Les marchés boursiers européens se reprennent ce matin malgré l’estimation de la récession

SAO PAULO – Après les fortes chutes observées depuis la publication des minutes du Fomc (Federal Open Market Committee), qui ont conduit les indices américains aux deux pires journées de l’année, ce vendredi (22) semble être une reprise sur les marchés.

Les contrats à terme aux USA montrent des valorisations entre 0,2% e 0,3% ce matin. Déjà en Europe, où les baisses ont été plus prononcées jeudi dernier, les hausses sont également plus fortes. Le fait marquant positif est l’indice CAC 40, de Paris, qui augmente 1,30%.

Même le FTSE MIB de Milan a atteint son plus haut niveau. 0,93% ce matin. Dimanche et lundi, les électeurs italiens se rendront aux urnes pour élire le prochain premier ministre, Silvio Berlusconi étant l’un des favoris.

L’Europe obtient un autre motif de hausse des indices grâce à l’indice de confiance des entreprises en Allemagne. L’indice Ifo du climat des affaires est passé de 104,3 en décembre à 107,4 en février, dépassant ainsi les prévisions du marché. Il s’agit du chiffre le plus élevé depuis 10 mois.

Cependant, les nouvelles négatives concernent la révision par la Commission européenne des projections économiques de la zone euro. La précédente estimation de 0,1 % de croissance cette année, faite en novembre, a été révisée à la baisse à 0,3 %, entraînant la région dans sa deuxième année consécutive de récession. Néanmoins, d’autres signes, tels que les indices PMI (Purchasing Manager’s Index), indiquaient déjà une activité économique plus faible.

Pour le reste de la journée, l’agenda des indicateurs est plus léger, aucune donnée pertinente pour le marché ne devant être publiée aux États-Unis. Le point culminant est le discours de deux membres du Fomc, Jerome Powell et Daniel Tarullo.



En savoir plus sur les prix immobilier