La vente d’un appartement à Hong Kong pour 59 millions de dollars établit un nouveau record en Asie

Publié le : Modifié :

Hong Kong (AFP)

Hong Kong est peut-être dans sa pire récession depuis des années, mais son marché de l’immobilier de luxe est toujours florissant après qu’un appartement de cinq chambres ait battu des records avec son prix de 59 millions de dollars.

Alors que des propriétés plus chères ont été vendues à Hong Kong, le penthouse de 3 378 pieds carrés situé dans le quartier aisé de Mid-Levels a établi une nouvelle référence pour le prix du pied carré à 17 500 dollars.

La vente de 459,4 millions de HK$, rapportée par les médias locaux mercredi et enregistrée dans le registre des transactions du développement, illustre la forte inégalité à Hong Kong.

L’instabilité politique récente, associée au coronavirus, a martelé l’économie, qui s’est contractée de 6,1 % l’année dernière, un record. Le taux de chômage est actuellement de 6,6 %, le plus élevé depuis 16 ans.

Mais les ventes de biens immobiliers de luxe sont un signe que les super riches résistent bien à la tempête.

Le prix payé par l’acheteur non identifié pour la propriété située au 21 Borrett Road – une tour d’appartements de luxe nouvellement construite – a battu le précédent record de prix au pied carré établi en 2017.

Et cela survient une semaine après qu’un consortium ait établi un nouveau record en payant 935,2 millions de dollars – soit 6 450 dollars par pied carré – pour un terrain sur le Pic, la montagne qui domine l’île de Hong Kong et qui reste le quartier le plus exclusif de la ville.

Hong Kong est une ville aux contrastes saisissants, où l’on peut voir des personnes âgées appauvries ramasser du carton pour le recycler dans des rues remplies de supercars et de magasins de produits de luxe.

Ce centre financier exigu est régulièrement en tête de divers classements des villes ayant les logements les moins abordables au monde, les appartements les moins chers étant même hors de portée de la plupart des travailleurs.

Les gouvernements successifs n’ont pas réussi à s’attaquer aux inégalités ou à la pénurie criante de logements, ce qui a contribué à alimenter d’énormes manifestations en faveur de la démocratie ces dernières années.

Un rapport de 2019 de la société immobilière CBRE a classé Hong Kong comme la ville la plus chère pour l’immobilier résidentiel, avec un prix moyen de 2 091 dollars le pied carré.

Le prix moyen de l’immobilier à Hong Kong était de 1,2 million de dollars, bien supérieur à celui de Singapour (874 372 dollars), qui occupe la deuxième place.

Cette année-là, un rapport de l’UBS indiquait qu’un “travailleur qualifié” avait besoin de 22 ans de revenu pour pouvoir s’offrir un appartement de 60 mètres carrés, contre 12 ans il y a dix ans, les salaires étant restés pratiquement les mêmes depuis 2008.

Mais les ultra riches ont vu leur fortune continuer à s’accroître.

Selon le rapport de Knight Frank sur la richesse mondiale, le nombre de milliardaires à Hong Kong est passé de 40 en 2013 à 71 en 2019, ce qui donne à la ville l’un des ratios de milliardaires par habitant les plus élevés au monde.

Tout savoir sur l’immobilier en rhone-alpes