Usana, qui n’est pas endettée, est-elle une valeur sûre ?

– Par Robert Abbott

Elle n’a pas de dette et se vend avec une forte décote par rapport à ses précédents sommets, mais Usana Health Sciences Inc. (NYSE:USNA) est-elle un bon titre de valeur pour les cinq à dix prochaines années ? Je dois poser la question car le cours de l’action ne s’est pas redressé depuis son pic et sa chute en 2018 :

Usana, sans dette, est-elle une valeur sûre ?

Basée à Salt Lake City, Usana est une entreprise de 1,62 milliard de dollars qui développe, fabrique et vend des “produits nutritionnels et de soins personnels à base scientifique”.

Pour vendre ces produits, la société utilise principalement le marketing de réseau, une forme de vente directe dans laquelle les individus sont recrutés pour acheter et vendre les produits à leurs propres réseaux d’amis, de famille et de connaissances.

Le marketing comprend également une association avec l’animateur de télévision Dr Oz, du “Dr Oz Show”. Par son intermédiaire, Usana assure à la fois la promotion de ses produits et la vente par un lien direct avec le site web de l’émission.

Dans ses 10-K pour 2018 et 2019, la société a révélé que les ventes dans la région Amériques et Europe avaient diminué. Ce que la société attirait comme croissance provenait de sa région Asie-Pacifique, en particulier de la Chine.

Ce graphique suggère que l’Asie a pu compenser le manque à gagner pour 2018, mais pas pour 2019 :

Usana, sans dette, est-elle une valeur sûre ?

Cela permet également d’expliquer pourquoi le cours de l’action a baissé en 2018 et est resté en baisse en 2019. Pour 2020, les revenus se sont quelque peu redressés, mais pas suffisamment pour transformer les investisseurs en acheteurs.

Cela pourrait être en train de changer, cependant. Le premier trimestre de cette année a vu Usana afficher des chiffres inférieurs d’une année sur l’autre pour les revenus et les clients actifs, mais un bénéfice par action plus élevé. Le deuxième trimestre a apporté des chiffres positifs pour les trois paramètres.

La série de gains s’est poursuivie au troisième trimestre de 2020 (qui s’est terminé le 26 septembre) par rapport aux résultats du même trimestre de 2019 :

  • Les ventes nettes ont augmenté de 14,5 % d’une année sur l’autre, sur la base de ce que la société a appelé “une forte demande de produits et des programmes d’incitation réussis.”

  • Le bénéfice dilué par action a augmenté de 32,1 %, atteignant un record de 1,44 $ par action.

  • Les clients actifs ont augmenté de 16,5% pour atteindre un autre record, 650 000.

Sur la base de ces résultats, Usana a relevé ses prévisions de ventes nettes et de bénéfice par action pour l’ensemble de l’année.

Principes fondamentaux

Peu d’entreprises peuvent se vanter d’avoir des classements aussi solides :

Usana, sans dette, est-elle une valeur sûre ?

Compte tenu de l’absence de dette d’Usana et des autres paramètres solides du tableau de la solidité financière, un investisseur ne peut pas en demander beaucoup plus. Au bas de ce tableau figure la relation entre son rendement du capital investi et son coût moyen pondéré du capital. Le premier est élevé (37,21 %), tandis que le second (non visible) n’est que de 6,63 %. En d’autres termes, Usana gagne beaucoup plus avec son capital qu’elle ne le paie.

Sur le tableau de la rentabilité, nous voyons des marges à deux chiffres, produisant un rendement des capitaux propres de 33,62 ; c’est plus élevé que 94,44 % de ses concurrents et pairs dans le secteur des ” Biens de consommation emballés ” (la médiane du secteur sur les 10 dernières années est de 6 %).

En raison de résultats décevants en 2018 et 2019, les taux de croissance du chiffre d’affaires, de l’Ebitda et du bénéfice par action sur trois ans sont déprimés, mais restent positifs.

En tant que producteur de compléments alimentaires et de produits de soins personnels, Usana fait face à une concurrence importante. Ses concurrents cotés en bourse comprennent Herbalife Nutrition (NYSE:HLF) avec une capitalisation boursière de 5,83 milliards de dollars et Nu Skin Enterprises (NYSE:NUS) avec une capitalisation boursière de 2,73 milliards de dollars. Elle cite également la société privée Amway dans son 10-K pour 2019.

La société estime avoir une douve en raison de sa recherche et développement qui conduit à une meilleure qualité des produits : elle a dépensé 9 millions de dollars en recherche et développement en 2017, 10,2 millions de dollars en 2018 et 10,3 millions de dollars en 2019 et noté :

” À l’avenir, nous prévoyons de continuer à augmenter nos dépenses et nos ressources pour la R & D afin de faire progresser notre expertise et notre leadership dans la nutrition cellulaire, ainsi que dans la santé et le bien-être en général. Nous pensons que l’attention que nous portons à la qualité de nos produits est un avantage concurrentiel durable qui constitue également une barrière substantielle à l’entrée pour les concurrents qui souhaitent pénétrer dans notre espace.”

En énumérant ses forces opérationnelles, la société cite l’accent mis sur la R & D, ainsi que la fabrication interne (qualité) et son modèle commercial de vente directe.

Elle ne verse pas de dividende, mais a racheté une partie de ses actions, affichant un ratio de rachat moyen sur trois ans de 4.

Dans l’ensemble, Usana est une société de qualité qui se remet d’une baisse de revenus au cours des deux années précédentes.

Valorisation

Regardons à nouveau le graphique des prix sur 10 ans :

Usana, sans dette, est-elle une valeur sûre ?

De toute évidence, Usana est hors de la trajectoire de prix de la décennie précédente et bien en dessous des sommets qu’elle a atteints à l’été 2018.

Selon le graphique Value de GuruFocus, elle est modestement sous-évaluée :

Usana, sans dette, est-elle une valeur sûre ?

Son ratio cours/bénéfice est de 14,24, bien en dessous de la médiane décennale du secteur de 19,68 et de sa propre médiane décennale de 15,42.

Lorsque nous introduisons la croissance dans l’équation, via le taux de croissance de l’Ebitda sur cinq ans, nous obtenons un ratio PEG de 1,29, qui est supérieur au point de juste valeur de 1.

Étant donné qu’Usana a une note de prévisibilité élevée, 4 étoiles sur 5 (et qu’il s’agit d’une action prévisible sous-évaluée), nous pouvons aborder son évaluation des flux de trésorerie actualisés avec une certaine confiance :

Usana, sans dette, est-elle une valeur sûre ?

Dans l’ensemble, il semble raisonnable d’attribuer à Usana un classement légèrement sous-évalué. Il est vrai que le ratio PEG montre une légère surévaluation, mais cela reflète la croissance de l’Ebitda de la société.

Gurus

Sept des gourous de l’investissement détenaient des positions dans Usana à la fin du troisième trimestre. Et un seul d’entre eux, Renaissance Technologies de Jim Simons, détenait une participation substantielle ; la société a ajouté 1,48% au cours du trimestre pour terminer avec 1 794 866 actions, ce qui représente une participation de 8,53% dans Usana et 0,13% du total des actifs sous gestion.

Jeremy Grantham (Trades, Portefeuille) de GMO LLC a une plus petite participation, mais il a pris un engagement important, augmentant sa participation de 389,84% pour terminer avec 62 700 actions le 30 septembre.

La troisième plus grande participation était celle de Hotchkis &amp ; Wiley Capital Management, qui a réduit sa participation de 41,54% pour terminer le trimestre avec 33 420 actions.

En général, les gourous semblent penser davantage comme Grantham que comme Hotchkis &amp ; Wiley :

Usana, sans dette, est-elle une valeur sûre ?

Conclusion

Les résultats trimestriels de cette année montrent qu’Usana Health Sciences se remet sur les rails. Elle a enregistré des améliorations d’une année sur l’autre pour accompagner sa solidité financière et sa rentabilité.

En général, les mesures suggèrent que la société est légèrement sous-évaluée, ce qui signifie qu’elle est disponible à un prix réduit. Bien que les gourous n’aient pas été nombreux à acheter, il semble y avoir des achats de conviction.

Ce titre mérite l’attention des investisseurs de valeur, mais pas celle des investisseurs de revenu. Je pense que la plupart des investisseurs de croissance voudront voir le cours de l’action commencer à se redresser avant de s’y intéresser.

Divulgation : Je ne possède pas d’actions dans les sociétés citées dans cet article et je ne prévois pas d’en acheter dans les prochaines 72 heures.

Plus d’informations ici :

Vous n’êtes pas un membre Premium de GuruFocus ? Inscrivez-vous pour un essai gratuit de 7 jours ici.

Cet article a été publié pour la première fois sur GuruFocus.

En savoir plus sur les prix immobilier