Les agents immobiliers français se battent pour maintenir la visite des maisons en état d’urgence

Les agents immobiliers en France se battent pour conserver leur droit de continuer à opérer et à faire visiter les propriétés aux acheteurs et locataires potentiels malgré le verrouillage, car ils disent que la location ou l’achat d’une maison est “une nécessité”.

La campagne a été lancée par Henry Buzy-Cazaux, président du groupe d’agents immobiliers l’Institut du management des services immobiliers.

Il a demandé aux autorités de faire de la visite d’une propriété une raison acceptable pour quitter la maison, à deux conditions : Que la visite soit gérée par un agent immobilier professionnel et que seules les visites de résidences principales soient autorisées, afin de s’assurer que la visite est vraiment “nécessaire” car elle concerne la résidence principale et non la résidence secondaire d’une personne.

Il a dit : “La nécessité de faire appel à un véritable agent immobilier n’est pas une demande intéressée. C’est une garantie pour les autorités. Un agent professionnel est responsable et assuré, la visite est enregistrée et les agents professionnels sont susceptibles de mieux se conformer aux règles de santé qu’un particulier”.

Il a ajouté : “Acheter ou louer un logement est une nécessité absolue”.

Des agents immobiliers de renom ont soutenu la campagne, dont Laurent Vimont, propriétaire du groupe Century 21 France, Christine Fumagalli, présidente du groupe Orpi, et Jean-Marc Torrollion, directeur de la Fnaim.

Mme Fumagalli a demandé à la ministre du logement, Emmanuelle Wargon, d’examiner la suggestion, et a déclaré “Les agents immobiliers sont essentiels. Nos agences sont là pour répondre aux besoins essentiels des gens en matière de logement. Il est primordial que nous puissions poursuivre les actions pour la location ou l’achat d’un bien immobilier”.

a déclaré M. Torrollion : “Nous pouvons suivre et retracer nos visites… nos protocoles de santé ont fait leurs preuves. 10 000 employés commerciaux sont prêts à aider le public dans ses déplacements”.

Danielle Debrac, présidente de l’Union des syndicats de l’immobilier (Unis) a déclaré journal Le Figaro: “A la fin de ces 15 premiers jours d’enfermement, les agences devraient pouvoir reprendre pleinement leurs activités.”

M. Buzy-Cazaux a conclu : “Le marché de l’immobilier est un élément essentiel pour relancer l’économie du pays. Dans les circonstances actuelles, j’ai de réels doutes sur le succès du plan de rénovation écologique. Si les transactions et le paiement des loyers restent bloqués, la situation pourrait se détériorer considérablement”.

Il a également rappelé aux autorités que de nombreux agents immobiliers sont des indépendants et ne peuvent donc pas accéder aux mêmes fonds que de nombreux travailleurs salariés, ce qui rend leur situation financière encore plus précaire.

Histoires liées

La France va simplifier l’expulsion des squatters pour les propriétaires de résidences secondaires



Estimez votre maison en ligne