“A Noël, on estime à 10 000 le nombre de personnes hospitalisées, un chiffre gérable.”

Le scénario du “tsunami” Covid-19 de février et mars derniers “nous ne devrions pas le revivre, car la courbe des contagions est surveillée et il n’y a pas de pénurie d’appareils. Il est impossible d’émettre l’hypothèse d’une deuxième vague comme la première, mais il faut entrer dans la perspective que depuis le 3 juin nous avons recommencé et nous surveillons la montée de la courbe. Ensuite, grâce à un été un peu “trop gai”, avec des décisions qui n’auraient pas dû être prises, comme la réouverture des clubs, la courbe est passée de 1 400 cas par semaine à 1 400 par jour, voire 1 700 en moyenne aujourd’hui”. C’est ce qu’a déclaré le président de la Fondation Gimbe, Nino Cartabellotta, lors du Forum Sistema Salute qui se tient à Florence. “Avec ce taux de croissance linéaire et non exponentielle – a-t-il dit -, nous pourrions arriver à 9-10 mille hospitalisés à Noël, avec un millier de patients en soins intensifs, un chiffre gérable. Les prévisions pour les mois suivants, nous ne pouvons pas les faire”. Source : Agenzia Vista / Alexander Jakhnagiev agenziavista.it



Estimez votre maison en ligne