GRATUIT ! Modèle de contrat de bail résidentiel à utiliser

Si vous êtes récemment devenu propriétaire d’une propriété locative, ou si vous prévoyez d’acheter votre première propriété locative dans un futur proche, vous devrez faire signer à vos locataires un contrat de bail résidentiel avant d’emménager.

En bref, un contrat de bail résidentiel est un document juridique qui énonce clairement les droits et les responsabilités du propriétaire et du locataire. Voici un aperçu du type d’informations généralement incluses dans un contrat de bail résidentiel, des raisons pour lesquelles il est si important, ainsi qu’un modèle que vous pouvez utiliser pour vos propres biens locatifs.

Qu’est-ce qu’un contrat de bail résidentiel ?

Un contrat de bail résidentiel est un document qui crée une relation juridiquement contraignante entre le propriétaire d’un bien locatif (ou un gestionnaire immobilier agissant en son nom) et le locataire qui loue le bien.

Ce type de document est également appelé communément contrat de location, contrat de location, bail d’appartement ou simplement “bail”. Ces termes sont utilisés de manière interchangeable lorsqu’il s’agit de contrats de location de biens immobiliers résidentiels.

Quelles informations doivent être incluses dans votre contrat de location ?

Différents propriétaires et gestionnaires immobiliers utilisent des baux légèrement différents, et il existe des documents de location spécialisés qui ne s’appliquent qu’à certaines situations, comme les accords de “location avec option d’achat”. Cependant, la plupart des baux immobiliers contiennent les mêmes informations de base :

Informations personnelles (du locataire)

Il s’agit du nom du locataire, de son adresse actuelle, de son numéro de téléphone et de son adresse électronique.

Détails de la propriété

Cette section indiquera l’adresse de la propriété à louer, décrira tout accès à un parking ou à des installations de stockage, et énumérera toute autre information pertinente sur la propriété.

Conditions de location

Les détails concernant les conditions de location doivent être clairement inclus. Les dates de début et de fin du bail, le montant du loyer mensuel, le dépôt de garantie requis, les frais de retard, les frais supplémentaires d’emménagement ou de déménagement et les informations relatives aux frais pour animaux de compagnie (le cas échéant) doivent tous être clairement indiqués dans le contrat de bail. Essentiellement, le locataire promet de payer le loyer et les autres frais requis, il est donc important de les accepter par écrit.

Informations sur les animaux de compagnie

Le bail comprend généralement des informations sur les animaux domestiques que les locataires seront autorisés à garder dans les locaux (par exemple, le type d’animal, sa race, son poids et son âge). Même si vous décidez d’autoriser les animaux domestiques, vous devez vous attendre à ce que le locataire vous informe des détails concernant les animaux qu’il prévoit d’avoir dans la maison.

Autres documents

Les baux comprennent généralement une liste d’autres documents que le locataire peut s’attendre à recevoir au moment de la signature du bail. Il peut s’agir d’informations sur les intérêts que le propriétaire perçoit sur le dépôt de garantie du locataire, d’informations sur la peinture à base de plomb, d’informations sur le risque de radon, d’une liste de contrôle de l’emménagement, d’un reçu pour le dépôt de garantie et d’un manuel du résident ou d’un dossier de bienvenue, pour n’en citer que quelques-uns. Le locataire doit être invité à apposer ses initiales à côté du nom de chaque document pour en accuser réception.

Clauses et accords de location

Il y aura probablement une longue liste de clauses restrictives que le locataire s’engage à respecter pendant la durée du contrat de location. Pour être clair, il s’agit de la principale raison d’avoir un contrat de location – il précise exactement ce que le locataire est censé faire et ce qu’il est autorisé à faire ou non.

Pour ne citer que quelques exemples, les conventions et accords de bail courants comprennent des détails sur la façon dont le loyer est payé, les frais de retard qui s’appliquent et à quel moment, des détails sur les dépôts de garantie, et les obligations du propriétaire de rendre la propriété disponible dans un état habitable. Ils prévoient également des règles claires en ce qui concerne l’enlèvement des ordures, les heures de tranquillité, la sous-location et les occupants supplémentaires, et ce qui se passe à la fin du bail.

Règles et règlements

En plus de la liste des clauses restrictives, les contrats de location devraient également contenir une liste de règles en termes simples et faciles à comprendre. Bien que cette liste risque d’être assez longue, on peut citer à titre d’exemple les règles interdisant d’utiliser un gril sur un balcon, de changer les serrures sans la permission du propriétaire et d’utiliser les aires communes comme espaces de rangement.

Signatures

Aucun bail résidentiel n’est valide tant qu’il n’est pas signé par le locataire (et son garant, le cas échéant). En fait, en plus d’une section de signature détaillée à la fin du bail, les locataires doivent généralement apposer leurs initiales au bas de chaque page afin de confirmer qu’ils ont lu tout ce qu’ils acceptent.

En quoi un contrat de location est-il différent d’une demande de location ?

Il est important de mentionner qu’un contrat de location est un document différent d’une demande de location. Une demande est utilisée pour vous aider à décider si vous allez louer une maison à un locataire particulier. Elle comprend généralement des informations telles que le numéro de sécurité sociale du locataire afin de procéder à une vérification du crédit et des antécédents, ainsi qu’une liste de références que le propriétaire peut utiliser pour vérifier si le locataire potentiel a rempli ses obligations dans le cadre de baux précédents. En revanche, un contrat de bail résidentiel est utilisé pour formaliser la relation propriétaire-locataire. après la demande du locataire a été traitée et approuvée.

Devez-vous utiliser un contrat de location formel ?

La réponse courte est oui. Chaque fois que vous concluez un accord pour louer un bien à un individu ou à un petit groupe de personnes, il s’agit d’un contrat de location. très important que vous ayez un contrat signé entre les deux parties. Cela est vrai même si les personnes à qui vous louez sont des amis à vous ou si elles ne louent la propriété que pour une courte période. Un contrat de location formel clarifie vos droits et responsabilités en tant que propriétaire et les droits et responsabilités de votre locataire.

Vous devriez même utiliser un contrat de bail si vous louez une chambre dans votre maison. Non seulement un contrat de bail fait connaître vos attentes en tant que propriétaire et locateur, mais dans les situations où vous louez une seule pièce, il est important de préciser clairement les zones de la maison auxquelles votre locataire a accès et les règles qu’il doit suivre.

Modèle de contrat de bail résidentiel

Si vous engagez un gestionnaire immobilier, il a probablement son propre contrat de location à utiliser avec les locataires. Par contre, si vous prévoyez de vous autogérer, vous aurez besoin d’un modèle de contrat de location à utiliser lorsque vous conclurez des contrats de location avec des locataires.

En gardant cela à l’esprit, voici un modèle de base de contrat de location. modèle de contrat de location résidentielle de nos partenaires à Disponible sur que vous pouvez télécharger et utiliser pour la location de vos biens d’investissement : Comme tous les modèles, celui-ci n’est qu’un point de départ et nécessite probablement une certaine personnalisation. En tant que tel, nous vous encourageons vivement à contacter un avocat spécialisé dans l’immobilier si vous avez des questions sur ce modèle et si celui-ci vous convient.

Millionacres ne donne pas, et ne peut pas donner, de conseils juridiques, d’assurance ou fiscaux. Toute information que nous fournissons est uniquement à titre informatif et ne constitue pas une recommandation qu’elle est appropriée pour vous, ou pour toute personne spécifique. Millionacres et les auteurs ne peuvent être tenus responsables des décisions immobilières que vous prenez ou des actions que vous entreprenez sur la base des informations que vous lisez ici. Veuillez consulter notreTermes et conditions pour plus de détails, y compris un déni de garanties et de responsabilités.

Les résultats de Millionacres

Ce modèle peut être utilisé comme guide lors de la location d’un bien immobilier à un locataire. En guise de conclusion : Bien qu’un contrat de location signé soit un document juridiquement contraignant, il est toujours judicieux de consulter un avocat spécialisé dans l’immobilier avant de conclure votre premier contrat de location afin de vous assurer que vous êtes en conformité avec les lois locales. Par exemple, certains États ont des lois sur le contrôle des loyers qui peuvent limiter le montant que vous pouvez demander pour le loyer ainsi que les augmentations annuelles de loyer.

En résumé, un contrat de bail résidentiel vous protège contre les loyers impayés, les dommages matériels et les amendes dus au mauvais comportement de votre locataire, et il le protège également. Un contrat de bail est un élément important de toute situation propriétaire-locataire et devrait toujours être utilisé avant de permettre à un nouveau locataire d’emménager.

Tout savoir sur l’immobilier en rhone-alpes