent, mais il faut mettre en place certaines lignes directrices dans un avenir proche pour permettre à chacun de planifier son avenir”.

&#13 ;

Qu’en est-il de la France ?

&#13 ;
&#13 ;

Ceux qui souhaitent toujours prendre leur retraite en France, mais qui veulent savoir ce qui a changé depuis Brexit, essaient aussi frénétiquement de comprendre leurs meilleures options.

&#13 ;
&#13 ;

L’équipe de Leggett Prestige a répondu à de nombreux appels d’acheteurs britanniques toujours désireux de prendre leur retraite en France. Mais quels changements les résidents britanniques verront-ils ? La société, qui est spécialisée dans les châteaux familiaux historiques, les domaines ruraux et les villas élégantes de la Côte d’Azur, ainsi que dans les vignobles de qualité et les domaines équestres de toutes tailles, s’est penchée sur la résidence, les soins de santé, la fiscalité et l’état du marché immobilier d’un point de vue français.

&#13 ;
&#13 ;

En tant que ressortissant d’un pays tiers, le processus est un peu plus long pour les Britanniques, mais selon M. Leggett, un déménagement en France reste “très attrayant”, tant sur le plan fiscal que sur celui de la qualité de vie en général.

&#13 ;
&#13 ;

Ci-dessous, il expose ce que les acheteurs britanniques doivent savoir.

&#13 ;
&#13 ;

Exigences en matière de visa

&#13 ;
&#13 ;

Vous devrez demander un visa avant votre déménagement. Il en existe de nombreux types différents, disponibles auprès de l’ambassade de France au Royaume-Uni la plus proche, mais vous devrez probablement demander un visa de long séjour valant titre de séjour visiteurqui s’adresse aux personnes souhaitant passer plus de six mois en France. Il existe un excellent service de délivrance des visas à l’adresse suivante www.france-visas.gouv.frqui devrait être votre point de départ. Une fois que vous l’aurez et que vous aurez traversé, vous demanderez une subvention de cinq ans pour la carte de séjouraprès quoi vous pouvez demander une carte de séjour permanent. Vous en ferez la demande auprès de votre préfecture locale.

&#13 ;
&#13 ;

Soins de santé

&#13 ;
&#13 ;

Tous les résidents ont besoin de soins de santé et vous devrez adhérer au système français et obtenir une carte vitale. Si vous travaillez (salarié ou indépendant), cela se fera automatiquement et vous paierez via vos cotisations.

&#13 ;
&#13 ;

Si vous êtes pensionné, vous demanderez votre carte vitale en tant que titulaire d’une carte S1. Si vous êtes préretraité ou économiquement inactif, vous faites votre demande par l’intermédiaire du régime de Protection Universelle Maladie (PUMa). En attendant, vous pouvez utiliser votre carte européenne d’assurance maladie (CEAM) en attendant d’adhérer au système. Si celle-ci arrive à expiration, vous pouvez demander la nouvelle carte mondiale d’assurance maladie (CMAM).

&#13 ;
&#13 ;

Revenu minimum

&#13 ;
&#13 ;

Si vous ne comptez pas travailler en France, vous devrez prouver que vous disposez de moyens suffisants pour subvenir à vos besoins et ne pas devenir une charge pour l’État. Les chiffres indicatifs sont basés sur le salaire minimum français (appelé SMIC) et l’épargne/le revenu locatif britannique seront pris en compte. Les chiffres varient en fonction de la situation et de la taille du ménage, mais sont largement disponibles en ligne.

&#13 ;
&#13 ;

Fiscalité

&#13 ;
&#13 ;

Il n’y a pas de taxes supplémentaires si vous cherchez à acheter un bien immobilier en France, mais vous devez prévoir environ 7 % pour couvrir les taxes, les recherches et les frais de notaire (moins élevés si vous achetez une construction neuve).

&#13 ;
&#13 ;

L’impôt normal sur les plus-values (CGT) reste à 19 % et, bien entendu, n’est payable que sur une résidence secondaire. Toutefois, la taxe sociale pour les résidents de l’UE possédant une résidence secondaire en France est de 7,5 % – attention, elle est passée à 17,2 % pour les propriétaires britanniques, car ils ne sont plus résidents de l’UE.

&#13 ;
&#13 ;

Un allègement progressif s’applique à la fois à la CGT et à la taxe sociale, les deux s’appliquant après cinq ans de propriété. La CGT est réduite à zéro au bout de 22 ans, tandis que le prélèvement social est réduit à zéro au bout de 30 ans.

&#13 ;
&#13 ;

L’impôt sur la fortune ne s’applique qu’aux biens immobiliers (la loi a été modifiée en 2017, avant quoi il était prélevé sur tous les biens). Il s’applique aux personnes détenant des biens immobiliers nets imposables supérieurs à 1,3 million d’euros.

&#13 ;
&#13 ;

La prochaine élection est prévue en mai 2022.

&#13 ;
&#13 ;

Le marché actuel dans toute la France

&#13 ;
&#13 ;

Le dernier rapport de la Notaires de France déclare qu'”il y a eu un fort rebond en termes de signatures post-confinement”, mais que les volumes de vente ont stagné à la fin de 2020. Ils s’attendent néanmoins à 900 000 transactions, un chiffre remarquablement robuste compte tenu de l’impact du Covid-19 sur les mouvements à l’intérieur du pays.

&#13 ;
&#13 ;

Ils poursuivent en disant : “la courbe des prix n’a pas été affectée par le changement de volume… Le Covid-19 n’a pas duré assez longtemps pour modifier de manière significative les attitudes ou les prix”.

&#13 ;
&#13 ;

L’équipe de Leggett Prestige peut confirmer que la demande nationale et internationale reste extrêmement élevée. En effet, la société a enregistré des chiffres de vente record en 2020 et est entrée en 2021 avec un pipeline de ventes 40 % plus élevé que 12 mois auparavant.

&#13 ;
&#13 ;

On constate un net changement en faveur de propriétés de campagne spacieuses, avec une bonne connexion à Internet et de la place pour un bureau à domicile.

&#13 ;
&#13 ;

M. Leggett précise que les informations ci-dessus ne constituent pas des conseils financiers et que les personnes doivent demander l’avis d’un comptable ou d’un avocat, le cas échéant.

&#13 ;



Tout savoir sur l’immobilier en rhone-alpes