Le marché financier réduit l’estimation de la croissance du PIB en 2018 et prévoit une inflation moindre | Économie

Les analystes des marchés financiers ont réduit leurs prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) en 2018 et ont également commencé à estimer une inflation plus faible pour cette année.

Les prévisions figurent dans le bulletin du marché, également connu sous le nom de rapport “Focus”, publié lundi (10) par la Banque centrale. Le rapport est le résultat d’une enquête menée la semaine dernière auprès de plus de 100 institutions financières.

Pour le PIB de cette année, les prévisions du marché financier sont passées de 1,44% à 1,40%. Il s’agit de la troisième baisse consécutive de l’indicateur.

Le produit intérieur brut est la somme de tous les biens et services produits dans le pays et sert à mesurer l’évolution de l’économie.

Pour l’année prochaine, les attentes du marché concernant l’expansion économique se maintiennent à 2,50 %. Les économistes de la Banque n’ont pas non plus modifié leurs prévisions d’expansion économique pour 2020 et 2021 – qui sont restées à 2,5 % pour ces années.

Ce mois-là, l’Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE) a indiqué que le PIB du Brésil avait augmenté de 0,2 % au 2e trimestre 2018, par rapport aux trois mois précédents.

Le résultat a été soutenu par le secteur des services et mis sous pression par un fort déclin de l’industrie et des investissements, renforçant le constat d’une perte de rythme et d’une reprise encore plus lente de l’économie brésilienne.

ESTIMATIONS DU RAPPORT FOCUS

FORECAST 2018 2019
Produit intérieur brut (PIB) 1,40% 2,50%
Inflation 4,05% 4,11%
Taux d’intérêt de base (Selic) 6,50% 8%
Dollar R$ 3,80 R$ 3,70
Balance commerciale (solde) 55 milliards de dollars US 47,1 milliards d’euros
Investissement direct étranger 67 milliards de dollars US 74 milliards d’euros

Pour l’indice national large des prix à la consommation (IPCA), le taux d’inflation officiel du pays, les économistes des marchés financiers ont réduit leur estimation de 4,16 % à 4,05 % pour cette année. Il s’agit de la deuxième baisse consécutive de l’indicateur.

Les attentes du marché restent donc inférieures à l’objectif d’inflation, qui est de 4,5 % cette année, et dans l’intervalle de tolérance prévu par le système. L’objectif aura été atteint si l’IPCA, l’inflation officielle du pays, se situe entre 3 % et 6 % en 2018.

L’objectif d’inflation est fixé par le Conseil monétaire national (CMN). Pour y parvenir, la Banque centrale augmente ou diminue le taux d’intérêt de base de l’économie (Selic).

Pour 2019, les économistes des institutions financières ont maintenu leur estimation de l’inflation à 4,11 %. L’objectif central de l’année prochaine est de 4,25%, et l’intervalle de tolérance du système d’objectifs va de 2,75% à 5,75%.

  • Taux d’intérêt – Le marché a maintenu stable à 6,50% par an son estimation du taux d’intérêt de base de l’économie, le Selic, à la fin de 2018 – niveau actuel et plancher historique. Pour fin 2019, l’anticipation du marché financier pour le Selic s’est maintenue à 8% par an. Ainsi, les analystes continuent de prévoir une hausse des taux d’intérêt l’année prochaine.
  • Dollar – La projection du marché financier pour le taux de change à la fin de 2018 est restée stable à 3,80 R$ par dollar. Pour la clôture de 2019, il est resté inchangé à 3,70 R$ par dollar.
  • Balance commerciale – Pour la balance commerciale (le résultat des exportations totales moins les importations), la projection en 2018 est restée à 55 milliards de dollars de résultat positif. Pour l’année prochaine, l’estimation des experts du marché concernant l’excédent est restée à 47,1 milliards de dollars.
  • Investissements étrangers – Les prévisions du rapport concernant les flux d’investissements directs étrangers au Brésil en 2018 sont restées stables à 67 milliards de dollars US. Pour 2019, l’estimation des analystes est restée inchangée à 74 milliards de dollars US.

En savoir plus sur les prix immobilier