Rifaat al-Assad condamné en France, biens immobiliers saisis

Rifaat al-Assad (Wikipedia Commons)

Ce pourrait être la fin de la route pour Rifaat al-Assad, l’oncle exilé du président syrien Bachar al-Assad.

L’homme de 82 ans a été condamné en France pour avoir illégalement constitué un portefeuille immobilier d’une valeur de 101 millions de dollars avec l’argent qu’il a détourné de l’État syrien, selon Bloomberg.

Un tribunal français a condamné Al-Assad à quatre ans de prison et a saisi tous ses biens dans le pays ainsi qu’une maison à Londres d’une valeur estimée à 25 millions de dollars. Ses propriétés françaises comprennent un manoir et un château.

Le tribunal a également confisqué les loyers qu’il percevait auprès des locataires des immeubles parisiens dont il est propriétaire, y compris les loyers perçus auprès d’un bijoutier qui a travaillé avec des célébrités.

Ses avocats ont dit qu’ils feraient appel, l’avocat Benjamin Grundler affirmant qu'”il n’y a pas un centime de fonds qui vient de Syrie dans cette affaire” et que “tous les transferts” étaient légaux.

Al-Assad a été exilé de Syrie au milieu des années 1980 après avoir tenté de prendre le pouvoir à son frère aîné Hafez al-Assad, qui a dirigé le pays pendant 30 ans avant de passer le pouvoir à son fils Bachar.

Les frères ont convenu de résoudre le problème avec l’exil de Rifaat et Hafez aurait donné à son frère 300 millions de dollars de fonds publics au cours de son exil, selon Bloomberg. Rifaat fait également l’objet d’une enquête en Espagne. [Bloomberg] – Dennis Lynch

En savoir plus sur les prix immobilier