Options en ligne et hors ligne pour s’inscrire au vaccin COVID

Alors que la campagne de vaccination COVID-19 doit commencer le 1er mars pour les personnes de plus de 60 ans et celles de plus de 45 ans présentant des comorbidités, la procédure d’inscription suscite la curiosité. Les autorités ont laissé ouvertes les méthodes d’inscription en ligne et hors ligne pour les personnes intéressées par le vaccin.

On peut s’inscrire à l’avance par le biais du mode en ligne, ou simplement se rendre dans un site de vaccination pour faire inscrire son nom sur la liste. Cette dernière solution serait utile à ceux qui n’ont pas les moyens de s’inscrire eux-mêmes ou qui ne sont pas assez doués pour la technologie. Les détails concernant les cartes d’identité avec photo ou autres documents nécessaires à l’inscription seront annoncés prochainement.

Dans le cas des travailleurs de la santé (HCWs) et des travailleurs de première ligne (FLWs), l’application Co-WIN a été utilisée pour lister les bénéficiaires. Ils ont reçu des messages sur la date, l’heure et l’emplacement du site de vaccination.

Des hauts fonctionnaires du département de la santé avaient précédemment déclaré qu’une version différente de Co-WIN serait lancée pour que le grand public puisse s’enregistrer lui-même.

Si une personne s’inscrit à l’avance, elle recevra un message indiquant la date, l’heure et le lieu du site de vaccination. Chaque hôpital ne recevra qu’une seule marque de vaccin. Cependant, ils pourraient ne pas avoir la possibilité de choisir le vaccin qu’ils recevront.

50L bénéficiaires

Selon l’estimation du Directeur de la Santé Publique G. Srinivasa Rao, il y a environ 50 lakh de personnes dans l’Etat qui ont plus de 60 ans ou plus de 45 ans avec des comorbidités. Parmi elles, environ 44 lakh ont plus de 60 ans, a-t-il déclaré.

Interrogé sur la manière dont ils détermineraient si une personne a une comorbidité, le haut fonctionnaire a déclaré qu’ils n’avaient pas encore défini de procédure. Les fonctionnaires pourraient demander un document écrit d’un médecin attestant qu’un bénéficiaire potentiel présente une ou plusieurs comorbidités.

Dernière session de ratissage

Les travailleurs de santé et les travailleurs non agricoles qui n’ont pas encore été vaccinés auront une dernière occasion de se faire vacciner. Le Dr Srinivasa Rao a déclaré que des séances de rattrapage seraient organisées jusqu’à la fin du mois de février. S’ils ne se font pas vacciner, ils devront le faire avec le grand public à partir du 1er mars.

Du 16 janvier au 23 février, sur un total de 3.31.097 travailleurs de santé des secteurs public et privé, 59% ou 1.95.850 ont pris le vaccin. Dans le cas des travailleurs sociaux, 88 987 sur les 2 57 239 ciblés ont pris la première dose.

Estimez votre maison en ligne