Le boom immobilier industriel américain attire les investisseurs étrangers

(iStock/Illustration par Kevin Rebong pour The Real Deal)

Il n’y a pas que des entreprises massives comme Blackstone Group et Prologis qui jettent des milliards de dollars dans des entrepôts – les investisseurs étrangers versent également de l’argent dans le secteur industriel en plein essor.

Selon le Wall Street Journal, les entreprises d’investissement de France, d’Allemagne et de Corée du Sud font partie de celles qui ont récemment conclu de gros contrats pour des propriétés industrielles. Et ce, alors même que l’ensemble des investissements étrangers dans l’immobilier américain a chuté en raison de la pandémie. Real Capital Analytics estime que ce total a diminué de 31 % en 2020.

Mais les entrepôts – qui sont en plein essor grâce à l’essor du commerce électronique – sont un point positif, selon la publication. Allianz Real Estate, une entreprise allemande, s’est associée à Crow Holdings pour acquérir 49 % d’un portefeuille de logistique. AXA Investment Managers, basé en France, a payé 857 millions de dollars pour un portefeuille logistique de près de 8 millions de pieds carrés en décembre. Et le National Pension Service of Korea s’est associé à Stockbridge Capital pour un contrat d’entreposage de 2 milliards de dollars.

Les entrepôts qui sont loués à de grandes entreprises comme Amazon – qui a prévu d’augmenter sa surface industrielle de 50 % en 2020 – sont considérés comme particulièrement attractifs, rapporte la publication.

Les entrepôts sont “en fait une obligation d’entreprise donnée par l’une des plus grandes sociétés du monde”, selon Matthew Alshouse, un associé du cabinet d’avocats DLA Piper. [WSJ] – Amy Plitt

En savoir plus sur les prix immobilier