Evaluation de chaque équipe NFL pour le recrutement de 2021 – Bleacher Report

0 de 32

    Matthew Hinton/Associated Press

    A l’instar de la draft NFL, le marché de l’immobilier de loisir est en pleine expansion. la vague de signatures d’agents libres non qualifiés de cette année n’a pas fonctionné comme d’habitude.

    En général, une fois le septième tour terminé, chaque équipe se précipite pour signer des prospects qui ont été classés comme pouvant être repêchés ou comme agents libres prioritaires. Une mêlée générale s’ensuit, les organisations se bousculant pour acquérir des joueurs qui ont une chance d’intégrer leur équipe.

    Bien que la logistique du processus soit restée la même, le résultat final s’est avéré différent.

    Beaucoup moins d’agents libres non recrutés ont été signés dans la classe de cette année. L’année dernière, environ 200 UDFA de plus ont rejoint les équipes de la NFL. Évidemment, le nombre peut fluctuer en fonction des gars qui n’ont finalement pas accepté de contrat, qui ont juste reçu des essais ou qui n’ont pas fait long feu avec leur équipe.

    Pourquoi cela s’est-il produit ? Les questions sur la profondeur et la qualité de la classe 2021 ont probablement joué un rôle. Le manque d’informations tout au long du processus de pré-sélection en raison des restrictions liées à la pandémie a probablement nui au statut de certains. De plus, la NCAA a accordé une année supplémentaire d’éligibilité à chaque athlète qui souhaitait revenir après une campagne perdue.

    Les classes suivantes d’agents libres non déclarés n’ont pas la taille habituelle. Chaque classe suivante dépend plus que jamais de la qualité par rapport à la quantité.

1 de 32

    Keith Srakocic/Associated Press

    Signatures : TE Cary Angeline, North Carolina State (photo) ; TE Bruno Labelle, Cincinnati ; DT Cameron Murray, Oklahoma State ; CB Lorenzo Burns, Arizona

    Le poste de tight end n’apporte pas grand-chose dans le schéma offensif des Arizona Cardinals, il n’est donc pas une priorité dans la free agency ou la draft.

    Cependant, Dan Arnold a terminé troisième de l’équipe la saison dernière avec 438 yards de réception. Il est parti en free agency pour signer avec les Carolina Panthers.

    Maxx Williams reste sur la liste, mais il est principalement un bloqueur. Les Cardinals ont donc recruté deux agents libres non déclarés à ce poste.

    A 6’6″ et 250 livres, Cary Angeline de North Carolina State est un tight end massif avec des capacités instantanées en zone rouge. Il a attrapé 11 touchdowns au cours des deux dernières saisons. Bruno Labelle de Cincinnati est plus un contributeur des équipes spéciales qu’autre chose, bien qu’il se soit amélioré chaque année en tant que receveur dans l’attaque des Bearcats.

    Note : C

2 sur 32

    Phelan M. Ebenhack/Associated Press

    Signatures : QB Feleipe Franks, Arkansas (photo) ; RB Javian Hawkins, Louisville ; RB Caleb Huntley, Ball State ; WR Austin Trammell, Rice ; WR Antonio Nunn, Buffalo ; TE John Raine, Northwestern ; OT Kion Smith, Fayetteville State ; OT Jack Batho IV, South Dakota School of Mines and Technology ; OL Joe Sculthorpe, North Carolina State ; OL Bryce Hargrove, Pittsburgh ; G Ryan Neuzil, Appalachian State ; DT Zac Dawe, BYU ; Edge Eli Howard, Texas Tech ; Edge Alani Pututau, Adams State ; Edge Kobe Jones, Mississippi State ; LB Erroll Thompson, Mississippi State ; CB JR Pace, Northwestern ; S Marcus Murphy, Mississippi State ; S Dwayne Johnson Jr., État de San Diego

    Les Atlanta Falcons étaient facilement l’équipe la plus active une fois que Mr. Irrelevant (Grant Stuard) a été sélectionné le 259ème choix de la draft 2021 de la NFL. Le nouveau manager général Terry Fontenot a attaqué trois positions de besoin, en commençant par le running back.

    Les Falcons ont libéré le running back Ito Smith plus tôt dans la saison, et le vétéran Mike Davis est maintenant le lead back prévu. Javian Hawkins, de Louisville, est un coureur dynamique, bien qu’il ait une petite taille (5’8″, 183 lbs). Il a encore le potentiel pour être une option explosive dans le schéma de zone extérieure de l’entraîneur Arthur Smith. Caleb Huntley, de Ball State, est un arrière beaucoup plus grand (5’10”, 229 livres) et peut servir de pièce complémentaire.

    Fontenot s’est également concentré sur les tranchées. L’unité manquait de profondeur de qualité sur le côté offensif du ballon. Lors de la draft, Atlanta a choisi le plaqueur droit du Michigan Jalen Mayfield et le centre de Stanford Drew Dalman. L’équipe a ensuite signé cinq autres bloqueurs pour compléter la liste et éventuellement se battre pour une place.

    L’Edge-rusher reste cependant une zone problématique. Peut-être que Eli Howard de Texas Tech, Kobe Jones de Mississippi State ou Alani Pututau d’Adams State peuvent aider Adetokunbo Ogundeji de Notre Dame, que les Falcons ont sélectionné au cinquième tour.

    De plus, le quarterback de l’Arkansas Feleipe Franks donne à Atlanta un athlète de haut niveau à développer derrière Matt Ryan et AJ McCarron.

    Note : B

3 sur 32

    Ron Jenkins/Associated Press

    Signatures : RB Nate McCrary, Saginaw Valley State ; WR Donte Sylencieux, Graceland ; TE Tony Poljan, Virginia ; OT Adrian Ealy, Oklahoma ; OT Foster Sarell, Stanford ; G Sam Cooper, Merrimack ; DT Xavier Kelly, Arkansas ; LB Blake Gallagher, Northwestern ; S Ar’Darius Washington, TCU (photo).

    Les Baltimore Ravens sont constants. La franchise est considérée comme l’une des meilleures dans l’identification des talents pour son système et le développement des jeunes joueurs. Chaque mouvement de l’équipe renforce cette conviction, et cela s’étend à l’évaluation des agents libres non recrutés.

    Le safety Ar’Darius Washington aurait dû être repêché. Sa taille est la seule chose qui le retient. Même alors, son cadre de 5’8″, 178 livres ne l’a pas empêché d’exceller au niveau collégial. En fait, il était le deuxième meilleur safety de la nation en 2019, selon Pro Football Focus.

    Les Ravens avaient également besoin d’aide dans les tranchées. Ils sont en train de reconstruire une partie de leur front offensif et ont signé le vétéran Alejandro Villanueva lors de l’agence libre et ont sélectionné Ben Cleveland de la Géorgie au troisième tour.

    Adrian Ealy d’Oklahoma et Foster Sarell de Stanford sont des ajouts intriguants. Ealy a débuté 23 matchs d’affilée et a de l’expérience en tant que plaqueur droit et gauche, tandis que Sarell est entré dans le programme Cardinal en tant qu’apprenti. 5 étoiles Recrue.

    Grade : A

4 sur 32

    Rick Scuteri/Associated Press

    Signatures : WR Tre Walker, San Jose State ; TE Quintin Morris, Bowling Green ; OT Syrus Tuitele, Fresno State ; CB Olaijah Griffin, USC (photo) ; CB Nick McCloud, Notre Dame ; S Tariq Thompson, San Diego State.

    Il y a trois ans, les Buffalo Bills ont signé Levi Wallace en tant qu’agent libre non qualifié. Wallace, qui était un walk-on à Alabama et a affiché une carrière universitaire solide, mais son cadre léger (6’0″, 179 lbs) a été un souci pour la plupart des équipes. Son manque de volume n’a pas été un problème majeur au niveau professionnel, et il a commencé 35 matchs au cours des trois dernières saisons.

    Malgré les contributions du cornerback, il a signé un contrat d’un an et 1,8 million de dollars cette saison. Il est clair que la place en face de Tre’Davious White est ouverte à tout le monde.

    Des préoccupations similaires ont suivi Olaijah Griffin de l’USC, ce qui a fait que le défenseur de 6’0″ et 175 livres n’a pas été recruté. Il était l’un des meilleurs corners extérieurs de la classe de cette année. Selon Pro Football Focus, le titulaire depuis deux ans a terminé deuxième derrière Jaycee Horn, huitième choix de 2021, avec une moyenne de 25,4 snaps de couverture par réception autorisée, selon Pro Football Focus. Anthony Treash.

    Tariq Thompson, de l’État de San Diego, offre plus de flexibilité dans le secondaire grâce à ses capacités de slot. La sécurité est un besoin caché à Buffalo puisque Micah Hyde et Jordan Poyer auront tous deux 31 ans lors de la campagne 2022, et les Bills peuvent économiser plus de 10 millions de dollars en les quittant après cette année.

    Note : B

5 sur 32

    Rusty Costanza/Associated Press

    Signatures : RB Spencer Brown, UAB ; FB Mason Stokke, Wisconsin ; G David Moore, Grambling (photo) ; LB Paddy Fisher, Northwestern ; P Oscar Draguicevich, Washington State.

    Les Carolina Panthers en ont surpris plus d’un par leur approche de la construction de leur attaque.

    Le nouveau manager général Scott Fitterer a fait le bon choix en plaçant le franchise tag sur le tackle droit Taylor Moton. A partir de là, les mouvements étaient discutables. L’organisation a signé Cameron Erving et Pat Elflein au début de l’agence libre. L’équipe a ensuite attendu le troisième tour pour s’occuper de l’arrière gauche, bien que Brady Christensen de BYU ait une chance de remporter le poste.

    “Nous allons avoir une ligne offensive très forte”, a déclaré Fitterer lors d’une interview sur le site Internet de l’équipe. SiriusXM NFL Radio.

    Les Panthères ont encore besoin de beaucoup d’aide.

    Le garde non repêché David Moore est une puissance intérieure et possède des mains extrêmement fortes. En travaillant aux côtés de l’imposant Deonte Brown (6’3″, 344 lbs), que les Panthers ont repêché au sixième tour, Moore pourrait apporter une contribution significative pour un investissement minimal.

    De l’autre côté du ballon, Paddy Fisher, de Northwestern, a été l’un des linebackers les plus productifs et les plus performants du football universitaire. Il a accumulé 401 plaquages au total sur ses quatre saisons. Il est intelligent, instinctif et à l’aise en couverture. Le double lauréat de la première équipe All-Big Ten n’est peut-être pas le meilleur athlète, mais il est capable de se faire une place dans l’effectif.

    Note : B

6 sur 32

    Timothy D. Easley/Associated Press

    Signatures : RB C.J. Marable, Coastal Carolina ; WR Khalil McClain, Troy ; TE Scooter Harrington, Stanford ; OT Gunnar Vogel, Northwestern ; G Dareuan Parker, Mississippi State ; C Gage Cervenka, Clemson ; DT Thomas Schaffer, Stanford ; DT Sam Kamara, Stony Brook ; DT Daniel Archibong, Temple ; Edge Charles Snowden, Virginia (photo) ; LB Caleb Johnson, Houston Baptist ; CB Dionte Ruffin, Western Kentucky.

    Les Chicago Bears ont écrasé le processus de sélection de cette année. L’arrivée du quarterback Justin Fields est une raison suffisante pour louer l’approche des Bears. Le manager général Ryan Pace a ensuite continué à prendre des décisions solides en ce qui concerne la classe des agents libres non recrutés.

    Charles Snowden est un joueur idéal pour le schéma défensif des Bears. Le défenseur de pointe de 6’6″ et 243 livres apporte sa longueur et son athlétisme sur le terrain, bien qu’il doive continuer à développer sa force fonctionnelle au point d’attaque. Il devrait se glisser sans problème derrière Khalil Mack et Robert Quinn.

    L’une des choses les plus intelligentes que Pace ait faites après la sélection de Fields a été de sélectionner deux linemen offensifs consécutifs en Teven Jenkins et Larry Borom. Pourtant, le front avait besoin de plus d’aide.

    Dareuan Parker de l’État du Mississippi est un garde montagneux (6’5″, 331 lbs), qui n’a pas permis un seul sack la saison dernière malgré le plus grand nombre de snaps de blocage de la passe, d’après les statistiques de l’État du Mississippi. Pro Football Focus. L’équipe de Clemson Gage Cervenka apporte la polyvalence au centre et à la garde après avoir aidé à diriger l’un des meilleurs programmes de football universitaire. Et Gunnar Vogel est devenu un titulaire pendant deux ans à Northwestern.

    Note : B+

7 sur 32

    Sue Ogrocki/Associated Press

    Signatures : QB Collin Hill, Caroline du Sud ; RB Pooka Williams Jr., Kansas (photo) ; WR Riley Lees, Northwestern ; TE Pro Wells, TCU ; Edge Darius Hodge, Marshall ; CB Antonio Phillips, Ball State ; P Drue Chrisman.

    Les Bengals de Cincinnati ont coupé le running back Giovani Bernard au début du mois d’avril, mais il apportait un changement de rythme à Joe Mixon et était une option fiable en troisième ligne. La profondeur des running backs des Bengals est maintenant suspecte avec Samaje Perine, Chris Evans et Trayveon Williams qui se disputent les places sur le roster.

    Pooka Williams Jr. du Kansas, une arme potentiellement dynamique, pourrait donner à l’équipe ce dont elle a besoin à ce poste.

    L’arrière de 5’9½”, 175 livres est un hybride coureur-récepteur avec une vitesse de 4,36 secondes pour le 40 yards, selon Pro Football Network. Tony Pauline de Pro Football Network. Williams n’a joué que quatre matchs en 2020 parce qu’il… a choisi de se retirer pour le reste de la campagne, mais il a couru pour 2 186 yards et attrapé 60 passes pour 503 yards lors de ses deux premières saisons.

    Le running back a également travaillé en tant que receveur et relanceur lors de la journée pro du Kansas.

    La classe de free-agents des Bengals n’est pas particulièrement profonde, mais Williams a une chance de faire une impression positive.

    Note : C+

8 sur 32

    Mark Wallheiser/Associated Press

    Signatures : RB Tre Harbison III, Charlotte ; DT Marvin Wilson, Florida State (photo) ; Edge Romeo McKnight, Charlotte ; CB Kiondre Thomas, Kansas State ; CB Emmanuel Rugamba, Miami (Ohio).

    Les Cleveland Browns n’ont aucun problème à faire quelques folies une fois que la draft NFL touche à sa fin.

    L’année dernière, l’organisation a signé le cornerback non repêché A.J. Green à un accord avec 145 000 $ de garantie. Le tackle défensif de Florida State, Marvin Wilson, est devenu la principale cible de cette année. Wilson a signé un contrat encore plus important comprenant 192 000 $ d’argent garanti, selon NFL Network. Tom Pelissero.

    Wilson est essentiellement une sélection supplémentaire. Au début de la saison dernière, le joueur All-ACC était pressenti comme un choix de premier tour, mais il a vu sa cote chuter en raison d’un jeu peu inspirant et d’une blessure à la jambe. Mais il noté parmi les meilleurs plaquages défensifs du football universitaire en 2019 et a une chance légitime de faire partie de l’effectif le long d’un intérieur défensif quelque peu suspect.

    À part Wilson, les Browns ne devraient pas attendre grand-chose du reste de leur classe de free-agents non qualifiés.

    Note : C+

9 sur 32

    Paul Sancya/Associated Press

    Signatures : RB JaQuan Hardy, Tiffin ; RB Brenden Knox, Marshall ; WR T.J. Vasher, Texas Tech ; WR Brandon Smith, Iowa ; WR Osirus Mitchell, Mississippi State ; WR Brennan Eagles, Texas ; TE Nick Eubanks, Michigan (photo) ; TE Nick Ralston, Louisiane ; TE Artayvious Lynn, TCU ; G Braylon Jones, Houston ; DT Austin Faoliu, Oregon ; LB Anthony Hines III, Texas A&M ; LB Tyler Coyle, Purdue.

    Il est intéressant de noter que les Dallas Cowboys ont signé quatre wide receivers non repêchés malgré le fait qu’ils soient nombreux à ce poste. Il est clair que l’équipe voulait que son corps s’agrandisse.

    Dallas a choisi Simi Fehoko, 6’4″, 222 livres, au cinquième tour. Parmi les récents signataires, T.J. Vasher, de Texas Tech, mesure 6’6″ et pèse 203 livres. Osirus Mitchell, de l’État du Mississippi, est une autre cible de taille avec ses 6’5″ et ses 206 livres. Brennan Eagles est une option de 6’4″ et 225 livres. Brandon Smith de l’État de l’Iowa est le plus petit du groupe à 6’1″, 218 livres.

    Tous ces receveurs ne feront pas partie de la liste. En fait, aucun d’entre eux ne le sera. Mais leur inclusion montre maintenant dans quelle direction les Cowboys penchent pour construire autour de leurs receveurs vedettes.

    Le poste de serrure a également reçu beaucoup de concurrence. Blake Jarwin sort d’une déchirure du ligament croisé antérieur, et la position manquait de profondeur de qualité de toute façon. Des trois qui ont signé, Nick Eubanks du Michigan apporte le plus grand potentiel en tant qu’athlète et receveur.

    Note : B

10 sur 32

    Mark Humphrey/Associated Press

    Signatures : FB Adam Prentice, Caroline du Sud ; WR Branden Mack, Temple ; WR Warren Jackson, Colorado State ; WR DeVontres Dukes, South Florida ; TE Shaun Beyer, Iowa ; OT Drew Himmelman, Illinois State ; G Nolan Laufenberg, Air Force ; Edge Andre Mintze, Vanderbilt (photo) ; LB Curtis Robinson, Stanford ; LB David Curry, Georgia Tech ; CB Mac McCain III, North Carolina A&T

    Il y a sept ans, les Broncos de Denver ont recruté Shaquil Barrett, un défenseur de pointe qui n’avait pas encore été recruté. Il a été intégré à la liste et s’est lentement frayé un chemin dans la rotation défensive. Il a explosé sur la scène après avoir signé avec les Tampa Bay Buccaneers en tant qu’agent libre en 2019.

    L’arc de carrière de Barrett sert d’exemple aux autres edge-rushers qui rejoignent les Broncos. Andre Mintze de Vanderbilt n’apporte pas le même niveau de production collégiale que Barrett autrefois, mais une opportunité existe derrière Von Miller et Bradley Chubb. Mintze peut rivaliser avec le choix du septième tour Jonathon Cooper pour une place sur la liste.

    De plus, Miller est un agent libre après la saison prochaine, ce qui signifie qu’une année sur le banc pour ces jeunes défenseurs de pointe pourrait se traduire par beaucoup plus sur la route.

    Étonnamment, les Broncos n’ont pas abordé la question des défenseurs intérieurs lors de la draft. Comme Miller, A.J. Johnson et Josey Jewell sont dans les dernières années de leur contrat. Curtis Robinson (Stanford) et David Curry (Georgia Tech) pourraient devenir des contributeurs importants. Curry en particulier a le nez pour le football avec 181 plaquages au total sur ses deux dernières saisons.

    Note : C+

11 sur 32

    Nell Redmond/Associated Press

    Signatures : RB Dedrick Mills, Nebraska ; RB Rakeem Boyd, Arkansas ; WR Sage Surratt, Wake Forest (photo) ; WR Javon McKinley, Notre Dame ; WR Jonathan Adams Jr, Arkansas State ; TE Brock Wright, Notre Dame ; TE Jake Hausmann, Ohio State ; OG Tommy Kraemer, Notre Dame ; C Drake Jackson, Kentucky ; LB Tavante Beckett, Marshall ; DB D’Angelo Amos, Virginia ; CB Jerry Jacobs, Arkansas ; CB A.J. Parker, Kansas State.

    Les Lions de Détroit pourraient très bien être la pire équipe de la NFL la saison prochaine. Même si ce n’est pas le cas, l’organisation est clairement dans une phase de reconstruction menée par le nouveau manager général Brad Holmes et l’entraîneur principal Dan Campbell.

    “Il y a toute cette histoire, agir comme si tu étais déjà passé par là“, a dit Campbell à Sports Illustrated‘s Albert Breer. “Eh bien, devinez quoi ? On n’y est jamais allés avant. C’est notre première fois ensemble, mec.”

    Une fois qu’un joueur n’a pas été repêché, l’étape suivante consiste à identifier les équipes qui ont des ouvertures potentielles afin de maximiser ses chances d’intégrer une équipe active. Le nombre de free-agents non recrutés à Détroit montre l’effet de cette approche.

    Étonnamment, Detroit n’a pas repêché de receveur avant le quatrième tour alors qu’il possède le pire groupe de position de la ligue. Amon-Ra St. Brown sera rejoint par les autres rookies Sage Surratt, Javon McKinley et Jonathan Adams Jr.

    Surratt a déjà été classé parmi les premiers choix, mais sa décision de se retirer de la campagne 2020, son âge (23 ans) et ses mauvais résultats aux tests ont fait de lui une option non repérable, même s’il a très bien joué en deuxième année. Comme Surratt, McKinley et Adams ont bien joué leurs dernières saisons sur le campus, mais n’ont pas été bien testés. Ils peuvent aider malgré ces problèmes.

    Le centre Drake Jackson était le deuxième joueur de ligne offensive le plus précieux du football universitaire la saison dernière, selon Pro Football Focus. Jackson devrait immédiatement devenir le premier remplaçant de Frank Ragnow.

    Note : A

12 sur 32

    Matthew Hinton/Associated Press

    Signatures : WR Bailey Gaither, San Jose State ; OT Coy Cronk, Iowa ; OT Jacob Capra, San Diego State ; OG Jon Dietzen, Wisconsin ; DT Carlo Kemp, Michigan ; DT Jack Heflin, Iowa ; S Christian Uphoff, Illinois State (photo).

    Les Green Bay Packers ont joué le jeu des chiffres avec leur classe de free-agents non qualifiés. Leur front office a compris à quoi ressemblerait la récolte de cette année. scout a dit à Packer Central Bill Huber:

    “C’était une année très, très compétitive en termes de montant d’argent dépensé, simplement parce que beaucoup d’équipes avaient besoin de chiffres. Maintenant, il y a quelques bons joueurs. Il est évident qu’il y a de bons joueurs non recrutés, mais les chiffres globaux étaient tellement bas avec tous les gars qui sont revenus avec COVID. Cela a créé une toute autre série d’obstacles”.

    Les Packers ont continué à se concentrer sur les tranchées même après avoir sélectionné quatre joueurs de ligne.

    Il est toujours judicieux d’exploiter les talents de ligne du programme des Hawkeyes de l’Iowa. Coy Cronk a débuté deux matchs au poste de plaqueur droit après avoir été transféré d’Indiana, mais une blessure a fait dérailler sa dernière saison sur le campus. Le plaqueur défensif Jack Heflin est un bon espoir qui est devenu un titulaire pendant quatre ans après avoir commencé sa carrière à Northern Illinois puis avoir été transféré à l’Iowa.

    Le joueur de ligne défensive du Michigan, Carlo Kemp, est un autre exemple de joueur de ligne expérimenté de la Big Ten. Kemp peut jouer en haut et en bas de la ligne comme une pièce polyvalente du puzzle.

    Le safety de l’Illinois State Christian Uphoff apporte les compétences les plus intrigantes en tant que défenseur surdimensionné qui peut jouer sur tout le terrain ou travailler en tant que linebacker. Le défenseur de 6’2″ et 209 livres n’a pas été testé aussi bien que prévu, mais il a fourni un effort important pendant la semaine du Senior Bowl.

    Note : C+

13 sur 32

    Rusty Costanza/Associated Press

    Signatures : WR Damon Hazelton, Missouri ; WR Marlon Williams, UCF ; OT Carson Green, Texas A&M (photo) ; C Ryan McCollum, Texas A&M.

    Le nouveau directeur général des Houston Texans, Nick Caserio, a presque entièrement remanié l’effectif de l’équipe pendant l’intersaison. Après avoir signé 27 nouveaux agents libres et échangé une poignée d’autres vétérans, ils n’avaient pas besoin d’une autre vague de recrues.

    Les Texans n’avaient pas beaucoup d’atouts pour la draft en raison de la bouffonnerie de Bill O’Brien en tant que précédent directeur général. Mais le nouveau front office aurait pu être agressif dès l’ouverture du marché des non licenciés après avoir choisi seulement cinq prospects.

    Au lieu de cela, Caserio est devenu sélectif. Il est resté sur place avec une paire de signatures de qualité pour la ligne offensive, cependant.

    Carson Green, de Texas A&M, peut immédiatement aider Houston à renforcer sa ligne offensive à quatre des cinq postes, bien qu’il soit plus à l’aise au poste de garde. Un autre ancien Aggie, Ryan McCollum, n’a commencé qu’une seule saison au centre, mais ses coéquipiers l’ont quand même nommé capitaine pour cinq matchs.

    Marlon Williams de l’UCF n’est pas le receveur le plus grand ou le plus rapide, mais il a quand même trouvé le moyen de produire à chacune de ses quatre saisons avec les Knights. Williams apporte également une certaine expérience en tant que retourneur de coups de pied et de punt.

    Comme Williams, Damon Hazelton (Missouri) ne présente pas un profil athlétique impressionnant. Au lieu de cela, ces deux signatures ressemblent à des étapes vers le dépassement des receveurs actuels des Texans.-Brandin Cooks et Randall Cobbdans un an.

    Note : C

14 sur 32

    Nell Redmond/Associated Press

    Signatures : RB Deon Jackson, Duke (photo) ; WR Tyler Vaughns, USC ; WR Tarik Black, Texas ; LB Anthony Butler, Liberty ; LB Isaiah Kaufusi, BYU.

    Les Colts d’Indianapolis n’ont pas ressenti le besoin de faire des folies sur des agents libres non qualifiés après une autre classe de draft solide. Ils auraient pu accorder plus d’importance à l’arrière gauche après avoir manqué le poste, mais ils ont fait demi-tour et ont signé un contrat d’un an et 9,4 millions de dollars avec Eric Fisher lundi, selon ESPN. Adam Schefter.

    Avec le choix de l’arrière gauche, les Colts n’ont pas eu besoin de faire grand chose d’autre que de signer quelques joueurs qu’ils apprécient pour la profondeur. Le running back de Duke, Deon Jackson, est le premier de ces cibles.

    Bien que les Colts disposent d’un grand nombre de running backs avec Jonathan Taylor, Marlon Mack, Nyheim Hines et Jordan Wilkins, ils ont donné à Jackson l’opportunité d’être recruté par le club. le plus gros bonus de signature de la bande de cette année. La prime de 45 000 $ de Jackson n’est pas très élevée par rapport à celle des autres équipes, mais elle montre à quel point les Colts l’apprécient en tant qu’option de développement.

    Jackson a couru pour 2 267 yards et 18 touchdowns durant sa carrière universitaire. Il a également attrapé 61 passes pour 534 yards et quatre touchdowns.

    Pour remettre le quarterback Carson Wentz sur les rails, les Colts pourraient construire autour de leurs porteurs de ballon afin d’enlever la pression sur le choix n°2 de 2016.

    Un argument similaire peut être avancé en faveur de Tyler Vaughns et Tarik Black.

    Les Colts ont déjà T.Y. Hilton, Michael Pittman Jr. et Parris Campbell en place, et ils ont drafté le wide receiver Mike Strachan au septième tour. Mais Vaughns a reçu 912 yards la dernière fois qu’il a joué aux côtés de Pittman et Black est une cible de 6’3″. Un grand nombre de cibles talentueuses peut faciliter la vie de Wentz.

    Note : C

15 sur 32

    Michael Woods/Associated Press

    Signatures : WR Josh Imatorbhebhe, Illinois ; WR Tim Jones, Southern Miss ; DT Kenny Randall, Charleston ; LB Dylan Moses, Alabama (photo) ; CB DJ Daniel, Georgia ; CB Corey Straughter, Louisiana-Monroe.

    Les Jacksonville Jaguars n’ont pas eu besoin de signer un grand nombre de free-agents non qualifiés après avoir sélectionné neuf joueurs lors de l’événement actuel et avoir fait des folies à plusieurs postes lors de la free agency.

    Mais ils ont continué à acquérir des talents de qualité lorsqu’ils étaient disponibles.

    Le linebacker d’Alabama Dylan Moses ressemblait à un futur choix de premier tour à un moment donné, mais son jeu ne s’est jamais pleinement développé malgré une carrière réussie avec le Crimson Tide. C’est dommage car il a révélé sur Instagram qu’il a surmonté beaucoup de choses en 2020, par. 247Sports’ Jaylon Thompson:

    “De ne pas savoir si nous aurions une saison ou non, de lutter contre la douleur à chaque match parce que je n’étais pas complètement remis de la blessure au genou que j’ai subie l’année dernière, et de perdre ma grand-mère à cause du COVID-19. Tout cela n’a fait que me rendre plus fort et je suis heureux d’avoir pu être là, jour après jour, avec mes coéquipiers, peu importe ce que je traversais.”

    Alors que Moses est un joueur très apprécié depuis qu’il a mis les pieds sur le campus, le receveur large de l’Illinois Josh Imatorbhebhe n’a pas vraiment attiré l’attention jusqu’à ce qu’il réalise une séance d’entraînement époustouflante avant la draft. La cible de 6’1″, 218 livres a affiché une verticale stupéfiante de 46,5 pouces et un saut large de 11’2″.

    DJ Daniel, cornerback de la Géorgie, se situe à l’autre extrémité du spectre. Il n’est pas un athlète extraordinaire, mais il a toujours tenu tête à la concurrence de la SEC. Selon le rapport de Pro Football Focus Brent RollinsDaniel a permis un pourcentage de réussite de 46,9 et un taux de réussite de 81,2 dans sa couverture.

    Note : A

16 sur 32

    Laurence Kesterson/Associated Press

    Signatures : QB Shane Buechele, SMU (photo) ; Edge Malik Herring, Georgia ; LB Zayne Anderson, BYU ; LB Riley Cole, South Alabama ; CB Marlon Character, Louisville ; CB Dicaprio Bootle, Nebraska, S Devon Key, Western Kentucky.

    Le roster des Kansas City Chiefs sera l’un des plus difficiles à percer pour les agents libres non recrutés, car c’est l’un des groupes les plus talentueux de la ligue. Les agents libres affluent également vers les bonnes équipes, et Kansas City ne fait pas exception.

    En une seule intersaison, le directeur général Brett Veach a complètement reconstruit une ligne offensive défaillante. La profondeur des Chiefs est maintenant assez bonne pour qu’ils n’aient même pas eu besoin de signer un joueur de ligne non recruté.

    Au lieu de cela, Kansas City s’est principalement occupé du lineback et du cornerback une fois la draft terminée.

    Zayne Anderson de BYU et Riley Cole de South Alabama apportent plus d’athlétisme au deuxième niveau de la défense des Chiefs. Anderson est un safety converti qui est à l’aise dans l’espace, tandis que Cole est intéressant parce qu’il a une grande expérience de la défense. peut se convertir à l’arrière.

    Le poste de cornerback est un peu plus nébuleux avec Charvarius Ward, L’Jarius Sneed et Rashad Fenton qui occupent les trois premières places. Marlon Character et Dicaprio Bottle ont tous deux joué à Louisville et au Nebraska, respectivement, et la profondeur de Kansas City derrière son trio de tête est suspecte.

    Note : C

17 sur 32

    Brad Tollefson/Associated Press

    Signatures : RB Trey Ragas, Louisiana-Lafayette ; RB Garrett Groshek, Wisconsin ; WR Dillon Stoner, Oklahoma State ; WR D.J. Turner, Pitt ; TE Matt Bushman, BYU ; OG Devery Henderson, Duke ; DT Darius Stills, West Virginia (photo) ; LB Max Richardson, Boston College ; CB Shaun Crawford, Notre Dame ; DB T.J. Morrison, Stony Brook.

    L’intérieur défensif des Las Vegas Raiders comprend Johnathan Hankins, Quinton Jefferson, Solomon Thomas, David Irving et Darius Philon. On parle tellement de leur manque de pass rush que tout le monde semble oublier à quel point leurs plaquages défensifs sont peu inspirants, surtout après qu’ils aient choisi de libérer Maurice Hurst.

    Ironiquement, un prospect sous-estimé avec un ensemble de compétences similaires pourrait remplacer Hurst dans la rotation de la ligne défensive.

    Darius Stills, de West Virginia, est un pénétrateur de petite taille (6’0″, 278 pounds) qui se fraie un chemin dans les backfields adverses. Stills, qui a débuté au poste de nose tackle, a participé à neuf matchs la saison dernière avant de choisir de se retirer. En tant qu’étudiant de première année, il est devenu l’un des meilleurs défenseurs de la conférence Big 12 avec 19,5 plaquages pour perte et 9,5 sacks au cours des deux saisons précédentes.

    Directement derrière les plaquages défensifs, les Raiders avaient besoin d’aide au poste de linebacker mais n’en ont pas recruté (à moins que le safety Divine Deablo ne fasse la transition). Max Richardson, de Boston College, a totalisé 282 plaquages et 31 plaquages pour perte au cours des trois dernières saisons.

    Note : B

18 sur 32

    John Raoux/Associated Press

    Signatures : WR Eli Stove, Auburn (photo) ; TE Hunter Kampmoyer, Oregon ; OT Kyle Spalding, San Diego State ; OT Darius Harper, Cincinnati ; DT Forrest Merrill, Arkansas State ; DT Jared Goldwire, Louisville ; LB Amen Ogbongbemiga, Oklahoma State ; S Ben DeLuca, Charlotte ; LS Ryan Langan, Georgia Southern ; K Alex Kessman, Pitt.

    Les Los Angeles Chargers ont constitué l’une des meilleures classes de draft de la ligue en comblant leurs besoins avec des prospects de haut niveau. En conséquence, la classe des joueurs non recrutés ne semble pas aussi alléchante, sachant ce qui se trouve devant ce groupe.

    Malgré cela, quelques joueurs se distinguent principalement par leur potentiel dans les équipes spéciales.

    Eli Stove d’Auburn a une certaine expérience (bien que limitée) en tant que retourneur de coups de pied et de punt. De plus, il apporte un élément différent à la chambre des wide receiver en tant que joueur gadget capable de créer après une prise ou une remise. Stove a quitté le programme des Tigers avec 1 863 verges totales.

    L’équipe d’Oklahoma State Amen Ogbongbemiga, que les Stampeders de Calgary ont repêché au huitième rang du repêchage de la LCF de 2021, a commencé sa carrière collégiale sur les équipes spéciales avant d’amasser 180 plaquages au total au cours de ses deux dernières saisons.

    Après la performance désastreuse des équipes spéciales des Chargers l’année dernière, le botteur Alex Kessman doit être considéré comme une forte possibilité de revendiquer un poste également.

    Note : C+

19 sur 32

    Michael Dwyer/Associated Press

    Signatures : WR Landen Akers, Iowa State ; WR Jeremiah Haydel, Texas State ; OT Alaric Jackson, Iowa ; OG Jordan Meredith, Western Kentucky ; DT George Silvanic, Air Force ; OLB Max Roberts, Boston College ; CB Brontae Harris, UAB ; S Paris Ford, Pitt (photo) ; S Jovan Grant, Merrimack ; S Troy Warner, BYU.

    Une fois de plus, les Los Angeles Rams n’ont pas eu de choix de premier tour. Le manager général Les Snead fait ce qu’il fait toujours en faisant des échanges pour cibler des joueurs spécifiques qu’il pense pouvoir aider l’équipe malgré l’absence de la denrée la plus précieuse du draft.

    Les Rams voulaient être plus dynamiques au niveau des wide receiver et ajouter du talent au niveau des linebackers. Ils ont réussi les deux. Mais Snead ne s’est pas arrêté là, car il a ajouté deux des meilleurs agents libres non qualifiés sur le marché.

    Alaric Jackson a un potentiel légitime de plaqueur gauche en tant que remplaçant à long terme d’Andrew Whitworth. Jackson a gardé Tristan Wirfs au poste de plaqueur droit lorsque les deux joueurs jouaient ensemble à Iowa.

    Jackson a débuté 42 matchs sur le côté aveugle pour les Hawkeyes. Il est peut-être loin d’être le type d’athlète de Wirfs, mais les entraîneurs et les médias de la Big Ten l’ont nommé dans la première équipe All-Big Ten la saison dernière.

    Le safety Paris Ford de Pitt a vu son stock de draft chuter après une mauvaise séance d’entraînement. Bien que son temps de course de 4,85 secondes soit terrible pour un défenseur, une séance d’entraînement ne devrait pas éclipser un jeu par ailleurs excellent.

    Ford s’identifie et joue bien en descente. Il pourrait s’intégrer dans le schéma des Rams.

    Note : B

20 sur 32

    Mark Humphrey/Associated Press

    Signatures : TE Carl Tucker, Alabama ; OT Robert Jones, Middle Tennessee State (photo) ; DT Jerome Johnson, Indiana ; CB Jaytlin Askew, Georgia Tech.

    Les Miami Dolphins ont bouleversé leur ligne offensive lors des deux derniers drafts.

    Le directeur général Chris Grier a drafté Austin Jackson, Robert Hunt et Solomon Kindley dans les premier, deuxième et quatrième tours, respectivement, de l’événement de l’année dernière. Grier a suivi ces additions avec les sélections de Liam Eichenberg et Larnel Coleman dans les deuxième et septième cadres cette année.

    Ces cinq joueurs rejoignent Jesse Davis, Michael Deiter et Matt Skura, qui a récemment signé, pour former le noyau de l’attaque de Miami.

    L’engagement de l’équipe ne s’est pas arrêté là. La signature de Robert Jones en provenance de Middle Tennessee State donne un autre candidat solide pour le poste de garde. Les Dolphins voulaient tellement l’ajouter qu’ils lui ont donné l’une des plus grandes garanties de la classe des non recrutés, soit 130 000 $, selon l’Agence de presse américaine. Miami Herald‘s Barry Jackson.

    Le bloqueur de 6’5″ et 330 livres peut ajouter une autre présence physique à l’intérieur de l’attaque.

    De l’autre côté du ballon, Jerome Johnson est un autre grand gabarit après avoir été nommé deuxième équipe All-Big Ten par les entraîneurs de la ligue.

    Jaytlin Askew, de Georgia Tech, entre dans une équipe secondaire surpeuplée, mais il apporte de la valeur en tant que vedette des équipes spéciales.

    Note : C

21 sur 32

    Andy Clayton-King/Associated Press

    Signatures : RB A.J. Rose, Kentucky ; WR Blake Proehl, East Carolina ; WR Myron Mitchell, UAB ; WR Whop Philyor, Indiana ; TE Shane Zylstra, Minnesota State (photo) ; DT Jordan Scott, Oregon ; Edge Christian Elliss, Idaho ; Edge Zeandae Johnson, Cal ; LB Tuf Borland, Ohio State ; K Riley Patterson, Memphis ; P Zach Von Rosenberg, LSU ; LS Turner Bernard, San Diego State.

    Les Vikings du Minnesota sont retournés sur la scène du crime après que l’équipe ait volé un futur wide receiver Pro Bowl lorsque l’organisation a signé Adam Thielen en tant qu’agent libre non qualifié en 2013.

    Thielen a joué à l’université de Minnesota State. Les Vikings ont signé un autre Maverick, Shane Zylstra, après qu’il ait pulvérisé plusieurs records. Zylstra a quitté le programme en tant que leader de tous les temps avec 227 réceptions, 4 297 yards et 54 réceptions de touchdown.

    Bien que la transition d’un programme plus petit soit toujours difficile, Zylstra, qui mesure 225 livres, a ajouté au niveau de difficulté avec une transition probable de wide receiver à tight end. Il peut créer une certaine flexibilité dans le schéma en tant que cible de slot et H-back.

    Zylstra n’est qu’une des options qui suivent les traces de Thielen.

    Whop Philyor (Indiana) et Blake Proehl (East Carolina) viennent renforcer un corps de receveurs qui n’a pas compté une seule option avec plus de 20 prises en dehors de Thielen et Jordan Jefferson.

    Note : C

22 sur 32

    Paul Sancya/Associated Press

    Signatures : K Quinn Nordin, Michigan

    Une fois la draft NFL 2021 terminée, on pouvait entendre des grillons depuis la Nouvelle Angleterre.

    Les Patriots ont décidé de ne pas patauger dans la réserve de talents restante. Au lieu de cela, la seule signature de l’équipe se trouve être la concurrence pour le botteur vétéran Nick Folk.

    Quinn Nordin, de Michigan, a manqué 16 tentatives de field-goal en quatre saisons, dont trois des cinq tentatives de l’an dernier. Il semble avoir empiré à chaque campagne, bien qu’il ait établi un record du Michigan avec 14 field goals de 40 yards ou plus.

    Si Nordin retrouve sa forme d’antan et bat Folk, les Patriots ont intelligemment ciblé la seule personne non inscrite qu’ils pensaient pouvoir aider l’équipe. Si ce n’est pas le cas, l’équipe n’aura pas cherché toutes les possibilités d’améliorer son effectif.

    Note : D

23 sur 32

    Ben McKeown/Associated Press

    Signatures : RB Stevie Scott III, Indiana ; TE Dylan Soehner, Iowa State ; OT Alex Hoffman, Carroll College ; OG Mike Brown, West Virginia ; DT Josiah Bronson, Washington ; LB Shaq Smith, Maryland ; CB Lawrence Woods, Truman State ; CB Bryce Thompson, Tennessee ; DB Trill Williams, Syracuse (photo) ; S Eric Burrell, Wisconsin ; P Nolan Cooney, Syracuse.

    Les New Orleans Saints avaient besoin d’une aide importante au poste de cornerback après que l’équipe ait libéré Janoris Jenkins pour des raisons de capacité salariale.

    Pourtant, l’organisation a attendu le troisième tour pour sélectionner Paulson Adebo de Stanford. A partir de là, le manager général Mickey Loomis a pris d’autres directions au lieu de se concentrer sur ce besoin majeur.

    Actuellement, Adebo devrait être programmé pour jouer en face de Marshon Lattimore, Patrick Robinson et C.J. Gardner-Johnson offrant une certaine flexibilité dans le slot. La signature du safety Trill Williams de Syracuse fait la même chose. Williams a été classé deuxième meilleur corner de l’université la saison dernière, d’après les statistiques de l’USC. Pro Football Focus.

    Bryce Thompson, du Tennessee, a joué en tant que corner extérieur, en tant que slot et en tant que free safety pendant son séjour à Knoxville.

    Lawrence Woods de Truman State est une option sous-dimensionnée à 5’9″ et 180 livres. En fait, tous les défenseurs des Saints ont intérêt à être polyvalents.

    Le safety Eric Burrell du Wisconsin est peut-être l’exception à la règle puisqu’il est plus à même de jouer dans la boîte et même de se précipiter sur le bord dans les paquets de pression. Il apporte un autre type de flexibilité à la table.

    Note : B

24 sur 32

    John Raoux/Associated Press

    Signatures : OG Jake Burton, Baylor ; C Brett Heggie, Florida (photo) ; Edge Raymond Johnson III, Georgia Southern.

    Les New York Giants n’ont pas été très actifs sur le marché des agents libres. L’organisation a choisi de signer quelques rookies dont deux sur le côté offensif du ballon.

    Entre Brett Heggie (Floride) et Jake Burton (Baylor), c’est le premier qui a le plus de potentiel car les Giants ont besoin d’aide derrière le centre Nick Gates. Le vétéran Jonotthan Harrison est sur la liste, mais l’équipe pourrait trouver plus jeune et moins cher à ce poste.

    Heggie a débuté les 12 matchs au centre la saison dernière. Il a joué les deux postes de garde l’année précédente et a été titulaire à 24 reprises au cours des deux dernières saisons. Heggie, qui mesure 6’5″ et pèse 321 livres, est à la fois un bloqueur de course physique et un protecteur de passe constant.

    Burton est passé à l’arrière droit en tant que senior après avoir été transféré de UCLA, où il a débuté 23 matchs en tant qu’arrière droit. Encore une fois, la polyvalence est un facteur important, surtout lorsqu’une équipe est à la recherche de profondeur.

    En ce qui concerne Raymond Johnson de Georgia Southern, le joueur de la première équipe All-Sun Belt a terminé quatrième la saison dernière avec 49 pressions totales, selon le rapport de la Commission européenne. Pro Football Focus.

    Grade : C-

25 sur 32

    Bruce Newman/Associated Press

    Signatures : TE Kenny Yeboah, Ole Miss (photo) ; OT Parker Ferguson, Air Force ; OT Grant Hermanns, Purdue ; OT Teton Saltes, New Mexico ; OG Tristen Hoge, BYU ; Edge Hamilcar Rashed Jr, Oregon State ; DT Michael Dwumfour, Rutgers ; LB Milo Eifler, Illinois ; CB Isaiah Dunn, Oregon State ; S Brendon White, Rutgers ; S Jordyn Peters, Auburn ; K Chris Naggar, SMU.

    En deux sessions de recrutement, le directeur général des New York Jets, Joe Douglas, a construit sa réputation en donnant la priorité aux tranchées, en particulier sur le côté offensif du ballon.

    Douglas a dépensé des sélections top-14 sur Mekhi Becton et Alijah Vera-Tucker dans des classes consécutives. En fait, les Jets ont fait un échange pour Vera-Tucker.

    “Nous allons toujours essayer d’être forts en attaque”, a déclaré Douglas. a déclaré aux journalistes.

    Il n’est pas surprenant que New York continue à investir massivement dans ce poste à partir de ce moment-là.

    Les Jets ont signé quatre autres bloqueurs en tant qu’agents libres non déclarés. Grant Hermanns (Purdue), Parker Ferguson (Air Force), Tristen Hoge (BYU) et Teton Saltes (New Mexico) sont les concurrents. Le quatuor ne restera pas intact une fois les coupes effectuées. Mais ils peuvent pousser Chuma Edoga, Cameron Clark, etc. pour créer une meilleure profondeur globale tout en adhérant à la philosophie générale de Douglas.

    Kenny Yeboah n’est peut-être pas une véritable extension de la ligne de mêlée, mais sa croissance continue en tant que receveur donne aux Jets une option intéressante au poste de tight end.

    Note : B

26 sur 32

    Matthew Hinton/Associated Press

    Signatures : QB Jamie Newman, Wake Forest (photo) ; WR Jhamon Ausbon, Texas A&M ; WR Trevon Grimes, Florida ; TE Jack Stoll, Nebraska ; OT Kayode Awosika, Buffalo ; C Harry Crider, Indiana ; Edge Jaquan Bailey, Iowa State.

    Les Philadelphia Eagles ont signé l’un des prospects quarterback les plus intrigants de toute la classe 2021. Bien sûr, Jamie Newman n’a pas été recruté. Cependant, il n’y a pas si longtemps, il était considéré comme un potentiel espoir de premier tour.

    Newman semblait être une star émergente lors de sa dernière saison avec les Demon Deacons de Wake Forest. En tant que junior, le quarterback a affiché un ratio de 26 touches pour 11 interceptions. En particulier, il a excellé lorsqu’il a conduit le ballon sur le terrain et dans des fenêtres étroites. Selon Pro Football Focus Anthony Treash noté, les performances de Newman dans ce dernier domaine se classent au troisième rang sur les trois dernières saisons, juste derrière Zach Wilson et Joe Burrow.

    Le quarterback a été transféré en Géorgie à l’intersaison suivante, mais il a choisi de quitter l’équipe avant d’avoir joué un seul match. Évidemment, cette décision n’a pas été bénéfique pour son stock de draft.

    Malgré tout, Newman apporte clairement du talent à un poste de quarterback à Philadelphie qui n’est pas entièrement réglé. Jalen Hurts est le favori pour le poste, bien sûr. Mais quel est le degré d’engagement de la franchise envers le choix du deuxième tour de l’année dernière ? Peut-être que Newman impressionnera et poussera Hurts.

    Une aide supplémentaire au niveau des wide receiver serait certainement utile. DeVonta Smith, Travis Fulgham et Jalen Reagor sont les trois meilleures options pour les Eagles. Au-delà, des places sont facilement disponibles si des recrues comme Jhamon Ausbon et/ou Trevon Grimes font parler d’eux au camp.

    Note : C+

27 sur 32

    Charlie Neibergall/Associated Press

    Signatures : WR Rico Bussey, Hawaii ; WR Isaiah McKoy, Kent State ; Edge Jamar Watson, Kentucky ; LB Calvin Bundage, Oklahoma State ; CB Shakur Brown, Michigan State (photo) ; CB Mark Gilbert, Duke ; S Lamont Wade, Penn State ; S Donovan Stiner, Florida.

    Plus que toute autre franchise, les Pittsburgh Steelers s’en tiennent au type de joueurs qui correspondent à leur programme. L’organisation a des décennies d’expérience et de continuité autour d’une approche qui a fait ses preuves.

    Que l’on aime ou que l’on déteste certains mouvements de la draft de Pittsburgh, il est indéniable que des prospects comme le running back Najee Harris et le tight end Pat Freiermuth sont faits pour jouer pour les Steelers.

    L’adhésion à leurs idéaux s’étend aux agents libres non qualifiés signés par l’organisation.

    Shakur Brown de Michigan State est un coin de couverture de zone avec d’excellentes capacités de lecture et de réaction. D’après Pro Football Focusaucun arrière défensif du Big Ten n’a obtenu une meilleure note en couverture la saison dernière. Duke Mark Gilbert a surmonté une importante blessure à la hanche pendant sa carrière universitaire. Comme Brown, il comprend les parcours et ce que les receveurs essaient d’accomplir, bien qu’il apporte une meilleure vitesse en ligne droite.

    Du côté de la défense, Jamar Watson, de Kentucky, est un parfait défenseur extérieur de Steelers. Avant le début de la campagne 2020, ses taux de victoire en pass-rush est classé quatrième, juste derrière Nick Bosa et Chase Young.

    Note : B

28 sur 32

    Rusty Costanza/Associated Press

    Signatures : WR Austin Watkins Jr, UAB ; TE Josh Pederson Louisiana-Monroe ; LB Justin Hilliard, Ohio State (photo) ; LB Elijah Sullivan, Kansas State.

    Le linebacker Justin Hilliard a surmonté beaucoup de choses à Ohio State. Le Recrue 5 étoiles a dû faire face à des déchirures du biceps et du tendon d’Achille, mais il a atteint son apogée au bon moment.

    Hilliard est devenu un contributeur essentiel lors de la course des Buckeyes au titre national de 2021. Le senior de sixième année a mené l’équipe avec cinq plaquages pour perte et trois récupérations de fumble.

    Hilliard apportera de la valeur aux San Francisco 49ers en raison de sa polyvalence. Il peut jouer les trois postes de linebacker et contribuer immédiatement aux équipes spéciales tant qu’il reste en bonne santé.

    Comme Hilliard, Elijah Sullivan de Kansas State est un senior de sixième année. Il a débuté chacune des deux dernières saisons, mais il n’a pas la taille requise (6’0″ et 215 livres).

    Les Niners voulaient de la profondeur le long de leur deuxième ligne de défense et ont maintenant deux linebackers expérimentés dans le giron.

    Au poste de receveur large, Austin Watkins apporte un cadre légèrement plus grand (6’1″ et 209 livres) et une production solide (1 560 yards dans ses 21 derniers matchs) à une attaque qui pourrait avoir besoin d’une autre cible dans la zone rouge.

    Note : C

29 sur 32

    Matthew Hinton/Associated Press

    Signatures : RB B.J. Emmons, FAU ; RB Josh Johnson, Louisiana-Monroe ; WR Cade Johnson, South Dakota State (photo) ; WR Tamorrion Terry, Florida State ; WR Connor Wedington, Stanford ; OT Greg Eiland, Mississippi State ; OG Pier-Olivier Lestage, Montréal ; LB Jon Rhattigan, Army ; CB Bryan Mills, North Carolina Central.

    Les Seattle Seahawks n’étaient pas entièrement satisfaits de leur corps de wide receivers et ont décidé d’ajouter un tout nouveau lot d’ingrédients pour laisser Russ cuisiner (tant que Wilson ne quitte pas la cuisine).

    DK Metcalf et Tyler Lockett sont des stars, mais les Seahawks voulaient plus d’explosivité pour les compléter. Ils ont dépensé leur premier choix de draft sur D’Wayne Eskridge de Western Michigan pour donner à l’attaque un autre meneur de jeu.

    Le directeur général John Schneider a ensuite signé trois autres cibles en tant qu’agents libres non qualifiés.

    Cade Johnson, de l’État du Dakota du Sud, est le meilleur du lot. Le receveur de slot prêt à l’emploi a mené le football universitaire au cours des trois dernières saisons avec une moyenne de 9,4 yards après la réception, selon NFL Network. Ben Fenouil. Comme Johnson, Connor Wedington (Stanford) est capable de créer avec le ballon dans les mains. Tamorrion Terry, de Florida State, apporte un ensemble de compétences différent en tant que cible de 6’4″.

    Défensivement, le cornerback Bryan Mills est long, maigre et correspond à ce que les Seahawks veulent à ce poste. Le produit de l’HBCU s’est rendu au Senior Bowl, a participé à une compétition acharnée et n’a pas semblé déplacé bien qu’il n’ait pas joué en 2020.

    Note : B+

30 sur 32

    Bryan Woolston/Associated Press

    Signatures : WR T.J. Simmons, West Virginia ; OT Calvin Ashley, FAU ; OG Sadarius Hutcherson, South Carolina (photo) ; DT Elijah Ponder, Cincinnati ; Edge Leighton McCarthy, FAU ; CB Cameron Kinley, Navy ; S Augie Contressa, Stony Brook ; S Lawrence White IV, Iowa State ; K Jose Borregales, Miami.

    Tout le monde veut jouer pour les Tampa Bay Buccaneers, surtout après leur victoire au Super Bowl LV.

    Même avant cela, les vétérans ont afflué pour jouer aux côtés du quarterback Tom Brady et pour l’entraîneur principal Bruce Arians. L’organisation a mis en place l’une des meilleures intersaisons de tous les temps l’année dernière. Les Bucs l’ont encore fait cette saison en conservant presque tous leurs agents libres.

    La profondeur du roster est fantastique, ce qui rendra la vie difficile aux aspirants agents libres. Deux signataires semblent mieux placés que les autres.

    Sadarius Hutcherson, de Caroline du Sud, apporte une polyvalence de garde et de plaqueur, bien qu’il se projette à l’intérieur. Sur le plan athlétique, ce bloqueur de 321 livres a été testé comme l’un des meilleurs espoirs de garde de ces 34 dernières années, d’après Pro Football Network. Kent Lee Platte. Le garde droit Alex Cappa est un agent libre après la saison prochaine.

    Le tackle défensif de Cincinnati Elijah Ponder est intriguant pour des raisons similaires. Il n’est pas aussi athlétique que Hutcherson par rapport à sa position, mais Ndamukong Suh et William Gholston ne sont pas sous contrat en 2022.

    Note : C

31 sur 32

    Vasha Hunt/Associated Press

    Signatures : FB Tory Carter, LSU ; TE Miller Forristall, Alabama (photo) ; TE Briley Moore, Kansas State ; OL Chandon Herring, BYU ; OG Cole Banwart, Iowa ; DT Naquan Jones, Michigan State ; Edge Justus Reed, Virginia Tech ; K Blake Haubeil, Ohio State ; P James Smith, Cincinnati.

    Les décisions des Tennessee Titans en matière de draft ces dernières années sont presque désastreuses.

    Jeffery Simmons a joué en leur faveur, mais Isaiah Wilson ne l’a certainement pas fait. Le choix du premier tour de cette année, le cornerback Caleb Farley, a de nombreux antécédents médicaux. En plus de cela, le choix du quatrième tour, Rashad Weaver, a récemment été inculpé. d’agression simple après avoir prétendument frappé une femme.

    “Il y a beaucoup d’incidents dont on ne parle pas”, a déclaré un cadre anonyme à l’émission The Athletic. Mike Sando.

    L’incertitude qui entoure les sélections des Titans rend les signatures de joueurs non qualifiés d’autant plus importantes.

    Justus Reed de Virginie a passé beaucoup de temps à l’université (sept saisons), mais il pourrait être en mesure d’aider immédiatement en fonction de ce qui se passe avec Weaver. Reed a établi des records de carrière la saison dernière avec neuf plaquages pour perte et 6,5 sacks.

    Le poste de serrure est devenu un autre point de concentration avec le départ de Jonnu Smith. Miller Forristall (Alabama) et Briley Moore (Kansas State) sont des options possibles pour compléter Anthony Firkser.

    Note : C

32 sur 32

    Jeffrey T. Barnes/Associated Press

    Signatures : RB Jaret Patterson, Buffalo (photo)

    L’équipe de football de Washington a maximisé sa classe de free-agents non qualifiés… *ahem*… en signant.

    Oui, l’équipe aurait pu ajouter plus d’agents libres non qualifiés à sa liste, mais le running back de Buffalo Jaret Patterson est une signature aussi bonne qu’une autre parmi les options disponibles. Patterson a porté le ballon 636 fois pour 3 884 yards et 52 touchdowns au cours de ses trois saisons avec les Bulls. L’année dernière, le joueur offensif de l’année du MAC a mené la FBS avec une moyenne de 178,7 yards par match.

    Patterson est un arrière de 195 livres qui court avec un niveau de physicalité qui dément sa taille. Il n’a peut-être pas beaucoup d’agilité, mais il a été premier ex aequo la saison dernière avec une moyenne de 4,74 yards après contact par course, d’après les statistiques de la FBS. Pro Football Focus.

    Son style de jeu pourrait être idéal derrière Antonio Gibson et J.D. McKissic.

    “Je suis impatient de prouver que j’ai raison”, a déclaré Patterson à ABC 7 News’. Scott Abraham. “Il y a beaucoup de carburant. Pour moi, le chiffre 18 signifie beaucoup. Ce sont les 18 arrières qui ont été choisis, donc nous sommes très motivés.

    Note : B



Votre estimation gratuite en ligne