Le Centre d’arbitrage international des îles Vierges britanniques étend sa représentation mondiale et accueille le Dr John J. Maalouf au sein du groupe d’arbitrage

DrJohnJMaalouf – Photo du communiqué de presse

Dr John J. Maalouf, de Maalouf Ashford &amp ; Talbot, LLP

BVI IAC réaffirme son engagement en faveur d’une représentation diversifiée de la communauté internationale des affaires

NEW YORK, NY, 22 février 2021 (GLOBE NEWSWIRE) — via NewMediaWire — Le Centre d’arbitrage international des îles Vierges britanniques (BVI IAC), une institution indépendante à but non lucratif au service des demandes de règlement des différends dans la communauté internationale des affaires, a annoncé aujourd’hui que le Dr John J. Maalouf a rejoint son groupe d’arbitrage. Le Dr Maalouf est l’un des dix arbitres accueillis par le BVI IAC dans le cadre de son dernier processus d’appel d’offres.

M. Maalouf est associé principal du cabinet d’avocats international Maalouf Ashford &amp ; Talbot, LLP. Sa pratique est axée sur le droit du commerce international et de la finance, l’arbitrage international, la médiation et les modes alternatifs de règlement des litiges, le contentieux, le droit des sociétés, le droit bancaire, les fusions et acquisitions, l’énergie, le pétrole et le gaz, et la propriété intellectuelle. M. Maalouf a servi d’arbitre dans plus de 70 affaires dans le monde entier, et est un arbitre éminent auprès de 15 tribunaux d’arbitrage international et centres d’arbitrage dans le monde entier, dont La Cour d’arbitrage international de Londres (LCIA), le Centre financier international de Dubaï/Cour d’arbitrage international de la LCIA (DIFC/LCIA), le Centre d’arbitrage international de Dubaï (DIAC), le Centre d’arbitrage des marchés mondiaux d’Abu Dhabi (ADGM), le Centre d’arbitrage maritime des Émirats (EMAC), le Centre d’arbitrage international de New York (NYIAC – membre), l’Association suisse d’arbitrage (ASA), le Conseil international d’arbitrage commercial (ICCA – La Haye), Pays-Bas), l’Autorité de régulation du secteur financier (FINRA – États-Unis), le Centre australien d’arbitrage commercial international (ACICA), le Centre d’arbitrage commercial international de la Colombie-Britannique (BCICAC), le Centre d’arbitrage du CCG (Bahreïn), le Centre d’arbitrage international de Hong Kong (HKIAC), le Conseil d’arbitrage commercial coréen (KCAB) et, plus récemment, le Centre d’arbitrage international des îles Vierges britanniques.

Sous la direction du Dr Maalouf, Maalouf Ashford &amp ; Talbot a été honoré du titre de “cabinet juridique de l’année” aux États-Unis, à Dubaï, au Royaume d’Arabie saoudite, en Chine, au Liban, à Bahreïn, au Brésil et au Royaume-Uni pour 2020 dans 92 catégories différentes. En outre, il a été classé parmi les 10 meilleurs avocats en commerce international par le magazine américain “Finance Lawyers” (2006 – 2020) au cours des 15 dernières années. M. Maalouf partage son temps entre les bureaux du cabinet à New York et à Dubaï.

“Le Centre d’arbitrage international des îles Vierges britanniques est heureux d’accueillir le Dr Maaloufand et les autres nouveaux membres de notre éminent panel d’arbitres”, a déclaré François Lassalle, directeur général du Centre. “Leur expérience couvre la pratique du droit, du commerce international &amp ; le droit financier, le droit de l’art aux ressources énergétiques, et inclut pour la première fois un arbitre norvégien. Ensemble, ils confirment que le Centre d’arbitrage international s’attache à fournir des professionnels dont l’expérience juridique, commerciale et industrielle répond aux besoins de diversité dans les domaines culturel et linguistique de la communauté mondiale”.

Les dix nouveaux arbitres représentent neuf pays, ce qui élargit encore les compétences et la diversité du panel du Centre international d’arbitrage des îles Vierges britanniques. Composé désormais de plus de 200 arbitres internationaux, le panel représente des juridictions de droit civil et de common law, et les arbitres parlent un large éventail de langues, notamment l’allemand, l’anglais, le cantonais, l’espagnol, le français, le grec, l’italien, le mandarin, le portugais et le russe. Outre le Dr Maalouf, les membres les plus récents du panel du Centre international d’arbitrage des îles Vierges britanniques et leurs principaux lieux d’implantation sont les suivants

  • Maria Athanasiou Suisse
  • Christina Beharry États-Unis
  • Guido Carducci France, Italie, Royaume-Uni
  • Andrew Chin Hong Kong, Chine continentale
  • Erlend Haaskjold Norvège
  • Jennifer Haywood Royaume-Uni
  • Tim Yimin Liu Chine continentale
  • Carol Roberts Canada
  • John H. Rooney, Jr. États-Unis

Le BVI IAC est réputé pour offrir un cadre juridique de qualité et un environnement politique stable en tant que territoire britannique d’outre-mer. De nombreux chefs d’entreprise des industries émergentes tirent profit de la résolution des litiges dans les îles Vierges britanniques, en raison de la souplesse des règles qui régissent la région et de son ouverture à l’expérimentation de nouvelles idées et procédures.

À propos des îles Vierges britanniquesCentre d’arbitrage international

Le CCI des Îles Vierges britanniques a été créé pour répondre aux besoins en évolution rapide des utilisateurs de l’arbitrage dans le monde entier en matière de règlement des litiges. Le Centre répond aux demandes de la communauté internationale des affaires qui souhaite disposer d’une institution de règlement des litiges neutre, impartiale, efficace et fiable dans les Caraïbes, en Amérique latine et au carrefour des Amériques. Le BVI offre un cadre juridique de qualité et un environnement politique stable en tant que territoire britannique d’outre-mer partie à la Convention de New York. Les utilisateurs de la clause d’arbitrage des BVI IAC bénéficient de législations favorables à l’arbitrage qui facilitent les affaires et le soutien. Le panel BVI IAC comprend des arbitres de plus de 40 pays, parlant plus de 20 langues, et est l’un des panels les plus diversifiés au monde en termes de genre. Doté d’une technologie de pointe et de la souplesse nécessaire pour répondre aux exigences uniques de tout arbitrage virtuel, le BVI IAC offre des installations de classe mondiale pour la conduite des audiences d’arbitrage. Pour plus d’informations, veuillez consulter le sitewww.bviiac.org.

À propos de Maalouf Ashford &amp ; Talbot, LLP

Maalouf Ashford &amp ; Talbot, LLP, est l’un des principaux cabinets juridiques internationaux au monde, avec des bureaux au Moyen-Orient, en Afrique, en Europe, en Amérique et en Asie. Leur cabinet représente des sociétés figurant au classement Fortune 500 dans le cadre d’affaires liées au commerce international &amp ; au droit financier, à l’arbitrage &amp ; aux litiges, à l’immobilier, aux produits pharmaceutiques et aux dispositifs médicaux, au pétrole &amp ; au droit du gaz, au droit des sociétés, au droit bancaire, aux questions de conformité et de réglementation, à la technologie, au droit fiscal, aux fusions &amp ; aux acquisitions, au droit de la finance islamique, au droit de la propriété intellectuelle et aux médias &amp ; au droit des télécommunications. L’engagement du cabinet en faveur de l’excellence et du service à la clientèle a permis à Maalouf Ashford &amp ; Talbot d’être nommé “cabinet juridique de l’année” pour 2020 dans 13 pays différents et dans 92 catégories. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site : www.maaloufashford.com

Centre d’arbitrage international des îles Vierges britanniques

Brèves biographies des nouveaux membres du panel

Maria Athanasiou

Maria Athanasiou est conseillère au bureau d’arbitrage du professeur Pierre Tercier à Fribourg, en Suisse, où elle travaille principalement sur des affaires menées en vertu des règles du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements, du Centre régional du Caire pour l’arbitrage commercial international et de la Chambre de commerce internationale. Auparavant, elle a été associée dans deux groupes d’arbitrage international à Bruxelles et à Londres. Mme Athanasiou est membre des panels d’arbitres du Centre régional du Caire pour l’arbitrage commercial international et du système d’arbitrage commercial de l’Institut des arbitres agréés et du panel de réserve du Centre d’arbitrage international de Singapour. Elle parle l’anglais, le français et le grec.

Christina Beharry

Christina Beharry est avocate en contentieux et arbitrage international chez Foley Hoag à Washington, D.C. Son activité se concentre sur le droit international public, l’arbitrage entre investisseurs et États et l’arbitrage commercial, et la politique commerciale et d’investissement. Mme Beharry était auparavant avocate à la Direction générale du droit commercial du ministère canadien des affaires étrangères et du commerce international, où elle a représenté le gouvernement du Canada dans des litiges entre investisseurs et États en vertu du chapitre 11 de l’ALENA. Mme Beharry a participé à des procédures d’arbitrage international administrées par le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements, la Cour permanente d’arbitrage, la Chambre de commerce internationale et ad hocdes tribunaux en vertu du règlement d’arbitrage de la CNUDCI. Elle parle l’anglais, le français et l’espagnol.

Guido Carducci

Guido Carducci est professeur invité de droit commercial, de droit international des affaires et de droit des biens artistiques et culturels à l’Université Paris II Panthéon-Assas IHEI. Il est également avocat en cabinet privé à Rome et arbitre à Londres. Auparavant, il a été chef de la section des normes internationales à l’UNESCO-Paris. M. Carducci est un arbitre agréé, membre et professeur du Chartered Institute of Arbitrators et membre des commissions d’arbitrage et d’ADR de la CCI. Il a exercé les fonctions d’arbitre en vertu des règlements de la Chambre de commerce internationale, de la CNUDCI, de la Cour européenne d’arbitrage, de la Chambre de commerce de Milan et du Tribunal arbitral du sport. Il parle l’anglais, le français, l’italien et l’espagnol.

Andrew Chin

Andrew Chin est avocat au sein de l’équipe de contentieux et d’insolvabilité de Harneys à Hong Kong. Il se concentre sur les litiges commerciaux et les litiges entre actionnaires dans des affaires multijuridictionnelles. Auparavant, il a travaillé dans des cabinets d’avocats internationaux à Hong Kong et comme secrétaire de tribunal et assistant de Michael Hwang SC à Singapour. M. Chin a été conseiller en matière de litiges au Centre d’arbitrage international de Hong Kong, au Centre d’arbitrage international de Singapour, à la Chambre de commerce internationale et au Centre d’arbitrage économique et commercial international de Chine. Il est également l’un des moins de 100 avocats à s’être vu accorder un droit d’audience plus élevé par le Higher Rights Assessment Board de Hong Kong. Il parle le cantonais, l’anglais et le mandarin.

Erlend Haaskjold

Erlend Haaskjold est associé au sein du département de résolution des litiges et de construction du cabinet Arntzen de Besche à Oslo ; il dirige le groupe de pratique d’arbitrage international. Sa pratique est axée sur le droit des contrats et le droit international privé. Il enseigne également le droit commercial à la faculté de droit de l’université d’Oslo. Auparavant, il a exercé en cabinet privé à Oslo et a été procureur général (affaires civiles). M. Haaskjold a exercé les fonctions de conseiller et de médiateur ad hocdans les litiges civils et commerciaux et est médiateur permanent auprès de la Cour d’appel norvégienne et du tribunal de la ville d’Oslo. Il est également président de l’Office national de médiation pour les litiges de propriété intellectuelle. Il parle l’anglais, le français, l’allemand, le norvégien et l’espagnol.

Jennifer Haywood

Jennifer Haywood est avocate au Serle Court Chambers à Londres, avec une pratique de chancellerie traditionnelle et commerciale axée sur les litiges et la violation des obligations fiduciaires, les sociétés, les partenariats, les trusts et les successions et la fraude. Mme Haywood est membre du Chartered Institute of Arbitration et a été accréditée en tant que médiatrice par le Centre for Effective Dispute Resolution. Ses arbitrages ont porté en grande partie sur des litiges entre sociétés de personnes et sociétés à responsabilité limitée. Elle parle l’anglais.

Tim Yimin Liu

Tim Yimin Liu est avocat au Global Law Office de Shanghai, où il exerce principalement dans le domaine des pratiques juridiques transfrontalières, y compris le contentieux, l’arbitrage commercial international et la médiation. Auparavant, il était associé au cabinet d’avocats DHH de Pékin. M. Liu est membre du Chartered Institute of Arbitrators ; Prime Dispute ; Arbitrators’ &amp ; Mediators’ Institute of New Zealand ; The Malaysian Institute of Arbitrators and the Kovise Foundation Conflict Resolution International et du Hong Kong Institute of Arbitrators. Il est arbitre et médiateur au Centre saoudien d’arbitrage commercial et négociateur commercial au Prime Dispute. Il parle l’anglais et le mandarin.

Dr. John Maalouf

M. Maalouf est associé principal du cabinet d’avocats international Maalouf Ashford &amp ; Talbot, LLP. Sa pratique est axée sur le droit du commerce international et de la finance, l’arbitrage international, la médiation et les modes alternatifs de règlement des litiges, le contentieux, le droit des sociétés, le droit bancaire, les fusions et acquisitions, l’énergie, le pétrole et le gaz, et la propriété intellectuelle. Le Dr Maalouf a servi d’arbitre dans plus de 70 affaires dans le monde entier et est un arbitre distingué qui compte 15 centres d’arbitrage dans le monde entier, notamment aux Émirats arabes unis, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie, à Bahreïn, dans les îles Vierges britanniques, au Canada, à Hong Kong, en Corée du Sud, en Suisse et aux Pays-Bas. Sous la direction du Dr Maalouf, Maalouf Ashford &amp ; Talbot a été honoré du titre de “cabinet d’avocats de l’année” aux États-Unis, à Dubaï, au Royaume d’Arabie saoudite, en Chine, au Liban, à Bahreïn, au Brésil et au Royaume-Uni pour 2020 dans 92 catégories différentes. En outre, il a été classé parmi les 10 meilleurs avocats en commerce international par le magazine américain “Finance Lawyers” (2005 – 2020) au cours des 16 dernières années. Le Dr Maalouf partage son temps entre les bureaux du cabinet à New York et à Dubaï.

Carol Roberts

Carol Roberts est avocate en pratique privée à Vancouver. Elle s’intéresse au droit administratif et constitutionnel et aux droits de l’homme, ainsi qu’à l’évaluation foncière, à l’emploi, aux dommages corporels, à la foresterie, aux sports et à l’indemnisation des travailleurs. Elle a reçu le titre d’arbitre agréé (Chartered Arbitrator) de l’Institut d’arbitrage et de médiation du Canada. Mme Roberts a été arbitre et médiatrice pour le Centre de règlement des différends sportifs du Canada, le Tribunal international d’arbitrage pour le sport, le Centre d’arbitrage international de Vancouver, le United Kingdom Sport Resolution et le World Triathlon Corporation Anti-Doping Panel. Elle est membre de plusieurs autres centres de médiation et d’arbitrage. Elle parle l’anglais.

John H. Rooney, Jr.

John H. Rooney, Jr. est un avocat en pratique privée à Miami, qui représente des clients dans le domaine des affaires internationales et des assurances, y compris l’arbitrage international. Auparavant, il était associé dans le domaine des litiges et arbitrages internationaux d’un cabinet de Miami. M. Rooney est professeur adjoint à la faculté de droit de l’université de Miami, où il enseigne l’arbitrage commercial international et les transactions commerciales internationales. En tant qu’arbitre, M. Rooney a résolu des litiges selon les règles de la Commission interaméricaine d’arbitrage commercial, du Centre international pour le règlement des différends, du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements, de la Chambre de commerce internationale et de la Cour d’arbitrage international de Londres. Il parle l’anglais, le portugais et l’espagnol.

Contact : Jennifer Simpson Carr
Furia Rubel Communications
+ 1 215 340 0480
jennifer@furiarubel.com

  • DrJohnJMaalouf – Photo du communiqué de presse

Estimez votre maison en ligne