Près de la moitié d’entre eux achètent davantage en ligne depuis Covid-19

Neuf consommateurs sur dix ont dépensé de l’argent en ligne au cours du dernier mois, la dépense mensuelle moyenne en ligne s’élevant désormais à 245 euros.

Une nouvelle étude menée par Virgin Media et Amárach Research montre que la pandémie a stimulé les achats en ligne, près de la moitié (47 %) des personnes interrogées admettant qu’elles font plus d’achats en ligne qu’auparavant.

37 % ont déclaré avoir commencé à faire des achats en ligne pour la première fois au début de la pandémie.

Quatre consommateurs sur dix ont déclaré avoir dépensé jusqu’à 100 € en ligne au cours du mois écoulé, tandis qu’un autre groupe (40 %) a déclaré avoir dépensé entre 100 et 500 €. Environ 10 % ont admis avoir dépensé entre 500 et 1 000 euros ou plus.

Compte tenu de ce qui précède, l’étude estime que les dépenses mensuelles moyennes des consommateurs en ligne s’élèvent à 775 millions d’euros par mois, soit un chiffre annualisé de 9,3 milliards d’euros.

Il s’agit d’une estimation prudente étant donné que l’on peut raisonnablement s’attendre à une importante ruée vers les magasins en ligne pour Noël d’ici la fin de l’année. Les données de la Banque centrale ont enregistré des dépenses en ligne de 15,9 milliards d’euros pour les trois premiers trimestres de 2019.

Supermarché virtuel

50% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles seraient intéressées par l’utilisation de leur ordinateur portable ou de leur smartphone pour naviguer dans un “supermarché virtuel” pour faire des achats en ligne.

Quatre personnes sur dix ont déclaré qu’elles seraient intéressées par le port d’un casque de RV à la maison pour leur permettre de “se promener” dans ces magasins virtuels afin de sélectionner et d’acheter les produits qu’elles souhaitent se faire livrer à domicile.

Paul Higgins, vice-président de Virgin Media Ireland, a déclaré qu’il était “très intéressant” que les gens soient prêts à essayer de nouvelles façons de faire du shopping à domicile, y compris la réalité virtuelle.

“Avec l’évolution de la technologie, il est tout à fait possible que cela se produise à l’avenir”, a-t-il déclaré.

Tout savoir sur l’immobilier en rhone-alpes