La Chine avertit les entreprises de plateformes en ligne de cesser leurs pratiques anticoncurrentielles, Telecom News, ET Telecom

BEIJING : L’autorité chinoise de régulation du marché, qui vient d’infliger une amende de 2,75 milliards de dollars au géant du commerce électronique Alibaba, a déclaré mardi qu’elle avait mis en garde près de trois douzaines de sociétés de “plateformes” Internet afin qu’elles cessent d’utiliser des pratiques interdites telles que l’obligation pour les vendeurs d’utiliser exclusivement leur plateforme.

L’Administration d’État pour la régulation du marché (SAMR) a déclaré avoir rencontré 34 sociétés, dont Tencent, ByteDance et JD.com, et leur avoir ordonné de procéder à des auto-inspections dans un délai d’un mois, les contrevenants s’exposant à des “sanctions sévères”.

La réunion avait pour but de “guider” les entreprises dans leur travail, selon le communiqué. Malgré ce qu’elle a décrit comme un développement “positif” de l’économie de plateforme en Chine, “les préjudices ne peuvent pas être négligés et aucun temps ne peut être perdu pour corriger leur pratique conformément à la loi”, a déclaré la SAMR.

Le régulateur a imposé l’amende record à Alibaba samedi.

En février, la Chine a publié de nouvelles lignes directrices anti-monopole visant les plateformes internet qui interdisent une série de comportements, notamment celui de forcer les commerçants à choisir entre les principaux acteurs internet du pays, une pratique de longue date sur le marché.

La réunion de mardi a été organisée par le SAMR ainsi que par le régulateur du cyberespace et l’administration fiscale de la Chine, selon un communiqué publié sur la page d’accueil du régulateur du marché.



Tout savoir sur l’immobilier en rhone-alpes