Le service de streaming gratuit de Plex est désormais disponible dans l’application Apple TV

GlobeNewswire

Martinrea International Inc. annonce ses résultats annuels, enregistre un bénéfice record pour le quatrième trimestre et déclare un dividende

TORONTO, le 4 mars 2021 (GLOBE NEWSWIRE) — Martinrea International Inc. (TSX : MRE), un équipementier automobile diversifié et d’envergure mondiale qui se consacre à la conception, au développement et à la fabrication de structures légères et de systèmes de propulsion à haute technicité et à valeur ajoutée, a annoncé aujourd’hui la publication de ses résultats financiers pour l’année et le quatrième trimestre terminés le 31 décembre 2020 et qu’elle a déclaré un dividende trimestriel en espèces de 0,05 $ par action. FAITS MARQUANTS Quatrième trimestre 2020 Ventes totales de 1 071,0 millions de dollars ; ventes de production de 982,3 millions de dollarsBénéfice net dilué par action du quatrième trimestre de 0,56 $Bénéfice net dilué par action ajusté(1) du quatrième trimestre de 0,55 $ Le bilan reste solide ; ratio dette nette(1):EBITDA ajusté(1) (hors impact de l’IFRS 16) de 2.11x et 1,6x pour les besoins des covenants bancaires, excluant l’EBITDA ajusté du deuxième trimestre(1) Attribution de nouvelles affaires d’environ 115 millions de dollars de ventes annualisées à des volumes maturesDividende trimestriel en espèces de 0,05 $ déclaré pour l’ensemble de l’année 2020Ventes totales de 3 375 $.3 millions de dollars ; ventes à la production de 3 156,9 millions de dollarsPerte nette diluée par action de 0,34 $ ; bénéfice net dilué par action ajusté(1) de 0,58 $ Les ventes ont rebondi pour atteindre des niveaux proches de ceux d’avant le COVID-19 au second semestre, avec un bénéfice net dilué par action ajusté(1) record au troisième et au quatrième trimestreFlux de trésorerie disponible(1) de 62 $.0 million de dollarsNouvelles attributions d’affaires au cours des quatre derniers trimestres d’environ 285 millions de dollars de ventes annualisées à des volumes maturesAperçu des performances de sécurité améliorées Pat D’Eramo, président et directeur général, a déclaré : “Bien que 2020 ait été une année pleine de défis compte tenu des perturbations causées par la pandémie COVID-19, le travail acharné et le dévouement de notre équipe nous ont permis de relever ces défis de front. Grâce aux mesures décisives que nous avons prises pour réduire les coûts, améliorer les opérations et renforcer notre bilan, notre entreprise est aujourd’hui mieux placée qu’avant la pandémie pour assurer sa réussite à long terme. En 2020, après un deuxième trimestre difficile au cours duquel nous avons généré un chiffre d’affaires minime et une perte d’exploitation, nos résultats ont fortement rebondi au cours de la seconde moitié de l’année, ce qui nous a permis de générer un bénéfice net dilué par action ajusté(1) record au cours des troisième et quatrième trimestres. Nos résultats du quatrième trimestre ont été caractérisés par des volumes toujours élevés et une marge d’exploitation ajustée(1) supérieure à celle de l’année précédente – un résultat solide malgré la reprise des mesures de verrouillage et autres restrictions de santé publique en novembre et décembre en raison de la pandémie COVID-19, qui a entravé certaines activités d’intégration et de lancement. Outre de solides performances financières et opérationnelles, nous continuons à améliorer nos mesures de sécurité ; les progrès réalisés au cours des six dernières années ont été formidables, alors que nous nous efforçons d’être un leader du secteur. Nous sommes également heureux d’annoncer de nouveaux contrats ce trimestre, pour un total de 115 millions de dollars de ventes annualisées à des volumes matures, dont 75 millions de dollars dans notre groupe commercial Structures légères avec divers clients, dont BMW, Volvo, General Motors, Audi et Toyota ; 30 millions de dollars dans notre groupe Fabrication flexible avec divers clients, dont Volvo, John Deere et General Motors, et un programme de conduites de frein de 10 millions de dollars avec Tesla dans notre groupe commercial Systèmes de propulsion. Sur le total de 115 millions de dollars de nouvelles affaires attribuées au cours du trimestre, 45 millions de dollars concernent des plates-formes de véhicules purement électriques, notamment le nouveau Hummer EV de General Motors, le modèle Y de Tesla et l’Audi E6. Nous voyons de grandes opportunités pour Martinrea alors que l’industrie progresse vers l’électrification”. Fred Di Tosto, directeur financier, a déclaré : “Les ventes du quatrième trimestre, à l’exclusion des ventes d’outillage de 89 millions de dollars, se sont élevées à 982 millions de dollars, dans la fourchette de nos prévisions de ventes précédemment annoncées. Au cours du trimestre, notre bénéfice net dilué ajusté par action(1) s’est élevé à 0,55 $, juste au-dessus du haut de la fourchette de nos prévisions trimestrielles. Un résultat record pour le quatrième trimestre, car les volumes se sont redressés plus rapidement que prévu après avoir atteint des niveaux record au cours du deuxième trimestre. Notre bilan reste solide, terminant l’année avec un ratio dette nette/EBITDA(1) ajusté de 2,11x, ou environ 1,6x pour les besoins de la convention bancaire, étant donné l’accord que nous avons conclu avec notre syndicat bancaire pour éliminer l’EBITDA(1) ajusté du deuxième trimestre du calcul de la convention. Ce résultat est étayé par un flux de trésorerie disponible de 62 millions de dollars généré au cours de l’année. Un très bon résultat qui reflète la force de l’entreprise. Pour l’avenir, notre entreprise continue de faire face à certains défis sous la forme de restrictions liées à COVID-19 qui continuent d’avoir un impact sur les activités de lancement et d’intégration dans certaines installations, de la hausse des prix des matières premières, qui ont un impact négatif temporaire sur notre activité aluminium, et de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, qui devrait avoir un impact sur les volumes de production au moins pendant le premier semestre de cette année. En tenant compte de ces vents contraires, nous prévoyons que les ventes de production du premier trimestre seront de l’ordre de 900 millions à 1 milliard de dollars, et que le bénéfice net dilué par action ajusté(1) sera de l’ordre de 0,36 à 0,44 dollar. La bonne nouvelle, c’est que la demande de l’industrie reste forte. Depuis le deuxième trimestre, les ventes de véhicules ont été robustes et les stocks de véhicules restent faibles en Amérique du Nord, en particulier sur les plateformes de camions, de VUS et de VUC où nous avons la majorité de nos expositions. Cela est de bon augure pour les ventes futures. Ainsi, sous réserve des volumes de production globaux, nous prévoyons que les ventes totales de 2021 se rapprocheront des niveaux de 2019 et que le bénéfice net dilué par action ajusté de 2021(1) se rapprochera des niveaux de 2019, les deux incluant le groupe Martinrea Metalsa acquis. Au-delà de 2021, nous prévoyons une croissance continue. En 2022, nous prévoyons que les ventes et les bénéfices dépasseront les niveaux de 2019, et que la croissance des ventes et des bénéfices se poursuivra en 2023”. Rob Wildeboer, président exécutif, a déclaré : “L’année écoulée a été marquée par des défis qui n’avaient pas été prévus il y a un an, notamment une fermeture sans précédent de notre industrie et de la plupart de nos clients dans le monde entier pendant des mois, où nos revenus ont chuté précipitamment pour se rapprocher de zéro, et beaucoup parlaient de la survie même de notre industrie. Certains pourraient prétendre qu’il n’y a pas grand-chose de bon à dire sur une année aussi stressante. Et pourtant, nous pensons que cela a peut-être été notre plus belle heure jusqu’à présent en tant qu’entreprise. Nous sommes très fiers de la façon dont nos collaborateurs ont réagi à la crise et du fait que nous avons terminé l’année plus forts et plus concentrés que jamais sur notre succès et notre avenir à long terme. Nous avons progressé dans de nombreux domaines et remporté un certain nombre de succès au cours de l’année dernière, notamment en matière d’améliorations technologiques internes et d’innovations de processus. Nous avons également lancé de nouveaux produits remarquables, notamment une ligne de freinage améliorée au graphène, qui est maintenant approuvée pour une utilisation par les clients en 2021 et que nous estimons être à la pointe du progrès. Notre partenariat avec NanoXplore, le premier producteur mondial de graphène, est également un aspect important de notre stratégie technologique, et nous avons approfondi notre relation par de nouveaux investissements au cours de l’année. Nous avons également acquis la division “Structural Components for Passenger Cars” de Metalsa S.A. de C.V. (notre groupe Martinrea Metalsa), ce qui nous a permis d’établir une présence dans le domaine du formage de l’acier en Europe et de poursuivre ainsi notre stratégie commerciale de “Project Breakthrough”, en diversifiant notre clientèle et en établissant des capacités dans les domaines nécessaires, entre autres avantages. Nous pensons que la valeur de ces actifs est nettement plus élevée que le modeste prix d’achat”. Il a ajouté : “En allouant du capital, nous chercherons des opportunités d’investir dans notre entreprise, que ce soit de manière organique ou par des acquisitions lorsqu’elles sont judicieuses d’un point de vue stratégique et financier – comme nous l’avons fait avec l’acquisition de Metalsa. Nous chercherons également à rendre le capital aux actionnaires par une croissance des dividendes au fil du temps ainsi que par des rachats d’actions opportunistes – tout en maintenant un bilan solide. Notre avenir est prometteur et nous pensons que notre culture d’entreprise et notre règle d’or ont été et seront un avantage concurrentiel pour cette société. Nous avons des gens formidables ici, et nous les félicitons et les remercions, car c’est sur eux que reposent nos performances à ce jour et à l’avenir”. RÉSULTATS D’EXPLOITATION Tous les montants dans ce communiqué de presse sont en dollars canadiens, sauf indication contraire ; et tous les montants des tableaux sont en milliers de dollars canadiens, sauf le bénéfice par action et le nombre d’actions. Des informations supplémentaires sur la société, notamment le rapport de gestion de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 (“MD&A”), les états financiers consolidés vérifiés de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 (les “états financiers consolidés vérifiés”) et la notice annuelle de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 sont disponibles sur www.sedar.com. RÉSULTATS GÉNÉRAUX Les résultats d’exploitation peuvent inclure certains éléments inhabituels et autres qui ont été divulgués séparément, le cas échéant, afin de fournir une évaluation claire des résultats sous-jacents de la société. En plus des mesures IFRS, la direction utilise des mesures non-IFRS dans les informations fournies par la société, qui, selon elle, constituent la base la plus appropriée pour évaluer les résultats de la société. Les tableaux suivants présentent certains faits marquants des performances de la société pour les trois mois et les exercices clos aux 31 décembre 2020 et 2019. Veuillez vous référer aux états financiers consolidés de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 pour un compte rendu détaillé des performances de la société pour les périodes présentées dans les tableaux ci-dessous. Exercice clos le 31 décembre 2020 Exercice clos le 31 décembre 2019$ Variation % Variation Ventes 3 375 286$ 3 863 659$ (488 373)(12,6%)Marge brute 415 097 586 101 (171 004)(29,2%)Résultat d’exploitation 27 538 265 837 (238 299)(89,6%)Résultat net pour l’exercice (27 317) 181 221 (208 538)(115.1%)Bénéfice net (perte) par action – de base$(0,34)2,20 (2,54)(115,5%)Bénéfice net (perte) par action – dilué$(0,34)2,19 (2,53)(115.5%)Mesures non IFRS* Revenu d’exploitation ajusté123 980 $ 288 305 $ (164 325)(57,0%)% des ventes 3,7% 7,5% EBITDA ajusté 365 503 504 555 (139 052)(27,6%)% des ventes 10,8% 13.1 % Bénéfice net ajusté 46 856 187 687 (140 831)(75,0 %)Bénéfice net ajusté par action – de base0,58 $ 2,28 $ (1,70)(74,6 %)Bénéfice net ajusté par action – dilué0,58 $ 2,27 $ (1,69)(74,4 %) Trois mois clos le 31 décembre 2020 Trois mois clos le 31 décembre 2019 $ Variation % des ventes1 070 956 $ 917 581 153 375 16.7%Coût des ventes (hors amortissement) (858 124) (737 040) (121 084)16,4%Amort. des immobilisations corporelles et des actifs de droit d’utilisation (production) (56 991) (50 620) (6 371)12,6%Marge brute 155 841 129 921 25 920 20,0%Coûts de recherche et développement (7 340) (9 876)2 536 (25.7 %)Frais de vente, généraux et administratifs (76 885) (63 659) (13 226)20,8 % Amortissement des immobilisations corporelles et des actifs de droit d’utilisation (hors production) (4 303) (3 770) (533)14,1 % Amortissement des contrats et relations clients (871) (513) (358)69,8 %Perte sur cession d’immobilisations corporelles (306) (274) (32)11.7%Produit d’exploitation66 136 $ 51 829 $ 14 307 27,6%Participation à la perte d’une entreprise associée (429) (679)250 (36,8%)Gain sur dilution de la participation dans une entreprise associée 866 – 866 100,0%Frais financiers (8 885) (8 912)27 (0,3%)Autres produits (charges) financiers (625) 583 (1 208)(207,2%)Résultat avant impôts57 063 $ 42 821 14 242 33.3%Recouvrement (charge) d’impôt sur le revenu (12 093) 8 332 (20 425)(245,1%)Résultat net pour la période 44 970 51 153 (6 183)(12,1%)Résultat net par action – de base et dilué0$.56 0,63 $ (0,07)(11,1%)Mesures non IFRS* Revenu d’exploitation ajusté66 136 $ 51 829 $ 14 307 27,6%% des ventes 6,2% 5,6% EBITDA ajusté 131 724 110 534 21 190 19.2%% des ventes 12,3% 12,0% Bénéfice net ajusté 44 212 33 834 10 378 30,7%Bénéfice net ajusté par action – de base et dilué 0,55 $ 0,42 $ 0,13 31,0% *Mesures non IFRS La société prépare ses états financiers conformément aux normes internationales d’information financière (“IFRS”). Cependant, la société considère certaines mesures financières non IFRS comme des informations supplémentaires utiles pour mesurer la performance et la situation financière de la société. Ces mesures, que la société estime être largement utilisées par les investisseurs, les analystes financiers et les autres parties intéressées pour évaluer les performances de la société, n’ont pas de signification standardisée prescrite par les IFRS et peuvent donc ne pas être comparables à des mesures portant un titre similaire présentées par d’autres sociétés cotées en bourse, et ne doivent pas être interprétées comme une alternative aux mesures financières déterminées conformément aux IFRS. Les mesures non-IFRS comprennent le “Résultat net ajusté”, le “Résultat net ajusté par action (sur une base de base et diluée)”, le “Résultat opérationnel ajusté”, l'”EBITDA ajusté”, le “Flux de trésorerie disponible” et la “Dette nette”. Les tableaux suivants présentent un rapprochement entre le “Résultat net (perte)” IFRS et le “Résultat net ajusté”, le “Résultat d’exploitation ajusté” et l'”EBITDA ajusté” non IFRS. Trois mois clos le 31 décembre 2020 Trois mois clos le 31 décembre 2019Résultat net44 970 $ 51 153 $ Éléments inhabituels et autres (après impôts)* (758) (17 319)Résultat net ajusté44 212 $ 33 834 $ Exercice clos le 31 décembre 2020 Exercice clos le 31 décembre, 2019Revenu net (perte)$(27,317)$181,221 Eléments inhabituels et autres (après impôts)* 74,173 6,466 Revenu net ajusté$46,856 $187,687 * Les éléments inhabituels et autres sont expliqués dans la section “Ajustements du revenu net” de ce communiqué de presse Trois mois clos le 31 décembre 2020 Trois mois clos le 31 décembre 2019Revenu net44 970 $51 153 $ Charge (recouvrement) d’impôt sur le revenu 12 093 (8 332)Autres charges (produits) financières – à l’exclusion des éléments inhabituels et autres* 625 (595)Part de la perte d’une société associée 429 679 Charges financières 8 885 8,912 Éléments inhabituels et autres (avant impôts)* (866) 12 Bénéfice d’exploitation ajusté66 136 $ 51 829 $ Amortissement des immobilisations corporelles et des droits d’utilisation 61 294 54 390 Amortissement des immobilisations incorporelles 3 988 4 041 Perte sur la cession de biens, 306 274 EBITDA ajusté131 724 $ 110 534 $ Exercice clos le 31 décembre 2020 Exercice clos le 31 décembre 2019Revenu net (perte) (27 317) $ 181 221 Charge d’impôt sur le revenu 12 007 43 824 Autres charges financières – à l’exclusion des éléments inhabituels et autres* 5,633 535 Quote-part de la perte d’une entreprise associée 2 310 2 009 Charges financières 35 771 37 997 Éléments inhabituels et autres (avant impôts)* 95 576 22 719 Résultat d’exploitation ajusté 123 980 $ 288 305 $ Amortissement des immobilisations corporelles et des droits d’utilisation 227,338 201 321 Amortissement des actifs incorporels 13 642 15 861 Perte (gain) sur la cession d’immobilisations corporelles 543 (932)EBITDA ajusté 365 503 $ 504 555 $ * Les éléments inhabituels et autres sont expliqués dans la section “Ajustements au bénéfice net” du présent communiqué de presse VENTES Trois mois terminés le 31 décembre, Comparaison entre 2020 et le trimestre clos le 31 décembre 2019 Trois mois clos le 31 décembre 2020 Trois mois clos le 31 décembre 2019$ Variation % Variation Amérique du Nord792 069 $720 185 71 884 10.0%Europe 234 625 158 389 76 236 48,1%Reste du monde 48 113 41 144 6 969 16,9%Eliminations (3 851) (2 137)(1 714)80,2%Ventes totales 1 070 956 $ 917 581 153 375 16.7 % Le chiffre d’affaires consolidé de la société pour le quatrième trimestre 2020 a augmenté de 153,4 millions de dollars, soit 16,7 %, pour atteindre 1 071,0 millions de dollars, contre 917,6 millions de dollars pour le quatrième trimestre 2019. L’augmentation totale des ventes a été alimentée par des augmentations d’une année sur l’autre dans tous les secteurs d’activité. Au quatrième trimestre 2020, le chiffre d’affaires du secteur d’exploitation de la société en Amérique du Nord a augmenté de 71,9 millions de dollars, soit 10,0 %, pour atteindre 792,1 millions de dollars, contre 720,2 millions de dollars au quatrième trimestre 2019. Les activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020, ont contribué à hauteur de 30,7 millions de dollars au chiffre d’affaires du secteur d’activité Amérique du Nord d’une année sur l’autre. En excluant les activités acquises, les ventes du quatrième trimestre en Amérique du Nord ont augmenté d’une année sur l’autre de 41,2 millions de dollars ou 5,7 %. Cette augmentation est due à des volumes de production plus élevés avec General Motors, en particulier sur sa camionnette et sa grande plate-forme de VUS (y compris le lancement de la prochaine génération de camionnettes lourdes), qui a été négativement affectée par la grève des Travailleurs Unis de l’Automobile chez General Motors au cours du quatrième trimestre de 2019 ; et au lancement de nouveaux programmes pendant ou après le quatrième trimestre de 2019, y compris la nouvelle Mustang Mach E de Ford et un bloc moteur en aluminium à six cylindres pour Ford. Ces facteurs positifs ont été partiellement compensés par une diminution des ventes d’outillage de 35 millions de dollars, qui dépendent généralement du calendrier de construction de l’outillage et de l’acceptation finale par le client ; par la baisse des volumes de production d’une année sur l’autre des équipementiers sur certaines plateformes de véhicules légers, notamment le programme Ford Edge/Fusion ; et par l’impact du taux de change sur la conversion des ventes de production libellées en dollars américains, qui a eu un impact négatif sur les ventes globales pour le quatrième trimestre 2020 d’environ 1,2 million de dollars par rapport au quatrième trimestre 2019. Dans l’ensemble, la production de véhicules légers des équipementiers au quatrième trimestre en Amérique du Nord a été généralement stable d’une année sur l’autre, malgré la pandémie mondiale de COVID-19. Les ventes du quatrième trimestre 2020 dans le secteur d’activité européen de la société ont augmenté de 76,2 millions de dollars, soit 48,1 %, pour atteindre 234,6 millions de dollars, contre 158,4 millions de dollars au quatrième trimestre 2019. Les activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020, ont contribué à hauteur de 55,8 millions de dollars au chiffre d’affaires du segment opérationnel européen sur douze mois (dont 0,7 million de dollars de ventes d’outillage). Si l’on exclut les activités acquises, les ventes du quatrième trimestre en Europe ont augmenté d’une année sur l’autre de 20,4 millions de dollars, soit 12,9 %. Cette augmentation peut être attribuée à un effet de change positif de 9,5 millions de dollars provenant de la conversion des ventes de production libellées en euros par rapport au quatrième trimestre de 2019 ; au lancement de nouveaux programmes pendant ou après le quatrième trimestre de 2019, notamment avec Volvo ; et à des volumes de production globaux plus élevés sur des plateformes spécifiques, notamment avec Daimler et Jaguar Land Rover. Ces facteurs ont été partiellement compensés par une baisse de 3,7 millions de dollars des ventes d’outillage. Au quatrième trimestre 2020, les ventes du secteur d’activité Reste du monde de la société ont augmenté de 7,0 millions de dollars, soit 16,9 %, pour atteindre 48,1 millions de dollars, contre 41,1 millions de dollars au quatrième trimestre 2019. Les activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020, ont contribué à hauteur de 21,6 millions de dollars au chiffre d’affaires du segment opérationnel Reste du monde sur un an. En excluant les activités acquises, les ventes du quatrième trimestre dans le Reste du monde ont diminué d’une année sur l’autre de 14,6 millions de dollars ou 35,5%. Cette diminution est en grande partie attribuable à la baisse des volumes de production d’une année sur l’autre de la plateforme de véhicules Cadillac CT6 en Chine, à une baisse de 4,0 millions de dollars des ventes d’outillage et à un effet de change négatif de 1,6 million de dollars découlant de la conversion des ventes de production libellées en devises par rapport au quatrième trimestre de 2019. L’ensemble des ventes d’outillage, y compris les activités acquises de Metalsa, a diminué de 42,0 millions de dollars, passant de 130,6 millions de dollars au quatrième trimestre 2019 à 88,6 millions de dollars au quatrième trimestre 2020. Comparaison entre l’exercice clos le 31 décembre 2020 et l’exercice clos le 31 décembre 2019 Exercice clos le 31 décembre 2020 Exercice clos le 31 décembre 2019$ Variation % Variation Amérique du Nord 2 537 220 3 066 352 (529 132)(17,3 %)Europe 683 876 672 131 11 745 1,7 %Reste du monde 168 778 132 670 36 108 27.2 %Éliminations (14 588) (7 494)(7 094)94,7 %Ventes totales 3 375 286 $ 3 863 659 $ (488 373)(12,6 %) Le chiffre d’affaires consolidé de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 a diminué de 488,4 millions de dollars, soit 12,6 %, pour atteindre 3 375,3 millions de dollars, contre 3 863,7 millions de dollars pour l’exercice clos le 31 décembre 2019. La diminution totale des ventes est due à une baisse dans le segment opérationnel de l’Amérique du Nord, partiellement compensée par une augmentation des ventes en Europe et dans le reste du monde. Le chiffre d’affaires de l’exercice clos le 31 décembre 2020 dans le secteur d’exploitation de la société en Amérique du Nord a diminué de 529,1 millions de dollars, soit 17,3 %, pour atteindre 2 537,2 millions de dollars, contre 3 066,4 millions de dollars pour l’exercice clos le 31 décembre 2019. Les activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020, ont contribué à hauteur de 78,5 millions de dollars au chiffre d’affaires d’une année sur l’autre (dont 1,7 million de dollars de ventes d’outillage) au secteur d’activité Amérique du Nord. Si l’on exclut les activités acquises, les ventes pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 en Amérique du Nord ont diminué de 607,6 millions de dollars, soit 19,8 %. Cette diminution est due à la baisse générale des volumes de l’industrie, principalement en raison de l’impact de la pandémie COVID-19, et à une baisse des ventes d’outillage de 187,6 millions de dollars, qui dépendent généralement du calendrier de construction de l’outillage et de son acceptation finale par le client. Ces facteurs négatifs ont été partiellement compensés par l’impact du taux de change sur la conversion des ventes de production libellées en dollars américains, qui a eu un impact positif sur les ventes globales pour l’année se terminant le 31 décembre 2020 d’environ 24,0 millions de dollars par rapport à la période correspondante de 2019, et le lancement de nouveaux programmes pendant ou après l’année se terminant le 31 décembre 2019, y compris le camion lourd de General Motors, la nouvelle Mustang Mach E de Ford, un bloc moteur en aluminium à six cylindres pour Ford, et la production de supports de ventilateur pour General Motors. Les ventes pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 dans le secteur d’activité européen de la société ont augmenté de 11,7 millions de dollars, soit 1,7 %, pour atteindre 683,9 millions de dollars, contre 672,1 millions de dollars pour l’exercice clos le 31 décembre 2019. Les activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020, ont contribué à hauteur de 154,5 millions de dollars au chiffre d’affaires de l’exercice (dont 10,4 millions de dollars de ventes d’outillage) dans le secteur opérationnel européen. Si l’on exclut les activités acquises, les ventes pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 en Europe ont diminué d’une année sur l’autre de 142,8 millions de dollars, soit 21,2 %. Cette diminution peut être attribuée à la baisse générale des volumes de l’industrie, principalement en raison de l’impact de la pandémie COVID-19 ; à la baisse de la production avant COVID d’une année sur l’autre liée à certaines plateformes de véhicules légers, en particulier avec Daimler et Jaguar Land Rover ; et à une diminution de 6,5 millions de dollars des ventes d’outillage. Ces facteurs négatifs ont été partiellement compensés par le lancement de nouveaux programmes pendant ou après l’année se terminant le 31 décembre 2019, notamment avec Volvo et Volkswagen ; et un effet de change positif de 8,8 millions de dollars provenant de la conversion des ventes de production libellées en euros par rapport à la période correspondante de 2019. Les ventes pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 dans le secteur opérationnel Reste du monde de la société ont augmenté de 36,1 millions de dollars, soit 27,2 %, pour atteindre 168,8 millions de dollars, contre 132,7 millions de dollars pour l’exercice clos le 31 décembre 2019. Les activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020, ont contribué à hauteur de 70,4 millions de dollars au chiffre d’affaires du segment opérationnel Reste du monde sur un an. Si l’on exclut les activités acquises, le chiffre d’affaires de l’exercice clos le 31 décembre 2020 dans le Reste du monde a diminué de 34,3 millions de dollars ou 25,9 % d’une année sur l’autre. Cette diminution est en grande partie attribuable aux perturbations liées à la norme COVID-19, à la baisse des volumes de production d’une année sur l’autre de la plateforme de véhicules Cadillac CT6 en Chine, à l’incidence négative de 5,3 millions de dollars sur les taux de change découlant de la conversion des ventes de production libellées en devises par rapport à la période correspondante de 2019, et à une diminution de 4,4 millions de dollars des ventes d’outillage. L’ensemble des ventes d’outillage, y compris les activités acquises de Metalsa, a diminué de 186,4 millions de dollars, passant de 404,8 millions de dollars pour l’exercice terminé le 31 décembre 2019 à 218,4 millions de dollars pour l’exercice terminé le 31 décembre 2020. MARGE BRUTE Comparaison entre le trimestre terminé le 31 décembre 2020 et le trimestre terminé le 31 décembre 2019 Trois mois terminés le 31 décembre 2020 Trois mois terminés le 31 décembre 2019$ Variation% Variation Marge brute 155 841 $ 129 921 $ 25 92020,0%% des ventes 14,6% 14,2% Le pourcentage de marge brute pour le quatrième trimestre de 2020 de 14,6% a augmenté en pourcentage des ventes de 0,4% par rapport au pourcentage de marge brute pour le quatrième trimestre de 2019 de 14,2%. L’augmentation de la marge brute en pourcentage des ventes est généralement due à une diminution des ventes d’outillage qui génèrent généralement de faibles marges pour la société ; à un mix de ventes positif sur des ventes de production plus élevées d’une année sur l’autre (à l’exclusion des activités acquises auprès de Metalsa) en partie en raison de l’impact négatif de la grève chez General Motors au quatrième trimestre 2019 ; à des améliorations de la productivité et de l’efficacité dans certaines installations d’exploitation ; et à la réception de certaines subventions salariales gouvernementales liées au COVID concernant les employés actifs (2,1 millions de dollars au total dont 1,9 million de dollars ont été inclus dans la marge brute). Ces facteurs positifs ont été partiellement compensés par les inefficacités opérationnelles de certaines installations, notamment les coûts liés au lancement et les coûts initiaux engagés dans la préparation des nouveaux programmes à venir, et l’impact négatif sur le pourcentage de marge globale des activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020. Comparaison entre l’exercice clos le 31 décembre 2020 et l’exercice clos le 31 décembre 2019 Exercice clos le 31 décembre 2020 Exercice clos le 31 décembre 2019$ Variation % Variation Marge brute 415 097 $ 586 101 $ (171 004)(29,2 %)% des ventes 12,3 % 15,2 % Le pourcentage de marge brute pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 de 12,3 % a diminué en pourcentage des ventes de 2,9 % par rapport au pourcentage de marge brute pour l’exercice clos le 31 décembre 2019 de 15,2 %. La diminution de la marge brute en pourcentage des ventes est généralement due à un volume de ventes globalement plus faible et à une utilisation correspondante plus faible des actifs, principalement en raison de l’impact de la pandémie COVID-19 ; à un impact négatif sur le pourcentage de marge globale des activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020 ; et à des inefficacités opérationnelles dans certaines installations, notamment les coûts liés au lancement et les coûts initiaux engagés pour la préparation de nouveaux programmes à venir. Ces facteurs négatifs ont été partiellement compensés par des améliorations de la productivité et de l’efficacité de certaines installations, la réception de certaines subventions salariales gouvernementales liées à COVID pour les employés actifs (19,5 millions de dollars au total, dont 16,7 millions de dollars ont été inclus dans la marge brute) et une diminution des ventes d’outillage, qui génèrent généralement de faibles marges pour la société. La forte baisse des ventes en avril et mai, due aux arrêts liés à COVID-19, associée à un redémarrage et une montée en puissance de la production en mai et juin avec une prévisibilité limitée, a eu un impact significatif sur la marge brute au cours du deuxième trimestre 2020, malgré une réduction importante des coûts. AJUSTEMENTS AU BENEFICE NET (PERTE) Le bénéfice net (perte) ajusté exclut certains éléments inhabituels et autres, comme indiqué dans les tableaux suivants et décrit dans les notes y afférentes. La direction utilise le bénéfice net (perte) ajusté comme mesure des performances opérationnelles de la société et estime que, conjointement avec les mesures IFRS, il fournit des informations utiles sur les performances et la situation financières de la société. TABLEAU A Comparaison entre le trimestre clos le 31 décembre 2020 et le trimestre clos le 31 décembre 2019 Trimestre clos le 31 décembre 2020 Trimestre clos le 31 décembre 2019(a)-(b) (a) (b)Variation BÉNÉFICE NET (A)44 970 $ 51 153 $ (6 183 $) Rajouter – Éléments inhabituels et autres : Gain sur dilution de la participation dans une entreprise associée (4)(866) – (866)Perte sur instruments dérivés (5)- 12 (12) TOTAL DES ÉLÉMENTS INUTILES ET AUTRES AVANT IMPÔT(866) 12 $ (878) Impact fiscal des éléments ci-dessus108 (2)110 Ajustement de l’actif d’impôt différé aux États-Unis (7)- (17,329)17 329 TOTAL DES ÉLÉMENTS NON RÉPARTIS ET AUTRES ÉLÉMENTS APRÈS IMPÔT (B)(758 $) (17 319 $)16 561 REVENU NET AJUSTÉ (A + B)44 212 $ 33 834 $ 10 378 $ Nombre d’actions en circulation – De base (‘000)80 294 81 267 Bénéfice net de base ajusté par action0 $.55 0,42 $ Nombre d’actions en circulation – Dilué (‘000)80 382 81 431 Bénéfice net dilué ajusté par action 0,55 $ 0.42 TABLEAU B Comparaison entre l’exercice clos le 31 décembre 2020 et l’exercice clos le 31 décembre 2019 Exercice clos le 31 décembre 2020 31 décembre 2019(a)-(b) (a) (b)Variation du BÉNÉFICE NET (PERTE NETTE) (A)(27 317 $) 181 221 $ (208 538 $) Ajouter – Éléments inhabituels et autres : Coûts de transaction associés aux opérations acquises de Metalsa (enregistrés comme SG&amp ;A) (1)2,489 – 2,489 Dépréciation d’actifs (2)85,783 18,502 67,281 Coûts de restructuration (3)8,170 8,165 5 Gain sur dilution de la participation dans une entreprise associée (4)(866) – (866)Perte sur instruments dérivés (5)- 251 (251)Gain net dans l’installation d’exploitation de la société au Brésil (6)- (4 199)4 199 TOTAL DES ÉLÉMENTS INCORPORÉS ET AUTRES AVANT IMPÔT 95 576 $ 22 719 $ 72,857 Impact fiscal des éléments ci-dessus(21 403) 1 076 (22 479)Ajustement de l’actif d’impôt différé aux États-Unis (7)- (17 329)17 329 TOTAL DES ÉLÉMENTS NON RÉPARTIS ET AUTRES ÉLÉMENTS APRÈS IMPÔT (B)74 $,173 $ 6 466 $ 67 707 $ Résultat net ajusté (A + B)46 856 $ 187 687 $ (140 831 $) Nombre d’actions en circulation – de base (‘000)80 142 82 487 Résultat net ajusté de base par action0 $.58 2,28 $ Nombre d’actions en circulation – Dilué (‘000)80 142 82 639 Bénéfice net dilué ajusté par action0,58 $ 2,27 $ 1)Coûts de transaction liés aux opérations acquises de Metalsa (enregistrés sous SG&A) Le 2 mars 2020, la société a achevé l’acquisition des composants structurels pour les opérations de voitures particulières de Metalsa S.A, de C.V. Sont inclus dans les frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux les coûts de transaction liés à l’acquisition, qui s’élèvent respectivement à néant et 2,5 millions de dollars pour le trimestre et l’exercice clos le 31 décembre 2020. 2)Dépréciation d’actifs La réduction significative des volumes et des projections de production de l’industrie à la suite de la pandémie mondiale COVID-19 a eu un impact négatif sur la valeur recouvrable de certains actifs liés à la production de la société et a également modifié l’utilisation prévue de certains autres actifs. En conséquence, au cours du deuxième trimestre 2020, la société a effectué une analyse de sa base d’actifs et a conclu qu’il existait certains indicateurs de dépréciation pour des actifs et des unités génératrices de trésorerie (UGT) spécifiques. En conséquence, la société a testé la recouvrabilité de ces actifs et de ces UGT en utilisant des projections de ventes et de flux de trésorerie modélisés à partir des projections de production de l’industrie. Sur la base des résultats de ce test, au cours du deuxième trimestre 2020, la société a enregistré des charges de dépréciation sur les immobilisations corporelles, les droits d’utilisation, les actifs incorporels et les stocks dans ses trois secteurs d’activité pour un montant total de 85,8 millions de dollars, y compris des actifs spécifiques qui ne devraient plus être redéployés ou transférés vers d’autres installations. Les charges se rapportaient aux actifs et aux UGT dans les différentes juridictions des secteurs de la société, notamment aux États-Unis, en Slovaquie, en Chine et au Brésil. Sur le total de la charge de dépréciation, 72,2 millions de dollars ont été comptabilisés en Amérique du Nord, 1,3 million de dollars en Europe et 12,3 millions de dollars dans le reste du monde. Pour les actifs spécifiques qui ne devraient plus être redéployés ou transférés, les charges de dépréciation sont basées sur la valeur de récupération estimée des actifs. Pour les UGT, les charges de dépréciation ont été enregistrées lorsque la valeur comptable des UGT dépassait leur valeur recouvrable estimée. Au cours du deuxième trimestre de 2019, la société a enregistré des charges de dépréciation sur des immobilisations corporelles, des actifs de droit d’utilisation, des actifs incorporels et des stocks pour un montant total de 18,5 millions de dollars liés à une installation d’exploitation en Chine incluse dans le secteur opérationnel Reste du monde. Les charges de dépréciation résultent de la baisse des volumes de production des équipementiers sur certaines plateformes de véhicules légers desservies par l’installation, qui représentent une part importante de l’activité, ce qui a amené la société à effectuer une analyse des alternatives stratégiques. Les charges de dépréciation ont été comptabilisées lorsque la valeur comptable des actifs dépassait leur valeur recouvrable estimée, y compris lorsque des actifs spécifiques peuvent être transférés à d’autres installations. 3)Coûts de restructuration Les ajouts à la provision pour restructuration, comptabilisés au cours du deuxième trimestre 2020, s’élèvent à 8,2 millions de dollars et représentent les indemnités de licenciement liées aux employés résultant d’une réduction de la main-d’œuvre de la société à l’échelle mondiale en réponse à la pandémie mondiale COVID-19. Sur le total des ajouts à la provision pour restructuration, 6,6 millions de dollars concernent l’Amérique du Nord, 1,0 million de dollars l’Europe et 0,6 million de dollars le reste du monde. Les ajouts à la provision pour restructuration, comptabilisés au cours du deuxième trimestre de 2019, s’élèvent à 8,2 millions de dollars et représentent les indemnités de licenciement liées aux employés résultant de la réduction de la taille des installations d’exploitation en Amérique du Nord (1,7 million de dollars) et dans le reste du monde (6,5 millions de dollars). 4)Gain sur dilution de la participation dans une entreprise associée Au 31 décembre 2020, la société détenait 34 045 954 actions ordinaires de NanoXplore Inc. (“NanoXplore”) représentant une participation de 23,3 % dans NanoXplore (sur une base non diluée), une diminution de 24,3 % après que NanoXplore ait converti un montant en capital global de 10,0 millions de dollars de débentures subordonnées non garanties convertibles en actions ordinaires au cours du quatrième trimestre de 2020. Cette dilution s’est traduite par une cession présumée de la participation de la société dans NanoXplore, entraînant un gain sur dilution de 0,9 million de dollars pour les trois mois se terminant le 31 décembre 2020. 5)Perte sur les instruments dérivés Martinrea détenait des bons de souscription dans NanoXplore. Les bons de souscription représentaient des instruments dérivés et étaient évalués à leur juste valeur à la fin de chaque période de référence à l’aide du modèle d’évaluation Black-Scholes-Merton, la variation de la juste valeur étant enregistrée en résultat. Sur la base de la juste valeur des bons de souscription en circulation au 31 décembre 2019, des pertes non réalisées de 0,0 million de dollars et de 0,3 million de dollars ont été comptabilisées pour le trimestre et l’exercice clos le 31 décembre 2019, respectivement. Tous les bons de souscription restants en circulation dans NanoXplore ont expiré en mars 2020, sans avoir été exercés. 6)Gain net dans l’installation opérationnelle de la société au Brésil Le résultat de l’exercice clos le 31 décembre 2019 comprend un bénéfice non récurrent comptabilisé dans l’installation opérationnelle de la société au Brésil, incluse dans le secteur opérationnel Reste du monde. Ce bénéfice représente un recouvrement de 6,5 millions de dollars de taxes de sécurité sociale locales précédemment payées, partiellement compensé par un ajustement de 2,3 millions de dollars de la provision pour litiges et réclamations de l’établissement en rapport avec certaines questions liées aux employés. L’avantage a été comptabilisé dans les frais généraux, administratifs et commerciaux. 7)Ajustement de l’actif d’impôt différé aux États-Unis Sur la base des plans d’entreprise précédemment mis à jour et approuvés par le conseil d’administration, et en liaison avec les résultats financiers de la société, la société a comptabilisé des actifs d’impôt différé supplémentaires liés aux activités aux États-Unis au 31 décembre 2019. Les actifs d’impôt différé comptabilisés reflètent la majorité de la valeur totale des pertes fiscales reportées dont disposait la société à ce moment, avec une diminution correspondante, non monétaire, de la charge d’impôt sur le revenu de 17,3 millions de dollars, car la société estime qu’il est plus probable qu’improbable que ces actifs seront utilisés avant leur expiration. Comparaison entre le résultat net du trimestre clos le 31 décembre 2020 et celui du trimestre clos le 31 décembre 2019 Trimestre clos le 31 décembre 2020 Trimestre clos le 31 décembre 2019 $ Variation en % Revenu net 44 970 $ 51 153 (6 183) (12,1 %) Revenu net ajusté 44 212 $ 33 83410 378 $ 30.7 %Bénéfice net par action de base et dilué0,56$0,63$Bénéfice net ajusté par action de base et dilué0,55$0,42$ Le bénéfice net, avant ajustements, pour le quatrième trimestre 2020 a diminué de 6,2 millions de dollars, passant de 51,2 millions de dollars pour le quatrième trimestre 2019 à 45,0 millions de dollars. En excluant les éléments inhabituels et autres expliqués dans le tableau A sous “Ajustements du bénéfice net (perte)”, le bénéfice net ajusté pour le quatrième trimestre 2020 a augmenté de 10,4 millions de dollars à 44,2 millions de dollars ou 0,55 $ par action, sur une base de base et diluée, de 33,8 millions de dollars ou 0,42 $ par action, sur une base de base et diluée, pour le quatrième trimestre 2019. Le bénéfice net ajusté du quatrième trimestre 2020, par rapport au quatrième trimestre 2019, a été influencé positivement par les éléments suivants : une marge brute plus élevée sur des ventes plus importantes d’une année sur l’autre, comme expliqué précédemment ; et une diminution d’une année sur l’autre des coûts de recherche et de développement due principalement à une diminution des activités de recherche et de développement de nouveaux produits et processus à la lumière de la pandémie de COVID-19. Ces facteurs ont été partiellement compensés par les éléments suivants : des résultats globalement négatifs au quatrième trimestre provenant des activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020;une augmentation d’une année sur l’autre des frais de vente, dépenses administratives et autres frais généraux, comme expliqué précédemment;une perte nette de change de 0 $.9 millions de dollars pour le quatrième trimestre 2020, contre un gain de change net de 0,4 million de dollars pour le quatrième trimestre 2019 ; etun taux d’imposition effectif légèrement plus élevé sur les revenus ajustés, en raison généralement de la composition des bénéfices (21,3 % pour le quatrième trimestre 2020 contre 21,0 % pour le quatrième trimestre 2019). Comparaison entre l’exercice clos le 31 décembre 2020 et l’exercice clos le 31 décembre 2019 Exercice clos le 31 décembre 2020 Exercice clos le 31 décembre 2019$ Variation % Variation Revenu net (perte nette)$(27,317)$181,221(208,538)(115.1 %)Bénéfice net ajusté46 856 $ 187 687 $(140 831)(75,0 %)Bénéfice net (perte) par action de base$(0,34)2,20 $ dilué$(0,34)2,19 $ Bénéfice net ajusté par action de base$0,58 $ 2,28 $ dilué$0,58 $ 2.27 Le bénéfice net (perte), avant ajustements, pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 a diminué de 208,5 millions de dollars pour atteindre une perte nette de 27,3 millions de dollars, contre un bénéfice net de 181,2 millions de dollars pour l’exercice clos le 31 décembre 2019, en raison de la baisse du volume des ventes d’une année sur l’autre, due principalement à l’impact de la pandémie COVID-19, et de certains éléments inhabituels et autres encourus au cours des exercices clos les 31 décembre 2020 et 2019, comme l’explique le tableau B sous “Ajustements du bénéfice net (perte)”. En excluant ces éléments inhabituels et autres, le bénéfice net ajusté pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 a diminué à 46,9 millions de dollars, soit 0,58 $ par action, sur une base de base et diluée, contre 187,7 millions de dollars, soit 2,28 $ par action, sur une base de base, et 2,27 $ par action sur une base diluée, pour l’exercice clos le 31 décembre 2019. Le bénéfice net ajusté pour l’exercice clos le 31 décembre 2020, par rapport à l’exercice clos le 31 décembre 2019, a subi les effets négatifs suivants : une marge brute plus faible sur un volume de ventes inférieur d’une année sur l’autre, comme expliqué précédemment, en raison principalement de l’impact de la pandémie de COVID-19;des résultats globalement négatifs des activités acquises de Metalsa, dont les résultats ont été consolidés avec ceux de la société à compter du 2 mars 2020;une perte de 0,5 million de dollars sur la cession d’immobilisations corporelles pour l’exercice clos le 31 décembre 2020, contre un gain de 0 dollar.9 millions pour la période comparative de 2019;une perte nette de change non réalisée de 6,1 millions pour l’exercice clos le 31 décembre 2020, contre une perte de 1,1 million pour l’exercice clos le 31 décembre 2019 ; etun taux d’imposition effectif plus élevé sur le bénéfice ajusté en raison généralement de la combinaison des bénéfices et des impacts fiscaux des éléments inhabituels et autres expliqués dans le tableau B sous “Ajustements du bénéfice net (perte)” (41,6 % pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 contre 24,2 % pour l’exercice clos le 31 décembre 2019). Ces facteurs ont été partiellement compensés par les éléments suivants : une diminution d’un exercice à l’autre des frais de recherche et développement, principalement en raison d’une baisse des activités de recherche et développement de nouveaux produits et procédés à la lumière de la pandémie de COVID-19 ; et une diminution d’un exercice à l’autre des charges financières sur la dette à long terme de la société en raison de la baisse des taux d’emprunt. DIVIDENDE Un dividende en espèces de 0,05 $ par action a été déclaré par le conseil d’administration, payable aux actionnaires inscrits le 31 mars 2021, le ou vers le 15 avril 2021. À PROPOS DE MARTINREA Martinrea est un fournisseur automobile diversifié et mondial engagé dans la conception, le développement et la fabrication de structures légères et de systèmes de propulsion à haute technicité et à valeur ajoutée. Martinrea est présente dans 57 sites au Canada, aux États-Unis, au Mexique, au Brésil, en Allemagne, en Slovaquie, en Espagne, en Chine, en Afrique du Sud et au Japon. La vision de Martinrea est d’améliorer la vie des gens en étant le meilleur fournisseur possible pour les produits que nous fabriquons et les services que nous fournissons. Pour plus d’informations sur Martinrea, veuillez consulter le site www.martinrea.com. Suivez Martinrea sur Twitter et Facebook. DÉTAILS DE LA CONFÉRENCE APPELÉE Une conférence téléphonique pour discuter des résultats financiers aura lieu le jeudi 4 mars 2021 à 17h30, heure de l’Est. Pour y participer, veuillez composer le 416-641-6104 (région de Toronto) ou le 800-952-5114 (sans frais pour le Canada et les États-Unis) et entrer le code de participant 4636275#. Veuillez appeler 10 minutes avant le début de la conférence téléphonique. La conférence téléphonique sera également diffusée en direct sur le web en mode écoute seulement et archivée pendant douze mois. La webdiffusion et la présentation qui l’accompagne peuvent être consultées en ligne à l’adresse suivante : https://www.martinrea.com/investor-relations/events-presentations/. La conférence sera également retransmise en composant le 905-694-9451 ou le numéro gratuit 800-408-3053 (ID de la conférence – 4851137#). La rediffusion sera disponible jusqu’au 3 avril 2021. Si vous avez des questions concernant la téléconférence, veuillez appeler Ganesh Iyer au 416-749-0314. RENSEIGNEMENTS PROSPECTIFS Note spéciale concernant les déclarations prospectives Le présent communiqué de presse et les documents qui y sont intégrés par référence contiennent des déclarations prospectives au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières applicables, y compris des déclarations relatives à la croissance ou aux attentes, aux améliorations, à l’expansion et/ou aux orientations ou perspectives concernant les revenus, les ventes, la marge, la marge brute, les bénéfices et le bénéfice par action, le bénéfice par action ajusté, les prévisions de croissance en 2021, 2022 et 2023, le bénéfice net par action ajusté, les marges d’exploitation, les marges d’exploitation, les marges d’exploitation ajustées, l’impact prévu ou la durée de la pandémie de COVID-19, ou à la suite de toute action ou réglementation gouvernementale actuelle ou future, sur la situation financière de la société, ses activités et ses opérations, sur ses employés, sur l’industrie automobile, ou sur les activités de tout équipementier ou fournisseur ; l’impact de la pénurie de puces à semi-conducteurs, la stratégie actuelle et future de la société, ses priorités et sa réponse à COVID-19 ; la croissance de la société, la poursuite de ses stratégies et la croyance en celles-ci, l’accélération et le lancement de nouvelles activités, la poursuite des investissements dans ses activités et ses technologies, la possibilité d’augmenter les ventes, le bénéfice attendu de l’électrification, la croyance dans les produits à base de graphène, la croyance dans la valeur des actifs achetés à Metalsa, et le paiement de dividendes ou de rachats potentiels d’actions ainsi que d’autres déclarations prévisionnelles. Les mots “continuer”, “s’attendre à”, “anticiper”, “estimer”, “pouvoir”, “devoir”, “envisager”, “avoir l’intention”, “croire”, “planifier” et autres expressions similaires sont destinés à identifier les déclarations prospectives. Les déclarations prévisionnelles sont basées sur des estimations et des hypothèses faites par la société à la lumière de son expérience et de sa perception des tendances historiques, des conditions actuelles et des développements futurs attendus, ainsi que d’autres facteurs que la société estime appropriés dans les circonstances, tels que les ventes prévues et les estimations de production du secteur, les taux de change actuels, le calendrier des lancements de produits et l’amélioration opérationnelle au cours de la période, et les budgets actuels approuvés par le conseil d’administration. Certaines hypothèses financières prospectives sont présentées comme des informations non IFRS et nous ne fournissons pas de rapprochement avec les IFRS pour ces hypothèses. De nombreux facteurs pourraient faire en sorte que les résultats, les performances ou les réalisations réels de la société diffèrent sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par les déclarations prospectives, notamment les facteurs suivants, dont certains sont examinés en détail dans la notice annuelle de la société pour l’exercice clos le 31 décembre 2020 et dans d’autres documents publics déposés sur le site www.sedar.com : Conditions économiques et politiques en Amérique du Nord et dans le monde et confiance des consommateurs;La nature hautement cyclique de l’industrie automobile et la dépendance de l’industrie à l’égard des dépenses de consommation et des conditions économiques générales;Les pandémies et les épidémies (y compris la pandémie COVID-19 en cours), les événements de force majeure, les catastrophes naturelles, les activités terroristes, les troubles politiques et d’autres éclosionsLa dépendance de la société à l’égard de clients clésLa viabilité financière des fournisseurs;La concurrence;La pression croissante exercée sur la société pour qu’elle absorbe les coûts liés à la conception et au développement des produits, à l’ingénierie, à la gestion des programmes, aux prototypes, à la validation et à l’outillage ;Augmentation des prix des matières premières et des produits de base;Tendances à l’externalisation et à l’internalisation;Risque d’augmentation des coûts liés à la responsabilité de la garantie des produits et aux rappels ainsi qu’à la responsabilité associée;Développement des produits et évolution technologique;Dépendance vis-à-vis du personnel clé;Disponibilité du crédit à la consommation ou coût de l’emprunt;Ressources financières limitées/incertitude du financement futur/des opérations bancaires;Risques liés à l’intégration des acquisitions;Risques fiscaux potentiels;Menaces liées à la cybersécurité;Coûts liés à la rationalisation des installations de production ;Structure des coûts de lancement et d’exploitation;Questions de relations de travail;Restrictions commerciales;Modifications de la réglementation gouvernementale;Litiges et conformité réglementaire et enquêtes;Hypothèses de cotation/prix;Risque de change – Couverture;Risque de change – Compétitivité dans certaines juridictions;Fluctuations des résultats d’exploitation;Contrôles internes sur les rapports financiers et contrôles et procédures de divulgation;Réglementation environnementale et changement climatique;Perte d’utilisation d’installations de fabrication clés;Passage aux technologies dans lesquelles la société investit;Propriété intellectuelle;Concurrence avec les pays à bas coûts ;La capacité de la société à modifier son empreinte manufacturière pour tirer parti des opportunités sur les marchés en croissance;Les risques liés à la conduite d’activités dans des pays étrangers, notamment la Chine, le Brésil et d’autres marchés;L’évolution de la répartition des bénéfices de la société entre les juridictions à faible taux d’imposition et celles à taux d’imposition plus élevé;Les risques associés aux régimes de retraite et autres avantages postérieurs à l’emploi;Les charges de dépréciation ; La volatilité potentielle du prix des actions;Les dividendes;Les risques associés aux investissements privés ou publics dans les entreprises technologiques;Les risques associés aux coentreprises;Les obligations de location. Ces facteurs doivent être examinés avec soin et les lecteurs ne doivent pas accorder une confiance excessive aux déclarations prévisionnelles de la société. La société n’a pas l’intention et ne s’engage pas à mettre à jour ou à réviser les déclarations prévisionnelles, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d’événements futurs ou autres, sauf si la loi l’exige. Les actions ordinaires de Martinrea se négocient à la Bourse de Toronto sous le symbole “MRE”. Pour plus d’informations, veuillez contacter : Fred Di TostoDirecteur financierMartinrea International Inc.3210 Langstaff RoadVaughan, Ontario L4K 5B2Tel : 416-749-0314Fax : 289-982-3001 ___________________________________ 1 La société prépare ses états financiers conformément aux normes internationales d’information financière (“IFRS”). Toutefois, la société considère certaines mesures financières non conformes aux IFRS comme des informations supplémentaires utiles pour mesurer les performances et la situation financières de la société. Ces mesures, dont la société estime qu’elles sont largement utilisées par les investisseurs, les analystes financiers et les autres parties intéressées pour évaluer les performances de la société, n’ont pas de signification normalisée prescrite par les IFRS et peuvent donc ne pas être comparables à des mesures portant un titre similaire présentées par d’autres sociétés cotées en bourse, et ne doivent pas être considérées comme une alternative aux mesures financières déterminées conformément aux IFRS. Les mesures non-IFRS comprennent le “Résultat net ajusté”, le “Résultat net ajusté par action (sur une base de base et diluée)”, le “Résultat opérationnel ajusté”, l'”EBITDA ajusté”, le “Flux de trésorerie disponible” et la “Dette nette”. Un rapprochement de certaines mesures financières non-IFRS avec les mesures déterminées conformément aux IFRS figure dans le rapport de gestion de la société pour les exercices clos les 31 décembre 2020 et 2019. Martinrea International Inc. Bilans consolidés (en milliers de dollars canadiens) Note 31 décembre 2020 31 décembre 2019ACTIFS Trésorerie et équivalents de trésorerie 152 786 $ 118 973 $Créances commerciales et autres créances4 589 315 560 976Inventaires5 492 659 383 682Passations en charges payées d’avance et dépôts 23 550 25 846Impôts sur le revenu recouvrables 13 527 16 783TOTAL DES ACTIFS COURANTS 1 271 837 1 106 260Immobilisations corporelles6 1,615 197 1 541 895 Droits d’utilisation7 192 630 188 378 Impôts différés16 195 538 165 890 Immobilisations incorporelles8 52 644 54 787 Investissements9 40 557 37 085TOTAL DES ACTIFS NON COURANTS 2 096 566 1 988,035TOTAL DE L’ACTIF 3 368 403 $ 3 094 295 $Passif commercial et autres dettes11 967 952 $ 728 787 $Provisions12 4 258 8 584Impôts sur le revenu à payer 13 230 7 477Portion courante de la dette à long terme13 19,492 15 651Part à court terme des dettes de location14 34 064 28 247TOTAL DES DETTES COURANTES 1 038 996 788 746Dettes à long terme13 815 730 765 922Dettes de location14 177 749 174,105Pensions et autres avantages postérieurs à l’emploi15 74 030 63 789Passif d’impôts différés16 86 174 83 310TOTAL DES PASSIFS NON COURANTS 1 153 683 1 087 126TOTAL DES PASSIFS 2 192 679 1 875,872 CAPITAUX PROPRES Capital social17 662 427 661 422Excédent d’apport 43 860 42 449Cumul des autres éléments du résultat global 96 645 89 107Résultats non distribués 372 792 425 445TOTAL DES CAPITAUX PROPRES 1 175 724 1,218 423TOTAL DU PASSIF ET DES CAPITAUX PROPRES 3 368 403 $ 3 094 295 $ Engagements et éventualités (note 24) Événement postérieur à la date du bilan (note 9) Voir les notes afférentes aux états financiers consolidés. Au nom du Conseil : “Robert Wildeboer” Administrateur “Terry Lyons” Administrateur Martinrea International Inc.États consolidés des résultats (en milliers de dollars canadiens, sauf les montants par action) Exercice terminé Exercice terminé Note 31 décembre 2020 31 décembre 2019 VENTES 3 375 286 $ 3 863 659 $ Coût des ventes (à l’exclusion de l’amortissement des immobilisations corporelles et des droits d’utilisation) (2 748 804) (3 090 966)Amortissement des immobilisations corporelles, immobilisations corporelles et actifs de droit d’utilisation (production) (211 385) (186 592)Coût total des ventes (2 960 189) (3 277 558)MARGE BRUTE 415 097 586 101 Frais de recherche et développement19 (28 911) (38 035)Frais de vente, généraux et administratifs (246 364) (239 683)Amortissement des immobilisations corporelles et des actifs de droit d’utilisation (hors production) (15,953) (14 729)Amortissement des contrats et relations clients (1 835) (2 082)Gain (perte) sur cession d’immobilisations corporelles (543) 932 Dépréciation d’actifs10 (85 783) (18 502)Coûts de restructuration12 (8 170) (8 165)RÉSULTAT OPÉRATIONNEL 27 538 265 837 Quote-part de la perte d’une entreprise associée9 (2 310) (2,009)Gain sur dilution de la participation dans une entreprise associée9 866 – Charges financières (y compris les intérêts sur les dettes de location)21 (35 771) (37 997)Autres charges financières21 (5,633) (786)REVENU (PERTE) AVANT IMPÔTS SUR LE REVENU (15 310) 225 045 Charge d’impôt sur le revenu16 (12 007) (43 824)REVENU NET (PERTE) POUR LA PÉRIODE (27 317)181 221 $ Bénéfice (perte) de base par action18$(0.34)2,20 $ Bénéfice (perte) dilué(e) par action18$(0,34)2,19 $ Voir les notes jointes aux états financiers consolidés. Martinrea International Inc. états consolidés du résultat global (en milliers de dollars canadiens) Exercice clos le 31 décembre 2020 31 décembre 2019 BÉNÉFICE NET (PERTE) POUR LA PÉRIODE (27 317) 181 221 $ Autres éléments du résultat global, nets d’impôts : Éléments pouvant être reclassés en résultat net (perte) Écarts de conversion des opérations étrangères 3 900 (69 195) Instruments financiers dérivés et non dérivés de couverture des flux de trésorerie : Gain non réalisé sur la juste valeur des instruments financiers 2 715 3 735 Reclassement de la perte en résultat net 1 002 1 288 Éléments qui ne seront pas reclassés en résultat net Variation de la juste valeur des placements – (776) Transfert du gain non réalisé sur les placements aux bénéfices non répartis lors du changement de méthode comptable (note 9) – (4,314) Part des autres éléments du résultat global d’une entreprise associée (note 9) (79) (26) Réévaluation des régimes à prestations définies (8 413) (3 781)Autres éléments du résultat global, nets d’impôts (875) (73 069)TOTAL DU RÉSULTAT GLOBAL DE LA PÉRIODE (28 192)108 152 $ Voir les notes annexes aux états financiers consolidés. Martinrea International Inc. états consolidés des variations des capitaux propres (en milliers de dollars canadiens) Cumul des autres éléments du résultat étendu Capital d’apport Réserves et bénéfices Excédent d’actions Total des capitaux propresBILAN AU 31 DÉCEMBRE 2018680 157 $ 42 016 $ 158 395 $ 270 981 $ 1 151 549 $ Bénéfice net de la période – – – 181 221 181 221 Charge de rémunération liée aux options sur actions – 1 195 – – 1 195 Dividendes (0 $.18 par action) – – – (14 738) (14 738)Exercice des options d’achat d’actions des employés 2 681 (762) – – 1 919 Rachat d’actions ordinaires (21 416) – – (12 552) (33 968)Autres éléments du résultat global (perte) net d’impôt Réévaluation des régimes à prestations définies – – – (3 781) (3 781) Écarts de conversion des devises étrangères – – (69 195) – (69,195) Variation de la juste valeur des placements – – (776) – (776) Transfert du gain non réalisé sur les placements aux bénéfices non répartis lors du changement de méthode comptable (note 9) – – (4 314) 4 314 – Part des autres éléments du résultat global d’une entreprise associée – – (26) – (26) Instruments financiers dérivés et non dérivés de couverture des flux de trésorerie : Gain non réalisé sur la juste valeur des instruments financiers – – 3 735 – 3 735 Reclassement de la perte en résultat net – – 1 288 – 1 288 SOLDE AU 31 DÉCEMBRE 2019 661 422 42 449 89 107 425 445 1 218 423 Perte nette de la période – – – (27 317) (27 317)Charge de rémunération liée aux options d’achat d’actions – 2 416 – – 2 416 Dividendes (0 $.20 par action) – – – (16 030) (16 030)Exercice des options sur actions des employés 3 479 (1 005) – – 2 474 Rachat d’actions ordinaires (2 474) – – (893) (3 367)Autres éléments du résultat global (perte) net d’impôt Réévaluation des régimes à prestations définies – – – (8,413) (8 413) Écarts de conversion – – 3 900 – 3 900 Part des autres éléments du résultat global d’une entreprise associée – – (79) – (79) Instruments financiers dérivés et non dérivés de couverture des flux de trésorerie : Gain non réalisé sur la juste valeur des instruments financiers – – 2 715 – 2 715 Reclassement de la perte en résultat net – – 1 002 – 1 002 SOLDE AU 31 DÉCEMBRE 2020 662 427 $ 43 860 $ 96 645 $ 372 792 $ 1 175 724 $ Voir les notes afférentes aux états financiers consolidés. Martinrea International Inc.états consolidés des flux de trésorerie(en milliers de dollars canadiens) Exercice clos le 31 décembre 2020 31 décembre 2019CASH PROVISED BY (USED IN) : ACTIVITÉS D’EXPLOITATION : Bénéfice net (perte) de la période (27 317) 181 221 $ Ajustements pour : Amortissement des immobilisations corporelles et des droits d’utilisation 227 338 201 321 Amortissement des contrats et relations avec les clients 1 835 2 082 Amortissement des frais de développement 11 807 13 779 Dépréciation d’actifs (note 10) 85 783 18,502 Gain non réalisé sur les contrats de change à terme (647) (418) Perte sur les bons de souscription (note 9) – 251 Charges financières (y compris les intérêts sur les dettes de location) 35 771 37 997 Charges d’impôt sur le revenu 12 007 43 824 Perte (gain) sur la cession de biens, installations et équipements 543 (932) Charges liées aux unités d’actions différées et restreintes (note 17) 8 588 8 224 Charges liées aux options sur actions 2 416 1 195 Quote-part de la perte d’une entreprise associée (note 9) 2 310 2,009 Gain sur dilution de l’investissement dans une entreprise associée (note 9) (866) – Charges de retraite et autres avantages postérieurs à l’emploi 4 132 4 140 Cotisations versées aux régimes de retraite et autres avantages postérieurs à l’emploi (5 602) (4 751) 358 098 508 444 Variation des éléments hors trésorerie du fonds de roulement : Clients et autres débiteurs 26 605 12 824 Stocks (50 686) 70 085 Charges payées d’avance et dépôts 4 349 (3 700) Fournisseurs, autres dettes et provisions 91 780 (80,492) 430 146 507 161 Intérêts payés (36 851) (41 916) Impôts sur le revenu payés (38 273) (63 698)TRÉSORERIE NETTE FOURNIE PAR LES ACTIVITÉS D’EXPLOITATION 355 022 $ 401 547 $ ACTIVITÉS DE FINANCEMENT : Augmentation de la dette à long terme (déduction faite des ajouts aux frais de financement reportés) 103 509 91 449 Remboursement de la dette à long terme (43 462) (30 575) Remboursement du capital des passifs de location (32 966) (27 898) Dividendes versés (15,628) (14 943) Exercice d’options d’achat d’actions des employés 2 474 1 919 Rachat d’actions ordinaires (3 367) (57 841)TRÉSORERIE NETTE FOURNIE PAR (UTILISÉE DANS) LES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT 10 560 $ (37 889) ACTIVITÉS D’INVESTISSEMENT : Acquisition d’immobilisations corporelles (hors intérêts capitalisés)* (288 590) (284 011) Acquisition d’entreprise (note 3) (26 531) – Frais de développement capitalisés (12 304) (10 747) Investissement dans NanoXplore Inc. (note 9) (5 000) (29 477) Produit de la cession d’immobilisations corporelles 476 6 166 Recouvrement initial des frais de développement engagés – 5 563 TRÉSORERIE NETTE UTILISÉE POUR LES ACTIVITÉS D’INVESTISSEMENT (331 949)$ (312 506) Effet des variations des taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie 180 (2 341) AUGMENTATION DE LA TRÉSORERIE ET DES ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE 33,813 48 811 TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE, DÉBUT DE PÉRIODE 118 973 70 162 TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE, FIN DE PÉRIODE 152 786 $ 118 973 $ * Au 31 décembre 2020, 61 207 $ (31 décembre 2019 – 49 120 $) d’achats d’immobilisations corporelles restent impayés et sont enregistrés dans les dettes commerciales et autres dettes et provisions. Voir les notes annexes aux états financiers consolidés.

Votre estimation gratuite en ligne