Le voleur de Kim Kardashian ne profitera pas de son livre, selon la justice française | France

Un homme qui a avoué avoir participé au vol de Kim Kardashian West à Paris il y a quatre ans ne bénéficiera pas financièrement du livre qu’il a publié sur le vol après une ordonnance d’un tribunal français.

Les avocats représentant le gardien de nuit de la résidence de luxe où Kardashian a été dévalisé ont déclaré avoir obtenu une ordonnance du tribunal “autorisant la saisie des droits” sur les ventes du livre de Yunice Abbas, J’ai enlevé Kim Kardashian, qui a été publié au début du mois.

Abbas, qui se dit “escroc à temps partiel”, est l’une des douze personnes arrêtées pour avoir dérobé une petite fortune après avoir surpris Kardashian dans l’appartement loué.

Comme le titre de son livre l’indique clairement, Abbas, 67 ans, n’a pas l’intention de contester les accusations lors d’un procès que les procureurs espèrent commencer cette année.

Kim Kardashian West au défilé Givenchy lors de la semaine de la mode à Paris, peu avant le cambriolage d’octobre 2016. Photographie : Dominique Charriau/WireImage

Kardashian a été prise pour cible alors qu’elle était en France pour assister à la semaine de la mode à Paris. Il s’agit du plus gros vol d’un individu en France depuis deux décennies, les voleurs s’étant enfuis avec un butin combiné d’une valeur d’environ 9 millions d’euros (10,8 millions de dollars).

La plupart des pièces n’ont jamais été retrouvées : la police n’a retrouvé qu’une croix incrustée de diamants qu’Abbas a lâchée en quittant les lieux à vélo.

Il était l’un des cinq hommes âgés de 60 à 72 ans – surnommés les “voleurs de grand-père” dans la presse – qui sont entrés dans l’appartement de Kardashian vers 2h30 du matin dans la nuit du 3 octobre 2016.

La star a ensuite déclaré à la police que les hommes, dont au moins un portait une veste avec des insignes de police, l’avaient attachée avec des câbles en plastique et du ruban adhésif, et l’avaient placée dans la baignoire.

Dans son livre, Abbas donne les détails de ce qu’il décrit comme un crime parfaitement exécuté.

Les avocats du gardien de nuit ont déclaré que “notre client considère cette campagne de communication indécente. Il soutient que les individus qui l’ont attaqué ce soir-là n’étaient pas des “voleurs de grand-père” pacifiques, mais des criminels déterminés et armés”.

Le gardien, qui travaillait pour financer ses études à l’université de la Sorbonne, a été “neutralisé par plusieurs personnes sous la menace d’un fusil”, selon les avocats.

La saisie des droits de vente du livre signifie qu’Abbas ne pourra pas profiter de la publication, ont-ils ajouté. Les droits d’auteur seront séquestrés “jusqu’au jour où ils pourront être remis à notre client” en compensation du préjudice subi, ont-ils déclaré, soulignant que leur client avait subi des conséquences psychologiques à la suite du vol à main armée.

Abbas et ses complices présumés ont été arrêtés trois mois après le vol. Parmi eux figurent plusieurs suspects français dont le casier judiciaire remonte aux années 80 et 90.

Abbas a déjà passé 21 ans en prison dans sa vie, mais il a déclaré à l’AFP qu’il avait été “clean” pendant neuf ans avant de se voir proposer le hold-up de Kardashian “à un moment où j’avais besoin d’argent”.

Après 22 mois passés derrière les barreaux pour ce vol, un juge l’a libéré pour raisons de santé, et il espère qu’un jury sera maintenant indulgent après qu’il ait subi une opération cardiaque.

Les éditeurs du livre, Archipel, n’ont pas commenté les efforts littéraires d’Abbas.

Tout savoir sur l’immobilier en rhone-alpes