Munich, portrait de Michelangelo Buonarotti aux enchères avec une estimation de 90-120 mille €.

&#13 ;

Il convient de mentionner trois œuvres importantes qui, le 28 mars, seront vendues aux enchères par Hampel – Munich. Lot avec le portrait de Michelangelo Buonarotti, Francesco Guardi avec une Venise et Giovanni Paolo Panini avec un capriccio.

Il convient de mentionner trois œuvres importantes qui, le 28 mars, seront vendues aux enchères par la Commission européenne. Hampel – Munich. Le premier est une œuvre de Lorenzo Lotto (1480 Venise – 1556, attr.). Il s’agit d’un portrait de Michelangelo Buonarotti de trois quarts du célèbre peintre et sculpteur de la Renaissance, ici debout face à la droite, vêtu d’un manteau noir et d’une cape noire. Sa main gauche est posée sur son ventre tandis que sa main droite tient une paire de gants en cuir léger. Le visage montre que le personnage est d’âge moyen et qu’il fait face au spectateur. En arrière-plan, il y a un coin du mur éclairé par la gauche, sur le côté droit duquel on peut voir un pilier avec un cadre sur lequel repose un piédestal. Le visage animé révèle une expression réfléchie. Huile sur toile – 102 x 84 cm. Estimation 90 000-120 000 €.

Le second est une œuvre de Francesco Guardi (1712 Venise – 1793, attr.) “VENISE – VUE DU CANAL GRANDE SUR LA SANTA MARIA DELLA SALUTE”. Sur la toile, on peut voir plusieurs gondoles dans le canal tranquille, quelques voiliers amarrés à la jetée et plusieurs personnes sur les marches en pierre menant au portail illuminé de l’église. La rangée de maisons s’amenuise en direction de la lagune ouverte. Sur le côté droit de l’arrière-plan, un bateau de pêche est amarré avec deux voiles abaissées. Le ciel bleu est couvert de nuages qui passent de gauche à droite. Les effets de lumière typiques de l’architecture sont particulièrement remarquables pour le style de Guardi : ici aussi, la lumière se détache souvent de l’obscurité. À l’arrière-plan, la façade de l’église se reflète dans l’eau du canal. La voile de couleur claire sur le côté droit du tableau donne à la composition globale un certain suspense. La tour fait de l’ombre sur le côté gauche du tableau, ce qui contraste avec les nuages légers.
Estimation 150 000 -200 000 €.

Le troisième “ARCHITECTURE DE LA ROVINE ROMAINE AVEC LE PREDICANT SAINT PAUL” est de Giovanni Paolo Panini (1691 Piacenza – 1765 Rome). Cette peinture inédite est un ajout important au catalogue de Gian Paolo Panini . Dans ce cas, l’auteur a non seulement peint un cadre splendide avec des ruines classiques, mais aussi de nombreux personnages placés de part et d’autre de l’apôtre saint Paul. On peut voir une petite foule de soldats, de magistrats et de gens du peuple, mais l’attention est particulièrement concentrée sur le personnage âgé qui porte une tunique blanche, mais le jeune homme sur le piédestal avec une toge rose et le soldat avec la lance et le bonnet rouge sur le côté droit du tableau sont d’une grande expression. Selon Ferdinando Arisi, cette casquette rouge pourrait être une sorte de marque ou de signature de Panini. Cette toile est d’une grande qualité tant par la variété des attitudes et des gestes des petits personnages que par la luminosité du ciel, malgré la présence de nuages. Mais ce qui ressort le plus, c’est la fantaisie architecturale avec une attention particulière aux détails archéologiques et à la fluidité picturale. Ce tableau, grâce à sa créativité libre et fantastique (à la manière pré-piranésienne), combinée à une grande virtuosité de la perspective, peut être associé à d’autres chefs-d’œuvre du peintre exécutés avant la première moitié de la troisième décennie du XVIIIe siècle, comme le La résurrection de Lazare – Le château de Nelahozeves en Bohème, Alexandre visitant la tombe d’Achille – Académie de San Luca à Rome , Sermon d’un apôtre parmi les ruines – Musée du Louvre. Estimé entre 180 000 et 200 000 €.

La vente aux enchères aura lieu le vendredi 28 mars, tandis que l’exposition est ouverte jusqu’au mercredi 26 mars à midi.

&#13 ;

&#13 ;
&#13 ;

&#13 ;

&#13 ;
&#13 ;

En savoir plus sur les prix immobilier