Le gouvernement fait une estimation CRITIQUE des pertes en cas de pandémie

&#13 ;
&#13 ;

Le pays est confronté à l’une des pires phases économiques et sociales de son histoire. Le monde récolte les fruits de beaucoup d’incertitude et de récession avec la …nouvelle pandémie de coronavirus…. Pour cette raison, l’équipe économique du pays et les grandes entreprises, s’attendent à ce que le produit intérieur brut de cette année n’auront pas une bonne croissance.

PIB : Le gouvernement fait une estimation CRITIQUE des pertes en cas de pandémie (Reproduction/Internet)

En l’absence de vaccin ou de tout autre moyen d’éradiquer le virus, l’une des mesures les plus efficaces consiste à garder la l’isolement social, c’est-à-dire garder autant de personnes que possible dans la maison.

Le public ne circulant pas dans les rues, la propagation du virus diminue et, par conséquent, le pays ne subit pas l’effondrement du système de santé qui fait que le grand nombre de demandes ne sont pas prises en charge.

L’un des points les plus importants de cette problématique est qu’avec la fermeture des commerces, des centres commerciaux et autres centres d’achat et de vente de services, les l’économie s’arrête. La situation n’est pas propre au pays, mais au monde entier.

Au Brésil, la projection est qu’il y aura une perte immédiate de 20 milliards de R$. chaque semaine où le pays est en situation d’isolement social. L’étude a été publiée mercredi (13) par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail. Ministère de l’économie.

L’impact est directement lié à la Produit intérieur brut, c’est-à-dire le PIB. Toujours selon les prévisions, plus la période de restrictions est longue, plus le nombre de licenciements et de faillites est élevé.

En chiffres, la projection initiale pour le PIB 2020 était prévu pour un maximum de 0,02 %, mais on s’attend maintenant à ce qu’il s’agisse de rétractation de 4,7 %.. S’il est confirmé, il s’agira du taux le plus élevé enregistré par l’IBGE depuis 1901.

Cet indice publié par le gouvernement est légèrement plus élevé que prévu par la Banque centrale, qui a publié lundi dernier (11), le bulletin Focus qui a marqué une rétraction de 4,11%.

Le Fonds monétaire international, en avril, a publié des prévisions encore plus inquiétantes, avec une rétraction de 5,3 % du PIB brésilien en 2020.

Le gouvernement souligne que la projection faite observait les politiques de distanciation qui devraient durer jusqu’à la fin du mois de mai. Et réaffirme que si elle se prolonge, l’effet économique sera encore plus prononcé.

Plusieurs secteurs se tournent vers le gouvernement pour tenter de contourner les situations de baisse de revenus, à l’instar de la récession record dans le secteur des services avec 6,9 %. en mars.

EDITORIAL

Couverture et répercussion des questions qui ont un impact sur la poche de tous les Brésiliens. A Rédaction de FDR.co.uk vous apporte quotidiennement des sujets pertinents de manière simple et fiable.

&#13 ;



Tout savoir sur l’immobilier en rhone-alpes